All Out War – Assassins in the House of God

15 Commentaires      1 557
Style: metal/hardcoreAnnee de sortie: 2007Label: Victory

Apres un split de 3 ans et une escapade de quatre de ses cinq membres dans un groupe sympathique mélangeant thrash 80’s et hardcore nommé délicatement Nerve Gas Tragedy, All Out War revient sur le devant d’une scène hardcore métal dont il est l’une des figure et influence majeure. Rarement un groupe aura fait l’unanimité aussi bien chez les metalleux que chez les coreux, à tel point qu’il jouit d’une excellente réputation même chez les fans de youth crew et autres groupes de hardcore 80’s. Il faut dire que ce groupe s’inspire aussi bien du thrash/ death (Obituary, Slayer, pour ne pas citer) que du hardcore à la new-yorkaise (Cro-Mags en tête), ville d’où proviens le groupe. Alors hardcore metal ? Metalcore ? Deathcore ? Holy Terror ? Simplement All Out War. C’est autant une atmosphère et un message qu’une musique et dissocier les paroles ultra agressives de la musique du groupe semble quasiment impossible.
Le deuxieme album, For Those Who Were Crucified, datant de 2001 et comprenant les quatre titres de la démo All Out War sortie en 1993, est lourd, plutôt mid-tempo bien agressif, comme le premier disque Truth In The Age Of Lies. Le tout est appuyé par le chant monstrueux du sieur Score, reconnaissable à la première seconde. Le troisieme album, Condemned To Suffer est lui plus rapide, moins lourd, toujours aussi agressif mais que je trouve moins bon que son grand frère. Sans doute la faute à des titres moins accrocheurs que les énormes Soaked In Torment, Claim You Innocence, Truth In The Age Of Lies ou encore Resist. Moins bon mais c’est relatif, car il s’agit d’All Out War.
Ce troisième album se rapproche donc musicalement du deuxième grâce notamment au tempo très rapide, partageant avec lui ce son incisif. Mais il se rapproche du premier disque grâce à la qualité des morceaux, vraiment tous aussi bons les uns les autres, avec néanmoins une bombe nommée And All Shall Suffer qui figure pour moi dans le top 3 des meilleurs titres du groupe avec Claim Your Innocence et Soaked In Torment. Alors pour résumer, on a ici la vélocité et le son du deuxième album ainsi que la qualité des morceaux du premier.
Quand au chant de Score, il est plus varié que sur les précédents disques, cependant son timbre reste toujours le même.
Comme je le disais au début, All Out Warest une musique mais aussi une atmosphère. Les paroles de ce groupe sont toutes plus assassines les unes que les autres. Les messages que le groupe fait passer sont à la fois une vision apocalyptique de l’humanité (« la majorité des humains sont des moutons menés à l’abattoir par leurs maîtres », « on restera esclave jusqu’à notre mort »), la cupidité de la race humaine (« un lent pourrissement menant à l’annihilation »), le pouvoir (« la tromperie est la source de pouvoir des leaders »), la religion, etc. L’auteur des lyrics est Mike Score, prof d’histoire de l’humanité. On comprends mieux. Mais la principale différence entre ce dernier albums et les précédents est que les paroles sont plus directes, nécessitent moins d’interprétation, moins de réflexion. Elles sont toujours excellentes dans le fond, mais plus directes. Comme la musique.
Pour certains, ce groupe est un rip-off de Slayer, pour d’autres, il s’agit d’une groupe métal hardcore à part, unique et jamais égalé. Rares sont les groupes ayant la faculté d’écrire des textes très intéressants et une musique de qualité comme All Out Warsait le faire. Vous l’aurez compris, il s’agit là de la bande son de la fin du monde… En tout cas cet Assassins In The House Of God, le plus direct de toute la discographie, relance de façon impeccable un groupe qui n’a sorti que 3 albums en quatorze ans. A placer juste après For Those Who Were Crucified.

  1. curtain call for the crucified
  2. behind the crescent and the cross
  3. politics of apathy
  4. assassins in the house of god
  5. into the arms of annihilation
  6. glorified in deceit
  7. drenched in defeat
  8. the angels of genocide
  9. beyond redemption
  10. when your gods have failed
  11. and all shall suffer
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

15 Commentaires

  1. wakos says:

    c’est avec cet album que j’ai plus ou moins découvert le groupe et je dois dire que ça envoie sec ! très bon album et très bonne découverte pour ma part …

  2. saite breuze says:

    je pense que tu te plante un peu ta disco du groupe mon grand truth in the age of lies n’est pas vraiment une demo, c’est un album complet qui est sorti sur gain ground record en 97 et qui pour ma par restera l’album ultime d’All Out War . Il existe bien une demo de 5 titre : Sum of all fears sortie en 93.
    For those who were crucified est le 2eme album et le 1er sorti sur victory et qui reprend qques titres du 1er album.
    Alors c’est pô bien de se tromper aussi viollement. Faut ptêtre étudier un peu avant de dire des trucs……….c’est pô bien pô bien mon grand
    Allez bon courrage et bonne continuation quand même

  3. Crusto says:

    Boarf, une chro sans erreur c’est pas une chro!
    Sinon thanks de la rectification, j’avais un doute pour l’année de sortie de la Demo de 93, j’etais pas au courant pour le reste.

  4. Crusto says:

    Je pense que tu te plantes un peu dans ta critique mon grand.
    Disco AOW:
    7″ sur Hardway Records nommé Destined to Burn.
    7″ sur S.U.R nommé Hyms For The Apocalypse.
    Demo 4 titres nommée All Out War avec les titres (After Autumn, Redemption For The Innocent, Resist, Truth In The Age Of Lies).
    Demo 5 titres Sum Of All Fears.
    Truth In The Age Of Lies sur Gain Ground en 97.
    For Those Who Were Crucified, sur Victory en 2001
    Condemend To Suffer sur Victory en 2003.
    Assassins In The House Of God en 2007.
    Quand tu casses, fait ça bien

  5. Bernard says:

    En tout cas For Those Who Were Crucified est sorti fin 98 et pas en 2001! Je suis bien placé pour le savoir vu que je l’avais acheté à sa sortie…

  6. Pershin says:

    Initialement il est sorti en 1998 mais a été réedité en 2001

  7. jonben jonben says:

    Ah la la, Crusto, tu nous pourris la réputation d’Eklektik avec tes confusions de dates de sorties et approximations! :)

  8. Crusto says:

    Bah jme dévoue, fallait bien un boulet

  9. darkantisthene says:

    tout ça est très alloutwar (‘tention elle est fine)

  10. Ars Moriendi says:

    La redaction d’Eklektik demande à Monsieur Laurent RUQUIER de bien vouloir cesser de poster ses vannes toutes pourries sur leur merveilleux site. Merci. ; )

  11. sainte breuze says:

    Eh bien voila mon grand,tu as pu constater que « For those who were crucified n’était pas le 1er album du groupe, tu l’as corrigé dans ta chronique et c’est à ça que je voulais en venir. D’autre par sans vouloir casser « For those who were crucified » n’est pas sorti en 2001 mais en 1998.
    Et enfin en rapport avec ton commentaire si dessu je vois pas ou je me suis planté!!!

  12. Crusto says:

    Voila une belle façon de finir une « carrière » de « chroniqueur » ahah.
    Sans rancune, à vrai dire j’en ai un peu rien à foutre que ce soit le 1er ou le 24e, j’ai merdé c’est tout. On va pas en faire 50 pages, surtout que j’ai admis m’etre trompé. Mais faut croire que certains veulent à tout prix qu’on leur balance des fleurs…

  13. sainte breuze says:

    Allez allez, c’est pas pour ça, de toute manière je préfère les chocolats que les fleurs!
    Sans rancune et bonne continuation.

  14. Gothenburg says:

    Un fuckin band qui envoie bien le pâté

  15. guim says:

    Bon passé l’anecdotique problème du combien ils ont fait de Cd qui n’entame en rien la chronique sur le disque à proprement parler.Je reconnais bien les albums décrits et les comparaisons faites à celui ci,surtout en matière de vélocité et son orientation toujours plus pamphlétique lui donne une accroche plus moderne et épurée.Un très bon AOW qui persévère et signe avec son engagement et sa sonorité un album très péchu et très direct comme le faisait remarquer le chroniqueur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *