Chevreuil – Science

3 Commentaires      1 063
Style: math rockAnnee de sortie: 2006Label: Ruminance

Chevreuil, non aussi incongru qu’énigmatique pour un groupe officiant dans la sphère de la grande famille noisy/math rock, s’offre avec cet EP, Science, une suite à son album Capoeira. La recette de base n’a pas fondamentalement évolué, duo guitare – batterie, mais la surprise est toujours au rendez-vous. On retrouve cette guitare affranchie des codes de bienséance, boostée par quatre amplis et autres samples, s’arrogeant pour ainsi dire l’espace sonore à elle seule quand la sacro sainte quadrature du cercle rock s’impose a minima une basse et une guitare pour faire autant de bordel. On lui a seulement greffé un clavier aux sonorités progressives 80’s digne de Zombi, histoire de tempérer ces excès vrombissants et faire évoluer cette musique vers de nouveaux horizons. Elle n’en perdra pas pour autant de vue la construction de structures alambiquées et d’harmonies toutes de dissonances vêtues. Pendant ce temps-là, la batterie triture les rythmes, s’embarque dans des parties de casse-tête chinois, navigue sur les flots des syncopes. On embauche de nouveau le père Albini comme producteur pour un son une fois encore exceptionnel, cru et ascétique, n’étant en aucun cas un faire-valoir pour groupe noisy arty en mal d’inspiration, mais révélant ici toute la teneur créative et émotionnelle de la musique de Chevreuil, renforcant les dissonances pour ce qu’elles ont de percutantes tout en rendant l’ensemble plus cohérent. L’impression de chaos sonore présent sur les anciennes productions telles que l’album Chateauvallon disparaît ici au profit d’un travail plus chirurgical, précis et insolent d’ingéniosité.

Aborder cette musique demeure pour autant toujours aussi ardu, le son ainsi que la complexité des morceaux n’étant en aucun cas travaillés pour les oreilles formatées à l’easy listening. Et même prévenu, le premier réflexe est bien souvent un rejet en bloc. Chevreuil s’aborde comme un groupe de genre, travaillant une musique de genre qui tend un grand doigt d’honneur bien haut. Les commentaires sont peut-être alors bien futiles. Quoiqu’il en soit, ils ne sont en aucun cas définitifs, se liant à notre curiosité et évoluant au fil des écoutes. Et c’est bien là une des qualité de la musique de Chevreuil.

  1. satan
  2. téllurie
  3. téléphonie
  4. alchimie
  5. chiromancie
Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

3 Commentaires

  1. Lebo says:

    depuis le tps que je connais de nom, faudrait que jecoute vraiment.

  2. charles says:

    j’ ai les précédent ep’s ki st ts des chefs d’oeuvres

  3. Marc says:

    je vais sans doute écouter ça, ça m’a l’air assez bandant comme disque en effet.
    Très belle chro, comme toujours avec toi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *