Agoraphobic Nosebleed – Pcp Torpedo

2 Commentaires      898
Style: grindcore de fou furieuxAnnee de sortie: 2006Label: Hydrahead

Acheter un album de Agoraphobic Nosebleed, s’est se garantir une dose certaine de violence sous la forme de chansons courtes (très courtes) aux boites à rythme gonflées aux stéroïdes. A partir de là, le peuple se divise en deux et les fidèles se régaleront tandis que les non croyants se réfugieront derrière un mur, construit en dur de préférence, en attendant que la tempête soit passée. Or avec la réédition de ce mini album ce n’était que les fans hardcore qui pouvaient être intéressés par ce nouvel objet tellement le nombre de chansons disponibles sur la version originale était ridicule. De bonnes chansons, soit, respectant parfaitement les codes en vigueur dans le petit monde de Agoraphobic Nosebleed, mais c’est tout de même un peu court. Mais HydraHead n’étant pas des profiteurs, l’objet ainsi réédité gagne en intérêt de plusieurs manières.

D’abord, parce qu’au tout début du premier CD vous avez droit à une chanson cachée de 15 minutes, c’est a dire bien plus long que l’album en entier. Pas de grindcore fou a signalé par contre mais plutôt une longue intro électronique avec des tas de samples. La méthode est aussi a employée au début du deuxième CD pour découvrir un autre remix. Le packaging quand a lui n’est pas en reste et il constitue même un argument de choix pour acquérir cet album. Epais digipack, avec un tracklisting qui entoure tout le bas de la couverture, avec un intérieur constellé de gellules placé comme un kaléidoscope de couleurs évoquant le vitrail des églises. Du très bon et beau travail de la part de Aaron Turner et un élément visuel qui convient très bien à la réputation de toxicomanes qui poursuit les membres de Agoraphobic Nosebleed.
Le deuxième cd enfin est celui qui justifie le plus l’achat de cette réédition du fait de sa durée beaucoup plus classique pour un album. Les différents artistes appelés pour en découdre sont des collaborateurs bien connus de HydraHead et ne surprendront donc personne (Dj Speedranch, James Plotkin, Merzbow et Justin Broadrick pour les plus connus).

Chacun s’attelle donc à trafiquer le grind assaisonné de speedcore, breakcore et techno hardcore des maîtres de maisons et souligne plus ou moins certains aspects des compositions. Il faut donc avoir un peu de goût pour les musiques électroniques pour apprécier complètement ce disque car il n’y a pas vraiment une chanson ici qui ressemble à du grind traditionnel. Ralenties, accélérées, démembrées et tournées en ridicule (comme sur le remix de Speedranch), les différentes plages ne ressemblent plus vraiment à leurs originaux et ce sont donc de nouvelles chansons auxquels nous avons droit en fin de compte. Mais c’est bien là le principe de base d’un remix, non ? Je n’ai pas vraiment de favoris à désigner mais je tiens a préciser quand même que vu la variété d’interprétations présentée ici il y en a pour tout les goûts. En fait, ce qu’il y a de bien, c’est que même si rien ne ressort clairement au dessus du lot, rien n’est aussi en dessous, donc pas de déception possible et encore moins de minutes passé devant sa chaîne hi fi en se demandant si l’on ne devrait pas plutôt aller se coucher. Cette nouvelle version de PCP Torpedo sert donc efficacement d’amuse gueule, et même un peu plus, avant d’entendre un nouvel album de Agoraphobic Nosebleed et son prix est largement justifié par son contenu. HydraHead reste donc, des dealers de confiance ainsi que le duo (ou quatuor, ou trio, on ne sait plus) de grindcoreux fou le plus rapide au monde.

  1. cd 01 – pcp torpedo
  2. azido phencycloidine electrophoresis
  3. thanksgiving day
  4. the man from famine
  5. crash course to maximum nowhere
  6. pcp torpedo
  7. information super lost highway
  8. thinning the herd
  9. clorox bong (identity picnic)
  10. latin thrift cave
  11. doubled over
  12. strong stench of balance
  13. cd 02 – anbrx
  14. submachine drum – agoraphonic nosecandy mix
  15. vinda obmana – three ring inferno mix
  16. james plotkin – phantomsmacher mix
  17. dev/null & xanopticon – agoranopticon xanophobic mix
  18. dj speedranch – thanksgiving day (creed are twats & nickelba
  19. merzbow – agorzbow merzbleed mix
  20. jansky noise – decimated spleencrawler mix
  21. auek – doubled over (throwing up blood mix)
  22. justin broadrick – flesh of jesu mix
  23. drokz & tails – smoke hard drugz mix
  24. drokz – harder drugz faster mix
  25. hellz army – apocalypse nosebleed mix
  26. substance abuse – interchangeable antirchrist mix
  27. substance abuse – bloodusted mix
  28. submachine drum – PCP power trip mix

Chroniqueur

Mathieu Lubrun

Hororo est chroniqueur depuis 2004 sur Eklektik, bibliothécaire de profession, passionné de musique (metal, jazz, hip hop, electro …) et de comics. Alcoolique de concert et de disques, bavard et effervescent dès qu’il rentre en contact avec un artiste qu’il apprécie. Contactez-le pour lui dire tout ce que vous voulez à son adresse personnelle xhororox [AT] gmail [DOT] com et/ou suivez-le sur Twitter.

hororo a écrit 395 articles sur Eklektik.

Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

2 Commentaires

  1. fewz says:

    youpi! je vais écouer ça!

  2. Zepekegno says:

    Des remixes d’AN? Ca va groover sur le dancefloor ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *