Stone Sour – Come What(Ever) May

14 Commentaires      1 511
Style: Néo metalAnnee de sortie: 2006Label: Roadrunner Records

Ce nouvel album de Stone Sour qu’on ne présente plus fait suite à un premier album éponyme plutôt quelconque si vous me demandez. Certes, ce Come What(ever) May ne devrait toujours pas révolutionner le monde du métal, mais il démontre quand même plutôt clairement le talent, bien réel du groupe et en particulier de Taylor (également chanteur de Slipknot, je pense que tout le monde le savait).
Petit rappel historique, pas forcément inutile, puisque si l’on entend souvent parler de Stone Sour comme de « l’autre groupe » de 2 membres de Slipknot il s’avère que cette allégation est tout bonnement fausse historiquement parlant. En effet Stone Sour est né avant Slipknot, et si l’activité du premier avait été mise en sommeil du fait de l’avènement de la bête Slipknot, Corey Taylor et Jim Root, membres fondateurs de Stone Sour ont éprouvé le besoin de réactiver le groupe pour donner libre cours à leurs velléités musicales et notamment plus mélodiques. Les autres participants à l’aventure ne sont pas en reste puisque ce sont des musiciens aguerris comme peut l’être un Roy Mayorga (Soulfly) à la batterie (qui ne faisait pas partie de la bande du temps du premier abum).

Force est de constater que cette belle équipe a accouché avec Come What(ever) May d’un bien bon album dans un genre hard-rock/néo metal typiquement américain très classique (le groupe décrivant sa musique comme un croisement entre Metallica et Alice In Chains… Moué…).
On retrouve une variété dans les titres qui permet d’éviter astucieusement la lassitude. La tonalité générale de l’album est plutôt puissante et mid-tempo avec des titres qui savent même s’énerver et montrer les dents quand il le faut : j’en veux pour preuve un « Reborn » au refrain rageur ou les quelques accélérations de l’excellent premier single « 30/30 – 150 ».
L’ami Corey, très en voix, démontre qu’il est capable de bien d’autres choses que simplement gueuler, et il est clair que ses progrès accomplis sur la partie vocale sont assez remarquables.
Malheureusement, et paradoxalement, ce sont les passages les plus pénibles et plats qui nous font nous rendre compte de cette qualité vocale, puisque c’est essentiellement lors des (heureusement peu nombreux) morceaux très typés « ballades à l’américaine » que la voix douce et posée de Taylor se fait entendre. A ce titre le 2ème single « Through Glass », est un peu répétitif et facile, malgré une capacité indéniable à s’insinuer durablement dans la tête et ce après une seule écoute. Idem pour le final archi-chiant « Zzyzx Rd. », avec son piano sou-soupe et son côté très mielleux.
Dommage car en dehors de ces quelques fausses notes, le songwriting est assez remarquable, y compris lorsque les gars nous écrivent une ballade à couilles comme le très bon « Silly World », prouvant s’il en était besoin que l’on peut encore faire un album de metal en variant les ambiances et les climats, en passant de l’agressif au calme.
Que les amateurs de Slipknot soient prévenus, le ton ici est quand même largement moins agressif chez Stone Sour, quoique cette allégation tende à devenir de moins en moins vraie si l’on s’en tient au dernier album de la meute des masqués, témoignant d’une réelle baisse de niveau dans l’agressivité.

Au final le bilan est positif, et malgré le côté extrêmement calibré et radio friendly de la chose, on ne manquera pas d’apprécier le son certes très produit, mais néanmoins puissant et pas si aseptisé que cela, avec même un grain un peu gras par instants.
Voilà donc un album très facile à écouter et à apprécier, peut-être trop, mais il faudrait être de bien mauvaise foi pour nier avoir affaire à un album bien foutu, bien écrit, et qui a le mérite de faire passer un très agréable moment.

  1. 30/30-150
  2. come what(ever) may
  3. hell & consequences
  4. sillyworld
  5. made of scars
  6. reborn
  7. your god
  8. through glass
  9. socio
  10. 1st person
  11. cardiff
  12. zzyzx rd.
krakoukass

Chroniqueur

krakoukass

Co-fondateur du webzine en 2004 avec Jonben.

krakoukass a écrit 893 articles sur Eklektik.

Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

14 Commentaires

  1. darkclown says:

    100% d’accord avec la Kro !!!
    Musique un peu « facile » (façon de parler, je serai incapable d’en pondre autant), formatée, mais putain c’que c’est efficace. Ca se laisse écouter avec insouscience, ne peux m’empêcher de headbanguer…et p’tain si j’emballe pas sur la plage avec les ballades présentes, je n’y comprend plus rien. Sans ne fera sûrement pas date dans l’histoire de la ‘zic, mais sans conteste, ça sera la B.O de mon été 2006 !!!

  2. Manumal says:

    Foutre cet album dans le « néo metal » c’est quand même se foutre du monde je trouve

  3. Yann Swano chro. says:

    Cet album est tout à fait à classifier « Neo Metal », rien de plus évident et merci que tout le monde en convienne!!! Quant à la musique, rien de revolutionnaire, un talent évident certe, mais qui satisfera les moins exigents (les plus jeunes!) d’entre vous.

  4. cava76 says:

    ben de rien … mais moi plus je ne l’aurais pas mis ds le neo, mais bon c’est pas bien grave et il y a de toutes facons quelques reminiscences de cette scene, mais c bien plus que ca tout de meme, merci de souscrire a mon opinion

  5. fak0u says:

    mais la note quoi ! 15.5/20 pour cet album !!! ça mérite à peine la moyenne pour avoir la chance de sortir un 3ème album avant de tomber dans l’oubli si c’est pas mieux

  6. drudenhaus says:

    « L’ami Corey, très en voix, démontre qu’il est capable de bien d’autres choses que simplement gueuler »
    putin ça c »est le genre de remarque qui me fais péter les plombs ! chanter en voix hurlées est aussi compliqué et exigeant que le chant clair et couvre un panel d »émotions, certes différentes, mais tout aussi variés!

  7. Joss says:

    personne n’a dit le contraire…

  8. Angrom Angrom says:

    Pour moi un excellent disque, péchu et efficace, aux refrains qui font mouche. Je partage l’avis de Krakou et trouve la note méritée.
    De plus , pour avoir vu le groupe récemment en concert, il est intéressant de constater a quel point la musique est efficace en live (peut être même plus que sur CD). Je ne connaissais pas un seul titre et j’ai été conquis. Et Corey « unmasked » est un putain de frontman …

  9. arnaud says:

    pour cet album merite un bon 17 sur 20, cet album es melodique mais merite detre ecouter je le trouve exelent

  10. kill says:

    il tue trop le morceau reborn et exelent ainsi que 30/30 le dernier morceau es de tres loin mon prefere cet balade es magnifique

  11. darkantisthene says:

    sur les conseils d’un -ancien du coup – ami j’ai accordé une attention à ce disque ===> je déteste la production et les titres sont vraiment sans plus. chuis pas content là

  12. AlCheMist says:

    J’avais écouté son prédécesseur… bien fait certes mais alors rzzzz… rzzzz…

  13. aaaa says:

    pas mal du tt comme album!! bien meilleur ke le precedant!!

  14. reapercurse says:

    j’attendais pas grand chose de cet album, j’ai eut bien raison!! a part 2-3 titres cet album est vraiment chiant et n’est pas tres abouti. Pour moi l’eponyme etait meilleur!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *