Twelve Tribes – Midwest Pandemic

1 Commentaire      1 162
Style: hardcore mélodiqueAnnee de sortie: 2006Label: Ferret

Rebirth of Tragedy, l’album précédent de Twelve Tribes et premier sur Ferret Records était passé relativement inaperçu il y a 2 ans, malgré la motivation du groupe à tourner assidument (ils sont passés 3 fois en France l’année dernière). J’apprécie cet album qui présente un groupe intègre dans un style metal/hardcore sortant des courants les plus présents actuellement et qu’on retrouve intact sur ce Midwest Pandemic. On a en fait à faire à un hardcore au gros son metal, mais au propos moderne et métissé qui ne rechigne pas sur des accalmies mélodiques. On peut tout de même noter une évolution singulière, immédiatement perceptible dès la première écoute, les premiers titres tabassent sévèrement, le groupe n’a apparemment pas décidé de se calmer, les ralentissements mélodiques sont même beaucoup moins nombreux et les voix claires, déjà peu présentes, amenuisées.

Dès les 3 premiers titres, nous accueille un son massif (grosse production), une rythmique martelée, des riffs lourds et chaotiques suivant des accélérations blastées, on pense immédiatement à Burnt By The Sun, peut-être même un peu trop diront certains, mais ça fait du bien par où ça passe. Puis le refrain puissant mais mélodique de « Pagan Self Portrait » rappelle les élans plus accrocheurs du dernier album, et on retrouve le style plus balancé de Rebirth of Tragedy.

Adam, le chanteur métis au dreadlocks interminables, possède un cri hardcore bien profond, à l’énergie encore plus rageuse que par le passé, qui ne faiblit jamais tout en évoluant de temps en temps en un chant puissant, ce qui occasionne quelques lignes mélodiques bien intégrées dans le propos agressif du groupe même si on pourra regretter qu’elles rappellent trop fortement l’album précédent.

Midwest Pandemic ne sera sûrement pas l’album de l’année, ni celui qui leur permettra d’atteindre un public plus important, leur style n’étant pas vraiment hors du commun (on pense souvent au hardcore mélodique façon Poison the Well ou au riffs destructurés de Candiria) mais je conseille tout de même cet album qui donne une pêche incroyable, tout en étant justement équilibré, sans baisse de tension mais variant entre titres de pûre rage et d’autres plus intimistes. La musique de Twelve Tribes garde un certain souci du détail qui rend chacun de leurs morceaux assez intéressants pour leur éviter de sombrer dans un moule sans cesse reproduit. Ces musiciens possèdent assez d’intelligence pour ne pas tomber dans l’agression pûre, tout en proposant une musique indéniablement faite pour se déchainer en concert, et de ce côté c’est réussi.

  1. national amnesia
  2. muzzle order
  3. televangelist
  4. pagan self portrait
  5. history versus the pavement
  6. monarch of dreams
  7. librium
  8. verona
  9. the nine year tide
  10. midwest pandemic
  11. the recovery: in three parts
jonben

Chroniqueur

jonben

Krakoukass et moi avons décidé de créer Eklektik en 2004 suite à mon installation à Paris, alors que disparaissait le webzine sur le forum duquel nous échangions régulièrement, ayant tous deux un parcours musical proche entre rock et metal, et un goût pour l'ouverture musicale et la découverte perpétuelle de nouveautés. Mes goûts se sont affinés au fil du temps, je suis surtout intéressé par les groupes et styles musicaux les plus actuels, des années 90s à aujourd'hui, avec une pointe de 70s. J'ai profité pendant des années des concerts parisiens et des festivals européens. J'ai joué des années de la guitare dans le groupe Abzalon. Mes styles de prédilection sont metal/hardcore, death technique, sludge/postcore, rock/metal prog, avec des incursions dans le jazz fusion et le funk surtout, depuis une île paumée de Thaïlande. 

jonben a écrit 497 articles sur Eklektik.

Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Commentaire

  1. GURG says:

    effectivement, encore un tres bon album de ce groupe qui n’as pas la reconaissance qu’il merite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *