Bananas At The Audience – Into the House of Slumber

3 Commentaires      1 022
Style: noise/emo/hardcoreAnnee de sortie: 2006Label: SK Records

Dans la grande tradition lyonnaise, Bananas at the audience sont de vilains cachottiers. Après une bonne dizaine d’années d’activité, quelques splits, albums et autres participations, des kilomètres de bitume européen avalés et sacrifiés au nom de la sainte déesse Tournée, Bananas at the audience reviennent avec un troisième album sans crier gare. Par pudeur, par timidité ou tout simplement parce que chez Bananas at the audience tout est histoire de feeling où l’on prend son temps ? Allez savoir…

En attendant je n’irai pas par quatre chemins pour dire tout le bien que je pense de ce nouvel opus : c’est une réussite ! Attitude punk pour sensation noise, rock mélodique contre hardcore tendu, tout ce que le rock a enfanté ces dernières décennies d’énergie, de tension, et de passion, suinte et gicle ici pour cet opus. Le passé comme avenir ? Peut-être. Mais affranchi de toutes contingences. A l’écoute de ces nouvelles compositions, on prend conscience du chemin parcouru par le groupe. De ces racines punk rock à ces premiers balbutiements noise hardcore – où la fragrance d’un Condence flotte aujourd’hui encore dans l’air. De cette tension muse d’une créativité déchaînée – où Fugazi le parrain rougit de sa progéniture turbulente – Bananas at the audience n’a plus de limites, plus de frontières. Son territoire de jeu c’est le monde et sa musique.

Alors on retrouve bien évidemment cette musique tendue, ses rythmiques solides et sa basse groovy, des riffs tour à tour noisy ou mélodiques et cette voix si charismatique gorgée d’urgence et de rage intériorisée. Mais là où les précédents efforts pouvaient encore vous sauter à la gorge sous l’effet d’une énergie débordante, Into the House of Slumber maîtrise cette énergie, la canalise, l’insuffle à ces compositions. Les morceaux courent durant la trentaine de minutes que dure l’album entre samples, dialogues et autres ponts musicaux pour un résultat très homogène et une intensité décuplée. N’allez pas croire que le ton s’est adoucit. Non, bien au contraire ! La maîtrise a encore gagné du terrain et l’énergie débridée d’hier se trouve aujourd’hui démultipliée, intensifiée. Elle est tout simplement utilisée à meilleur escient. En témoigneront ces mélodies douces amères plus présentes qu’auparavant sur fond de rythmiques percutantes juste avant l’explosion salvatrice.

Quoiqu’il en soit, cette intensité se mêle à leur créativité, à leur liberté de composer mais aussi à leur liberté de penser. Ecouter cet album c’est un peu comme entendre un cri subliminale « Libérer et résister ! ». Je soulignerai d’ailleurs l’ironie de la couverture, ce dessin post-apocalyptique (superbe au demeurant) et ce titre « Bienvenu dans la maison des songes»… Le tout mêler à « Deep Down » l’intro de l’album marqué par le message d’invitation au voyage intérieur métaphysique. Un message est délivré. Il pourrait être du style : « Imaginez un monde où la violence est devenue règle et l’altruisme l’exception, où l’on brûle des bus, et éventuellement des jeunes filles, où l’on décide de tout à votre place et où l’on se fait du pognon sur votre cul, même après votre mort… Comment évoluer dans ce monde-là ? Sûr qu’il y a des morts qui doivent se marrer… »

Chacun y retrouvera son chat, sa philosophie, ou sa religion mais il est clair qu’écouter Bananas at the audience est un expérience à ne pas rater. Ecoutez cet album de toute urgence !

  1. deep down
  2. trapped
  3. h.r. project
  4. liars & fakers
  5. sink
  6. not physically…
  7. but metaphysically
  8. into the house of slumber
  9. 122 days
  10. naked
  11. in the dark, the darkness
Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

3 Commentaires

  1. quelqu'un says:

    les extraits font envie en tout cas :D

  2. Joss says:

    Oui dans le style c’est vraiment bien, le problème c’est que c’est pas trop mon style :-) Enfin faudrait que j’écoute l’album entier pour mieux juger.

  3. Neurotool says:

    A voir en concert de toute urgence!!! C’est impérial!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *