God Dethroned – The Toxic Touch

5 Commentaires      1 307
Style: death blackAnnee de sortie: 2006Label: Metal Blade

« Ppfff T qu’un étroit d’esprit, le genre d’abruti qui demandent aux groupes de pondre toujours le même album ».
« Allez, retourne écouter Vader et Incantation, au moin tu serat dans ton éléman »
« De toute façon tu mérites pas d’aprécier cette album, alors les autres écoutez pas ce qui dit et faites-vous votre propre opinion! »
Ils ont raison sur un point ces individus lambda : faites-vous votre propre opinion. En revanche, pour ce qui concerne le reste des arguments (je passe sur les fautes d’orthographe…), je plaide non coupable. Qu’un groupe évolue, voir change sa manière de composer ou de produire sa musique m’importe peu. Mais qu’un groupe propose un album peu inspiré, là, chuis pas content. J’éviterai donc les litanies : « ah mais où sont les riffs et les mélodies qui tuent de Bloody blasphemy, Ravenous et consorts ? » pour concentrer ma déception sur la facilité voire la faiblesse de la plupart des titres. God Dethroned se veut à nouveau un vrai groupe laissant à chaque membre le soin d’apporter sa pierre à l’édifice (démarche parfaitement louable), tente les passages plus catchy, souvent à la limite du metalcore dans ce qu’il a de plus basique (Falling down) ou lorgnant du côté d’Hypocrisy (les refrains de On wings of pestilence, The day you died et Typhoid mary en sont vivement inspirés…). A l’image de l’instrumental Away from emptiness, il manque toujours le petit quelque chose qui permettrait d’avoir envie de remettre le CD une fois celui-ci terminé : des velléités louables mais qui ne dépassent pas le stade du « sympathique ».
Pourtant, Faithless et Hating life, à défaut d’enchanter, laissaient augurer d’une satisfaisante tenue générale qui semble, par bribes et par la suite, ne se perpétuer que trop timidement : Macabre world et Fail to exist déploient, par exemple, une belle énergie mais ne parviennent pas à maintenir la pression jusqu’au bout, l’attention se détachant inexorablement par manque de titillements des sens.

J ‘ignore si les bataves vont gagner de nouveaux fans mais je suis quasiment persuadé qu’ils vont en perdre une pelletée, la concurrence est trop rude.

  1. faithless
  2. hating life
  3. 2014
  4. falling down
  5. on wings of pestilence
  6. the day you died
  7. away from emptiness
  8. macabre world
  9. typhoid mary
  10. fail to exist

Chroniqueur

Darkantisthène

Il est né, il a chroniqué, il est mort, aurait pu dire Heidegger si... j'étais mort, si Heidegger était vivant et s'il s'était intéressé à ma prose autant qu'à celle d'Aristote. Et il n'aurait pas été à une connerie près le père Martin parce qu'avant de chroniquer, et après être né, figurez-vous que j'ai vécu ; et écouté de la musique.

darkantisthene a écrit 276 articles sur Eklektik.

Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

5 Commentaires

  1. sano says:

    Je n’ai fait que les voir au concert de God Forbid et The Haunted, c’était très basique mais les solos (quoi qu’un peu longs) étaient intéressant, est-ce le cas à nouveau?

  2. darkantisthene says:

    solis intéressants ? non pour moi ce n’est plus le cas

  3. Lebo says:

    Le moins bon album de GD certes. Ceci dit il est pas mauvais. A moins que je sois trop fan du gpe…

  4. Neurotool says:

    Déjà l’album précédent sentait le réchauffé alors là…

  5. dark hypp says:

    vraiment pas terrible cet album. Déception je suis…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *