Into Eternity – The Scattering of Ashes

10 Commentaires      1 211
Style: heavy/death progressifAnnee de sortie: 2006Label: Century Media

Et tout de suite, nous retrouvons la chronique culinaire…

– Mon bon Jean-Luc où êtes-vous allé vous restaurer cette semaine ?
– Et bien figurez-vous que pour cette fois je me suis rendu au Canada, dans la région du Saskatchewan pour être précis !
– Quel dépaysement ! Vous êtes décidément un grand voyageur, et dites-nous donc quel établissement vous avez passé au crible pour nous…
– Il s’agit d’une auberge dénommée Into Eternity, ouverte il y a presque 10 ans et qui nous propose pour cette année un menu intitulé The Scattering of Ashes
– Dites nous tout, le résultat est il à la hauteur de vos espérances ?
– Alors je dois bien dire, qu’à la lecture de la carte, cela s’annonçait bien appétissant… Ecoutez plutôt, Into Eternity pourrait relever du croisement entre DragonForce pour la vélocité, la virtuosité et les mélodies Heavy endiablées et Biomechanical pour la variété du chant et les ruptures de styles proposées par le groupe entre Heavy, Death, Black et Progressif…
– Rien que ça ! Quel régal !
– Alors je commence mon repas… le menu a l’air alléchant d’autant plus que les hors-d’œuvre sont fort goûtus et révèlent effectivement l’ensemble des saveurs annoncées (‘Severe Emotional Distress’, ‘Timeless Winter’)…
– Et bien alors qu’est-ce qui a cloché ?
– Le souci c’est que le chef nous balance le reste de ses plats avec régularité mais sans varier un instant sa recette certes riche mais qui devient à la longue bourrative et paradoxalement sans variété. Dès lors, les ingrédients perdent de leur fraîcheur et c’est dommage au vu des capacités de la brigade !
– Oui je comprend bien, car nous nous étions intéressés à cette maison sur la base de commentaires élogieux de nos auditeurs concernant des solos hypersoniques et des envolées vocales taquinant la stratosphère…
– Je sais bien, mais on finit par caler avant la moitié du repas et pourtant je suis un bon vivant… Mis a part deux plats un peu plus relevés que les autres (Le progressif et épique ‘Past Beyond Memory’ ainsi que ‘Pain Through Breathing’ et ses harmonies) qui viennent tout de même éveiller nos papilles, on finit par attendre l’addition avec impatience…
– Et bien merci Jean-Luc et à la semaine prochaine avec je l’espère une adresse plus savoureuse !

  1. novus inceptum (intro)
  2. severe emotional distress
  3. nothing
  4. timeless winter
  5. out
  6. a past beyond memory
  7. surrounded by night
  8. eternal
  9. pain through breathing
  10. suspension of disbelief
  11. paralyzed

Chroniqueur

alchemist

Chroniqueur inter mi-temps, amateur de chats, de Metal mélodique sous toutes ses formes, de fromages de caractère, de bons bouquins, de radios intelligibles... et de zombies.

alchemist a écrit 99 articles sur Eklektik.

Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

10 Commentaires

  1. jonben jonben says:

    Je suis d’accord, je trouve ce nouvel album carrément moins palpitant que le précédent Buried in Oblivion.

  2. jonben jonben says:

    Je suis d’accord, je trouve ce nouvel album carrément moins palpitant que le précédent Buried in Oblivion.

  3. Firecat says:

    Chronique tres bien foutue^^
    Quand à Into Eternity ca n’a pas trop l’air d’être mon truc mais faut que j’écoute ca, tout le monde en parle.

  4. darkantisthene says:

    alchy tu auras eu le mot de la faim, bravo !

  5. Romain says:

    Pas d’accord avec vous. Le Cd est certes un peu plus abordable que « Buried … » (qui l’était lui-même plus que le précédent « Dead Or Dreaming »), mais les morceaux bien que plus « catchy » restent néanmoins d’un très haut niveau en terme de technique et d’originalité. Je comparerais le groupe à un mélande de Death/Controle Denied, avec un touche Power metal extreme à la Biomechanical. Ma note : 17/20.

  6. krakoukass Krakoukass says:

    Notre Orangina rouge a encore frappé… Un « mouais » un peu sévère, pour ma part, je trouve cet album vraiment très très bon. Je découvre le groupe et je suis bien emballé…

  7. Joss says:

    Tu veux dire que ça vaut plutôt un « mouais, 5 » ?

  8. AlCheMist says:

    :OD

  9. Monster says:

    Ouaip tout à fait d’accord, ce disque ne m’a pas emballé non plus… Faudra que je teste les precedents… Et pic chais pas j’aime pas le chanteur, il me laisse sur ma faim…

  10. Monster says:

    Bon ben finalement je commence à l’apprecier de plus en plus ce disque alors qu’au depart j’étais plutôt sceptique. Etrange, c’est plutôt le genre de truc facile d’accé et directement accrocheur… Faudra que j’ecoute les precedents à l’occase…

Répondre à Monster Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *