Insomnium – Above the Weeping World

3 Commentaires      1 315
Style: death metal mélodiqueAnnee de sortie: 2006Label: Candlelight

Est assigné en justice le groupe finlandais Insomnium pour avoir volé le mordant mélodique qui a naguère fait la gloire d’In Flames. Heureusement, un des meilleurs avocats du barreau a été dépêché pour défendre la jeune formation finlandaise…

Votre honneur, Messieurs Dames les membres du jury, mon client est bel et bien coupable de son vol, je vous l’accorde. Mais voilà, il n’a pas volé ce sens mélodique made in Göteborg pour proposer un metal fade et peu réjouissant, soit une bête copie d’In Flames première période, comme il en existe tant d’autres. Rappelez vous qu’en 2002 leur premier album In The Halls of Awaiting avait déjà ravi l’assistance en proposant le parfait mix entre le death metal suédois et celui venu de Finlande, je pense en premier lieu à celui au contour folk et atmosphérique du légendaire Tales From the Thousand Lakes d’Amorphis. Loin de bêtement récidiver de la même manière 2 ans plus tard, les Finlandais ajoutèrent à leur musique une pointe progressive et une touche d’Opeth, accouchant d’un Since The Day It All Came Down qui en émoustilla beaucoup.

Alors soyez indulgent avec ce troisième méfait qui fait des clins d’oeil à la divine mélancolie de Dark Tranquility couplée à une ambiance froide et hivernale. Above the Weeping World se veut l’opus le plus abouti d’Insomnium. En effet, n’entendez-vous pas qu’Insomnium a enfin amené son art à maturité? Rarement death metal mélodique n’aura été aussi mélancolique et tristement beau, tout à fait propice à la rêverie. Jamais Insomnium n’aura sonné si finlandais et peut s’enorgueillir d’être le plus bel héritier d’Amorphis (écoutez moi donc les fins divinement mélodieuses et planantes de « Last Statement » et « Devoid of Caring », c’est à en pleurer).

Alors certes si vous voulez condamner le groupe parce que la musique qu’il nous propose n’a rien d’originale (sans être pour autant impersonnelle), vous serez tout à fait en droit de le faire. Mais au contraire de nombreux clones d’In Flames et de groupes de death mélo de 3ème zone qui inondent le marché, Insomnium propose des compos tellement séduisantes que nombre de déçus d’In Flames à partir de Reroute to Remain s’y sont déjà laissés prendre. Même ceux n’ayant jamais accroché aux vieux albums d’In Flames ont pu y trouver leur bonheur.

Le jury ayant jugé que ce Above the Weeping World était finalement plus qu’un simple amuse-bouche en attendant le prochain Dark Tranquility, Insomnium a été acquitté.

  1. the gale
  2. mortal share
  3. drawn to black
  4. change of heart
  5. at the gates of sleep
  6. the killjoy
  7. last statement
  8. devoid of caring
  9. in the groves of death
Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

3 Commentaires

  1. Gothenburg says:

    bien joué mec :)

  2. Monster says:

    Ah ben enfin un commentaire sur ma chro, ça prouve que quelqu’un l’a lu, je commençais à desesperer lol

  3. Gothenburg says:

    Bah c’est quand même le meilleur groupe de death melo traditionnel à l’heure actuelle, :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *