Dimhymn – DjäVulens Tid äR Kommen

6 Commentaires      1 323
Style: black metalAnnee de sortie: 2005

Nattdal n’est pas un nom inconnu de certains arpenteurs de la toile ou d’autres congrégations beaucoup plus obscures qui ont déjà reconnu en ce patronyme un des tauliers de l’écurie Ondskapt qui nous a, il n’y a pas si longtemps, régalé avec son Dödens Evangelium.
Peut être que ceux ci ignorent que le bonhomme s’est aussi récemment embarqué dans l’aventure Lifelover, un groupe où l’on taille la bavette entre épicuriens transis de romantisme glacial … brrr
Eh bien la suite du programme,joyeux lurons lubriques que vous êtes,je vous l’offre sur un plateau avec ce Djävulens tid är kommen de 2005,album emmené par Dimhymn,un brave duo d’égorgeurs qui œuvre pour la paix des ménages au royaume du Cornu.

L’appel au meurtre en 6 leçons,pas une de plus,pas une de moins…
La révélation est vite faite et ne se préoccupe que très peu de l’argumentaire du prêtre et sa combi igni-fugée,voilà un album malodorant au son énorme près à dévaster les crânes à la gloire des sortilèges du Démon.
C’est avec une furreur non dissimulée sous l’effet de puissants delays que le premier vokill vient fourrager l’air accompagnés de violents riffs sursaturants l’atmosphère et d’une odeur de métal décadent de haute volée.

 

Et pendant que la division binaire s’accouple avec le barbu dans cette messe extatique,elle nous laisse le temps d’admirer le panorama,érodant la sensibilité illusoire de nos petites feuilles,la ligne de front n’est pas éloignée,les balles fusent dans l’air,l’odeur de la poudre que Darkthrone a sublimé pour les dévoreurs de carcasses se fait sentir; déjà les charognards à la dent longue viennent renâcler les dessous de l’abbesse, la vermine n’est ici pas passagère, elle ne roupille pas, elle est le fer de l’attaque de l’enragé, faisant tressaillir les moins avertis sous le feu de sa mitraille nécrosée.

Et quand l’éraillement se fait sentir dès le deuxième titre de l’album: »Människan – Det stora misslyckandet »,plus besoin de faire marche arrière, l’orientation cataclysmique du brûlot témoigne de la nature fiévreuse de ses bellicistes,le traitement de l’espace sonore distendu par ses delays, la mise en avant du son des guitares et du ton de Nattdal ajoutent au résultat qui oscille entre un Vrolok désabusé et un Katharsis plus hargneux que jamais.
Féroce album à la densité monstrueuse aux incantations toutes plus blasphématoires les unes que les autres nous ramenant forcément aux prémices du mal, sans une once de rusticité cependant, la force de persuasion frénétique étant ici le seul muscle employé pour faire courber l’échine.

Prenant album,se finissant sur un « Act(666) » des familles qui n’a rien d’anecdotique tant il marque un véritable moment fort du disque, comme l’épilogue du séisme qui vient d’avoir lieu, c’est par ce dernier soubresaut que la plaque se termine, une profonde descente abyssale pour rejoindre le creux de la terre, et dont l’image est ravivé, vivifié par cette lancinante chute.
Dimhymn a sa personnalité et ne vient pas reproduire exclusivement un shéma que l’on ne connait que trop, mais sort son épingle du jeu par une mise en application exemplaire et un rendu organique impitoyable.
Un groupe méconnu qui mérite une attention toute particulière.

 

http://www.youtube.com/watch?v=NCkkVsxWfZY

Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

6 Commentaires

  1. Julien says:

    Guim ou le Leon Zitrone des chroniqueurs black metalleux ! :p
    Ca m’a l’ari assez tentant, vais écouter ça tiens !
    ps : A quand la chro de Rain Upon The Impure ?

  2. guim says:

    Zitrone B.Envoyez la vachette héhé.Pour le rain,tu n’as pas suivi,Dark l’a chroniqué a sa sortie,première chronique en France du disque d’ailleurs,j’avais suivi ça de très près.Si tu es amateurs des ambiances que développe Katharsis,y a pas de raisons pour que le Dimhymn ne te plaise pas.N’hésite pas à venir feeder,une fois l’opinion faite.

  3. Julien says:

    Ouups ! Toutes mes excuses à Darkanti !
    je le met sur ma liste Guim ! ;) merci

  4. guim says:

    Pas de quoi

  5. darkantisthene says:

    ah voilà qui fait plaisir ! j’aime beaucoup ce groupe : à noter un split récent avec hypothermia. Par contre guim faut que t’arrêtes de manger des batraciens avariés

  6. guim says:

    Jamais!Ma production de « Bufo alvarius » cette année sera en plus exceptionnelle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *