Converge – No Heroes

19 Commentaires      2 012
Style: hardcore [brand]newschoolAnnee de sortie: 2006Label: Epitaph Records

Quel culot d’appeler cet album No Heroes alors que c’est justement le statut acquis par les bostoniens suite à la sortie du brûlot intersidéral Jane Doe, et surtout après une douzaine d’années à suer à travers le monde pour le hardcore.

Le quartet n’a plus rien à prouver, ils le savent et font alors ce qu’ils savent faire de mieux: du Converge. Cette mixture de hardcore, de métal, de grind, de crust, – et surtout – de punk savamment dosée et efficace à souhait.

Jake Bannon et ses compagnons de jeu se sont donc fait plaisir en se concentrant sur quatorze titres qui sont – presque tous – urgents, noirs, étincelants, et brutaux. No Heroes est bâti sur la même trame que You Fail Me. Une première partie bonne à enflammer la banquise et n’importe quelle pit avec des titres radicaux et jouissif comme « Vengeance » ou des tueries comme « No Heroes ». Des titres qui s’enchaînent à la vitesse de la lumière faisant que l’on se retrouve à la 7ème piste sans que l’on se rende compte de rien. Car le milieu d’album, lui, marque la pause: lourde et lente avec « Plagues » puis apaisée avec un « Grim Heart/ Black Rose », lent, mélodique et surtout avec un chant clair étonnant (assuré par Jonah Jenkins de Only Living Witness) que jamais nous n’aurions cru possible dans l’univers du groupe.

La seconde partie de l’album remet une couche de secousse mais avec des riffs plus « mélodiques » particulièrement bien trouvés et astucieux: le lancement de « Bare My teeth » par exemple. On retiendra bien évidemment « Trophy Scars », un titre assurément taillé pour être une hymne live, prête à être reprise avec ferveur. On notera au passage le titre « Lonewolves », le style de chansons convergiennes qui a largement inspiré des groupes comme Since By Man. On retiendra aussi la magistrale leçon de metalcore qui conclut le disque avec un « To The Lions » qui met une claque à n’importe quelle formation du genre.

Il est tellement courant de voir les groupes se calmer après quelques albums que je ne peux qu’exulter en voyant la verve encore déployée par nos gaillards. Converge signe là un disque énorme par l’intensité, la maîtrise, sa variété et la juste mesure entre retours nostalgiques (« Orphaned »), nouveautés (« Grim Heart/Black Rose ») et friandises en tout genre.

Un disque fédérateur et indispensable. Ni plus, ni moins.

  1. heartache
  2. hellbound
  3. sacrifice
  4. vengeance
  5. weight of the world
  6. no heroes
  7. plagues
  8. grim heart / black rose
  9. orphaned
  10. lonewolves
  11. versus
  12. trophy scars
  13. bare my teeth
  14. to the lions

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

19 Commentaires

  1. FireCat says:

    Je l’attendais celle là! Quelle gifle cet album. Converge est décidement un grand groupe qui ne sortent que des disques d’une intensité incroyable. Il semblait un peu inégal aux premieres écoutes, mais chaque titre à sa place, chacun a sa personnalité (allez, à part « Hellbound » qui n’est pas très inspiré). L’enchainement du 5ème au 8eme titre est un concentré du meilleur que ce que peut faire Converge (« No Heroes » bordel, quelle intensité! « Plagues », quel ambiance dans le son et le riff de gratte! Grim Heart…bref).
    Peut être pas aussi ravageur que Jane Doe mais c’est facilement le second meilleur album du groupe pour moi (et encore je préfere nettement la prod de cet album a celle de Jane doe).
    Dans mon top 5 de l’année certainement !

  2. Rico says:

    Surement l’un des albums les plus ennuyeux de l’année avec le sikth.

  3. Tok says:

    Comment peut-on trouver converge ennuyeux ? Je comprends pas. Esprit de contradiction face aux critiques unanimes sur la qualité de cet album ?

  4. Devin says:

    Si je dis que ça arrive pas à la cheville de Jane Doe, ça fait blasé :-) ?

  5. jonben jonben says:

    Grim Heart/Black Rose est vraiment un morceau magnifique. J’aime bien le reste de l’album mais je bloque toujours un peu sur la voix.

  6. kollapse says:

    Pas encore bien digéré la bête mais il s’annonce très fort une fois de plus. Les premiers titres envoyent du bois mais j’ai l’impression que les derniers sont plus variés et meilleurs. Mention « tuerie » au titre eponyme, à « grim heart/black rose » en tout cas !
    Je donnerai un avis plus précis quand je maitriserai l’affaire :-). Mais top 10 annuel probable…

  7. damien luce says:

    Gigantesque, à posséder !!!

  8. Ilhan says:

    Comme presque tout converge, c’est bien fait, mais ça me laisse de marbre… voir même a certains moment ça m’ennuie franchement.
    Par contre je pense que les fans de converge ne seront pas perdu en écoutant ce cd, ça devrait leur plaire.

  9. 2nd° decapitation says:

    DANTESQUEEEEEEEEEEEEEEEEEEE

  10. Manumal says:

    Oui chef d’oeuvre stou!!!
    C/C de moi même :
    « Wai il est énorme stalbum.
    La ou les premières écoutes ne sont vraiment qu’un avant goût de ce qui nous attend après ou l’on reçevera sa grosse claque dans la face c’est sûr.
    Déjà a la première écoute la première partie de l’album est assez ardue ,une sorte de bloc qui déboule à toute allure pas le temps de souffler jusqua « Grim/.. »On reconnait immédiatement la voix de Bannon qui est encore plus cassée,déchirée …inhumaine toujours aussi aboyée
    Niveau des instrus c’est un peu le grand luxe avec d’excellents riffs ,des blasts ,une prod que je trouve très bonne ,puissante mais qui n’altère pas le côté crade de l’oeuvre
    Cet album est un album de psychopathe,de pervers ,de détraqué et un côté malsain s’en dégage .
    La cover est très soignée comme d’habitude et c’est un des éléments qui confère à ce groupe une forte personnalité car aujourdhui encore je ne trouve pas d’équivalents pur en terme de mélange metalcore chaotique ,en tout cas ils auront influencé/créer toute une scène en qualité de précurseur du hardcore chaotique »

  11. krakoukass Krakoukass says:

    Ouaip une grosse bombe. Et pourtant je ne suis pas inconditionnel du goupe à la base. En plus, il est vendu vraiment pas cher et pour ça chapeau au groupe et au label. L’initiative est assez rare pour être signalée (même si Converge sont coutumiers du fait maintenant).

  12. Bobby Johnson says:

    etant amateur de sonorités êtrèmes (WILL HAVEN, DILLINGER) et plutôt nouveau en matière de « converge »isme, je posséde depuis quelques temps l’album « you fail me » et j’avoue avoir quelques difficultés avec l’aspect « radical et craspek » de leur musique. Mais je vais tout de même jeter une oreille curieuse à leur dernière livrée, on ne sait jamais !

  13. Head says:

    En fait à la première écoute je me suis enflammé, production assez crade et surpuissante, whaou c’est génial.
    Finalement après une bonne série d’écoutes ça reste un bon album, mais les premiers titres ne servent pas à grand chose.
    Pour le reste c’est du très bon, même si les riffs ont déjà entendus.
    J’pense que c’est le côté barge de la prod qui fait crier au chef d’oeuvre.

  14. Lebo says:

    Ennuyeux as fuck…:)
    Fan spécialement fan du groupe, je le trouve a des annees lumieres d’un Jane Doe.

  15. Lebo says:

    Ennuyeux as fuck…:)
    Fan spécialement fan du groupe, je le trouve a des annees lumieres d’un Jane Doe.

  16. Inhuman Efect says:

    Sans surpasser Jane Doe,cet album poutre bien !

  17. eddy says:

    vraiment dur a cerné quan on connai pas tro le hardcore…voir inodible… lool je vais me faire tuer si quelqu un voi sa lol

  18. Joss says:

    ça fait combien de temps qu’ils ont supprimé les dictées à l’école ? 0_o

  19. xgpx says:

    Converge au top… apres jane doe et you fail me… il vous reste un bout d’oreille et de cerveau !! grand bien vous fasse!!! voila No heroes… deja culte ( mais toute la disco du groupe l’est nest ce pas.?!)…si vous devez vous frottez au hxc chaotique .. tapez la dessus direct… ces mecs sont fous , ces mecs sont geniaux.. l’esprit hxc!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *