Bodhisattva – Brain Candy For Insanity

1 Commentaire      952
Style: hardcore chaotiqueAnnee de sortie: 2006Label: Panda Dance

Bodhisattva n’est pas un groupe de trance goa ou un groupuscule annexe d’une secte vouant culte à Khrishna. Non. C’est un duo guitare/batterie américain originaire de Phoenix, avec deux gus: Shane (batterie-chant) et Justin (guitare-chant). Des mecs qui ne ressemblent à rien de spécial si ce n’est à des musiciens qui se font plaisir. Des musiciens qui en plus ne sont pas manchots techniquement. Loin de là. Ils ont aussi d’excellentes références musicales,variées et de qualité: Hella, Daughters, GY!BE, Converge et j’en passe. Et chose étonnante, toutes ces références se retrouvent dans leur musique. Quelque chose d’à la fois technique et accrocheur, chaotique et touchant, fougueux, mélodique et sombre. Ca fait beaucoup de qualificatifs tout ça, pas toujours faciles à associer en plus. Mais ils sont là, bien là et de façon non décousue. Pas de copier/coller gratuits de riffs qui n’ont rien à voir entre eux. Non. Les progressions sont bien senties: à la fois heurtées et sans être choquantes.

En dehors de la maîtrise instrumentale du duo, on appréciera le chant versatile passant de mélodies douces/amères à des cris aigus « façon chaotique » et par des voix plus ombrageuses, plus graves. Avec deux chanteurs ça aide.

La musique de Bodhisattva est tour à tour intense (« Jackrabbit Acid Waltz ») et dansante (le final de « Serenity »). Mais au lieu d’enchaîner plans lourds et/ou plans frénétiques sans discontinuer comme beaucoup de groupes chaotiques, les deux comparses aérent constamment leur propos de passages plus rock/indie rock – voire même « ambiants » – de très bons gôûts (comme sur « Harbinger »), ce qui permet une meilleure intelligibilité, assimilation et digestion du tout.

La production quant à elle est digne des grandes sorties du genre et est surtout parfaitement adaptée à l’esprit du groupe. Tout est audible et les points devant être mis en valeur l’ont été: une bonne prod’ quoi. Les différentes textures de sons ont bien été travaillés rendant les parties ébourriffantes complètement décoiffantes, les parties rock plus constrastées, enjoués, pour un ensemble nerveux, rock’n’roll, mais faussement bordélique car redoutablement précis. Rien ne sert de vous en parler davantage. Allez donc sur leur page écoutez du son.

Une perle du genre et un groupe à ne surtout pas perdre de vue.

ps: A noter qu’un album est sorti en 2006 et que des chansons du futur album en préparation sont déjà jouées en live. Espérons que des organisateurs sympas les feront venir en France, allez!

  1. malignant brainchild
  2. jackrabbit acid waltz
  3. sinster transmission
  4. note from a sympathetic pessimist
  5. carrion destroyer
  6. harbinger
  7. serenity
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Commentaire

  1. Maxime says:

    wow ca a lair génial faut que j’écoute ca !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *