Celeste – Pessimiste(s)

9 Commentaires      1 691
Style: screamo/hardcoreAnnee de sortie: 2006Label: Alchimia Recordings

Si vous ne le saviez pas Mihai Edrisch est mort. Vous vous en foutez. Ah. Quoiqu’il en soit, Celeste est issu de ses cendres. Entité lyonnaise naviguant dans les eaux troubles de la scène screamo hardcore, Celeste reprend les hostilités là où Mihai Edrisch avait déposé les armes. Ah merde dirons certains… Sauf que Celeste taille dans le vif d’entrée de jeu, vous balance tout à la gueule comme si les lendemains n’avaient plus le temps de déchanter. Les guitares acérées, son chant hurlé et ses rythmiques toutes en cassure. Tout d’un coup. Comme une giclée de foutre. Et durant le quart d’heure où vous plongez dans ce marasme, vous n’aurez guère le temps de prendre une bouffée d’oxygène. Il n’y a bien que l’artwork pour vous faire croire que le monde vu d’en haut est plus beau, moins pollué, moins à chier. Alors certes Celeste y va de ces quelques litanies contemplatives digne d’un Isis, mais c’est pour mieux dégueuler sa bile et replonger au cœur de la douleur, de cette petite mort, de cet univers tout de tension comme Envy ou Yage l’ont toujours fait.
Et c’est sans compter l’injection de hardcore chaotique à la Shora qui annihilera toute tentative d’espoir béat. De toutes façons, il eut été éhonté. La nausée s’est installée. Le monde est devant toi.
Démerde-toi.

  1. afin de tromper l’ennui
  2. diluons nos souvenirs d’enfance
  3. d’abysse en abysse
  4. de notre aversion à notre perversion
  5. car quoi qu’il advienne tout est à chier.
Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

9 Commentaires

  1. zurb says:

    hahaha comparer Celeste à Envy (comme à l’époque avec Mihai Edrisch), j’en connais un qui va encore s’énerver… …hein Johan?

  2. Lébo says:

    Vu en concert en Décembre. Pas mal meme si un set de 15 minutes, c’est abusé.
    Ca m’a fait pensé à Buried Inside personnellement. A suivre…

  3. Neurotool says:

    @Zurb: Deviendrait-il « in » de cracher sur Envy?… Après si cette comparaison déplaît on peut toujours remonter le temps et parler de groupes fondateurs du style comme Uranus (mais qui risque d’en désarconner pas mal de part son côté ultime…).

  4. Obsolete says:

    ah lala Uranus =) , a quand une chronique anthologique? ;p

  5. Neurotool says:

    Bientôt! ;-)

  6. zurb says:

    @ Neurotool: moi je crache sur rien du tout, mais Johan – chanteur de Mihai Edrisch – n’a jamais supporté la comparaison (qui entre nous est légitime) avec Envy. Le revoilà dans un autre projet et revoilà que le fantôme Envy le suit… ça m’a juste fait sourire…

  7. damien luce says:

    Je n’ai retenu que de l’intensité sur ce mini cd, j’adhère à 100% !!!

  8. L'élitiste says:

    Uranus merite de rentrer dans les anales!
    Je sors

  9. Pr. Farnsworth says:

    De toute façon, les scientifques ont changé le nom de cette planète en l’an 2138 pour éviter ce genre de blague idiote.
    Son nouveau nom? Urectum.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *