Post Trauma Mariachis – Anonymes Par Vocation

1 Commentaire      696
Style: fusion hardcoreAnnee de sortie: 2006

Post Trauma Mariachis s’est fondé en 2003 à Arles (13) et évolue dans un registre fusion / hardcore qui n’est pas sans rappeler les premières productions de Oneyed Jack, Lofofora, ou No One Is Innocent.
A l’écoute des quatre titres présents sur cette démo, on se rend vite compte que le groupe aime varier les plaisirs en proposant à l’auditeur des compositions à la fois puissantes et mélodiques, et où la hargne flirte aussi avec une certaine mélancolie.
Pour cela, il suffit de comparer les deux premiers titres, car si «Comète» débute de façon assez calme, pour ensuite gagner en puissance et exploser dans les oreilles de l’auditeur, «Tribunal», lui, vous assène son uppercut d’entrée de jeu à grands renforts de riffs à la fois lourds et tranchants, accompagnés d’une section rythmique béton, et saupoudrés de scratchs ça et là.
Les backing vocals – assurées par le guitariste –, viennent aussi renforcer l’intensité de certains passages, surtout lors des refrains et de certains breaks, et sont d’excellente facture.
La pression retombe avec «Ici bas», qui propose une ambiance nettement plus intimiste et personnelle – sans pour autant tomber dans la guimauve à deux balles –, qui vole en éclats par la suite avec un riff des plus simples et communs, mais qui fait mouche à tous les coups.
La démo se termine avec «Mariachis», qui est une véritable décharge d’énergie faisant la part belle aux rythmiques punk, avant de ralentir le temps d’un petit break bien lourd et très agréable. Les amateurs de pogo pourront se faire plaisir sur ce titre, ça c’est une chose qui est claire …
Le chant est principalement rappé et propose des textes engagés et sans concession. D’ailleurs, je trouve que l’accent du sud vient apporter un petit je-ne-sais-quoi qui vient nuancer des paroles qui sont loin d’être des plus joyeuses.
La production est, quant à elle, de très bon niveau et chaque instrument et parfaitement audible. Pour une première production, il faut avouer qu’on a entendu pire, donc rien à redire de ce côté là non plus …

Pour terminer, je ne peux que vous conseiller de jeter une oreille à ces quatre titres – tous disponibles sur la page myspace du groupe –, qui sont franchement bien foutus et qui, même s’ils ne révolutionnent pas le genre, vous feront passer un très bon moment.
Il ne reste plus qu’à voir ce que nous réservent nos quatre bougres sur leur premier album, qui devrait voir le jour dans le courant de l’année. Un groupe à suivre, en ce qui me concerne !

  1. comète
  2. tribunal
  3. ici-bas
  4. mariachis

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Commentaire

  1. Rémi says:

    comme tu dis « pour une première production, il faut avouer qu’on a entendu pire », en effet c’est limpide, quoique trop impersonnel. Et avoir un son correct et avoir une bonne technique ça ne fait pas forcément un bon groupe, et là c’est vraiment très moyen. Même si cet album avait été sortit 10ans plus tôt, il aurait déjà été démodé. Certains font dans le revival et s’en sortent largement mieux. Clichés sur clichés. Mouais…. Pas besoin d’être choniqueur pour s’en rendre compte…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *