All Shall Perish – The Price of Existence

4 Commentaires      1 345
Style: deathcore techniqueAnnee de sortie: 2006Label: Nuclear Blast

Quelle galère cette nuit, j’ai eu une apparition : Dieu le Père m’a réveillé pour que je mène (enfin) à bien cette galère de chronique. Il m’a guidé à travers un questionnaire simple et suffisant…
(Là c’est Dieu qui me parle) : Cher chroniqueur amateur abscons, réponds à ces questions, tu verras peut-être la Lumière en fin de chronique, si ton âme et tes sens ne sont pas trop obscurcis par l’alcool :

D : Connaissiez-vous All Shall Perish avant d’écouter cet album et qu’en pensiez-vous ?
A – Oui et j’aimais bien
B – Oui et je n’aimais pas
C – Non
Caa (Chroniqueur amateur abscons) : J’avais apprécié le précédent album Hate malice revenge, avec son côté tout fou et pour le coup avec une vraie trace de core. Ca fichait la pêche au petit déjeuner et j’avais imaginé une belle carrière vers des sphères Ion Dissonnancesques du meilleur aloi pour les ricains.

D : Ce petit nouveau semble-t-il être du même tonneau ?
A – Oui
B – Non
Caa : Trop lisse, trop poli, trop impersonnel. Rassemblement putassier de tout ce qui est de bon goût de faire en ce moment. Je développe, Dieu, excuse-moi : Ils appellent ça du Bay Area melodic hardcore death metal, mais de core mis à part une mosh ultra clichesque sur We hold these truth je n’en vois pas beaucoup. Quant au death metal effectivement on en trouve, de celui qui ne tache pas, qui est bien melo. Chiant quoi….

D : Quid des musiciens ?
A – Ca joue sévère
B – C’est commun
C – C’est mauvais
Caa : Cher Dieu, c’est bien là l’atout principal de ce disque. Parce que ça joue grave. Mais comme dit précédemment c’est très lisse, avec le son qui va bien en ce moment, les solos partout avec démonstration de sweep et tapping, la batterie triggée. La technique au service d’une musique banale.

D : Quid du chant ?
A – Varié
B – Monolithique
Caa : Ben comme pour le reste, le chant est un mix de ce qui se fait en ce moment. Braillé, parfois growlé, passant d’un type à un autre sans forcément être d’un grand intérêt. On a même le droit à un horrible chœur bien emoricain sur The last relapse (qui est une chanson atroce, disons-le tout net, et qui condense tous les défauts de l’album en elle-même).

D : Quid de la composition ?
A – Efficace et personnelle
B – Commune
C – Assemblage dénué de sens

Caa : Vous ne serez pas étonné de ma réponse n’est-ce pas ? On passe d’un gros riff ultra melodeath swedish à un passage meshugguesque, puis on choppe une petite ligne en accords et grosse mélodie à midinettes par-dessus pour repartir en blast tout de suite après, tout ça dans la même chanson. On se demande où ces messieurs veulent aller. En vrac on trouve du Necrophagist, du early , du Méchouga mélangé à quelques mosh coreuses telles qu’en font tous les groupes metalcore de village actuels. Bref je n’y ai trouvé aucune logique et aucune personnalité.

D : Vous semble-t-il pertinent de sortir pareil disque actuellement ?
A – Oui
B – On s’en fout c’est Nuclear Blast qui paie
C – Non
Réponse B, bien sûr. Car si cet album ne convient pas à un humble Caa, il peut effectivement avoir un public. Donc pourquoi pas ? Le but d’un Caa est de donner son avis et de faire réfléchir le lecteur qui lira sa prose indigeste. En ce sens j’ose espérer réfréner quelques acheteurs potentiels car il se trouve bien mieux ailleurs…

Conclusion :
D : Conseilleriez-vous cet album ?
A – Oui
B – Non
Caa : A titre personnel je n’en ferais rien, mais étant loin de rechercher les mêmes choses dans la musique que tout le monde, j’admets que les personnes pour qui la technicité est une fin en soi aimeront ce disque. Cette technique je la trouve usante, créant des structures sans queue ni tête et desservant toute logique musicale car surabondante.
De là à dire que je n’écouterai plus cet album après avoir rédigé cette bafouille, cela va sans dire… Allez satan, viens boire un verre je préfère avoir l’esprit obscurci que me fader des chros de groupes insipides de ce calibre à nouveau.

Putain de cauchemar ! Et quel putain de raté…

  1. eradication
  2. wage slaves
  3. day of justice
  4. there is no business to be done on a dead planet
  5. better living through catastrophe
  6. prisoner of war
  7. interlude
  8. we hold these truths
  9. the true beast
  10. promises
  11. the last relapse
Up Next

Du meme groupe

Vous pourriez aussi apprécier

4 Commentaires

  1. Ilhan says:

    Marrant moi je trouve que c’est une bonne évolution, dans le sens ou ils avaient fait le tour un peu de la question et se répetaient déjà pas mal avec le premier album. Continuer a faire la même ça aurait forcément été de la rédite.
    La la moitié du line up qui change, donc forcément la musique aussi.
    Ca tire plus vers les trucs techniques (des fois ça rend bien, des fois c’est un peu obsolete), je trouve qu’il y un épaississement niveau ambiances (comme par exemple le morceau ou ils sortent un plan black metal) et recherche au niveau des compositions, tout en gardant la « formule » All Shall Perish (du death, passage metal hardcore made in 90’s, et mosh part bien lourde).
    Il n’est pas aussi réussit que le premier, mais l’évolution était nécessaire.
    Je trouve d’ailleurs que le cd est plombé en partie par la production, certes lourde et « grosse », mais trop brouillonne.
    Enfin dans l’ensemble un album sur lequel j’ai bien kiffé et qui est passé un certain temps en boucle dans ma chaine, même si au final le coté très dense (technique etc…) et la production m’ont un peu lassé sur la longueur.
    Pour moi un 4/5

  2. ilhan says:

    waaaah ya aucun saut de ligne qui a été prit en compte….. bonne chance pour la lecture

  3. RBD says:

    Critique sévère mais fondée… J’aime bien ce mélange qui est à la fois très classique et dans l’air du temps. Mais c’est clair que si ça fait efficace et moderne ce n’est pas franchement original. J’ai pas encore assimilé les compos, peut-être est-ce effectivement parce qu’elles n’offrent que des collages sans queue ni tête mais je n’ai pourtant pas cette impression.

  4. xgpx says:

    houla je trouve le chroniqueur bien vehement envers ce groupe , l’evolution ne fait de mal a personne et encore moins a cette scene deathcore us surchargée de saloperies… ASP propose une approche plus metal/ hardcore.. moins death.. certes mais non denuée d’atouts… un groupe qui montre que chaque albums ne se ressemblera pas! un bon point..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *