Nahemah – The Second Philosophy

nahemah philop

Officiant au départ dans un black metal symphonique sur leur premier album Chrysalis sorti en 2001, les Espagnols de Nahemah nous offre leur deuxième album 6 ans plus tard. Après qu’un tel laps de temps se soit écoulé entre les deux opus, on se doute bien que le style a radicalement changé. C’est en effet sur des rivages progressifs que la formation d’Alicante joue maintenant, à mi-chemin entre la mélancolie d’Opeth, le son metal suédois de Dark Tranquillity et l’essence mélodique de Mogwai. Alléchant n’est-il pas ?

Original, Nahemah l’est, sans aucun doute. L’artwork annonce la couleur, c’est vers des climats sombres, loin de ceux des plages ibériques, que nous entraîne le groupe. Au programme : forêt moussue de riffs death mélodique plongeant l’auditeur dans une ambiance automnale à la Insomnium ou Opeth accompagnée d’arrangements atmosphériques sur lesquels se posent de vilains vocaux death alternés par un chant très pop du sieur Pablo Egido.

Les premiers morceaux de The Second Philosophy sont les plus accrocheurs, les plus metal, les plus vigoureux, les plus empreints de death mélodique. Ils n’occultent aucunement la démarche progressive du groupe et les interludes atmosphériques tel la boite à musique égrainant des notes cristallines en plein cœur de « Like A Butterfly in the Storm » (le titre décrit tout à fait bien le morceau), un peu le même genre de sonorités qu’on retrouve sur le Vespertine de Björk, l’album de comptines hivernales de la fée islandaise. La musique des espagnols est d’ailleurs parsemée de multiples samples et claviers renforçant la touche mélancolique de Nahemah. Il y a comme une influence post-rock chez Nahemah, comme si Mogwai avait participé à un album d’Opeth. Loin d’être un gimmick inutile, des sonorités variées, quelles soient orchestrales, ambient, électroniques, froides, douces, s’égrainent à travers le disque et participent à cette ambiance propre à la rêverie que distille Nahemah. On a aussi droit à des claviers vintages comme chez Amorphis époque Am Universum.

Les meilleurs moments sont sur la seconde moitié du disque, plus atmosphérique et progressive, débarrassée d’une grande partie des oripeaux « death mélo suédois ». On peut d’ailleurs espérer que, pour la suite de sa carrière, c’est cette démarche plus aventureuse que Nahemah défrichera, à l’image de ce « Phoenix » avec ses lamentations de saxo, improbable rencontre entre Amorphis et le Isis de Panoptycon. Le genre de perle qui fait de The Second Philosophy un objet rafraîchissant à défaut d’être transcendant.

  1. siamese
  2. killing my architect
  3. nothing
  4. like a butterfly in a storm
  5. change
  6. labyrinthine straight ways
  7. subterranean airports
  8. phoenix
  9. today sunshine ain’t the same
  10. the speech
TAGS : , ,
GROUPES:
STYLE: , ,

Pas de commentaires

Soyez le premier à commenter cet article !

Laisser un commentaire




XHTML: Vous pouvez utiliser les balises suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

  • bbng-iiiAER | 25 octobre 2014
    BADBADNOTGOOD – III
    Encore des protégés du dieu Gilles Peterson, BBNG c'est la nouvelle vague jazz ayant digéré la pop/le r&amp;B/ l'electro et le hip hop. On pourrait ajouter les australiens de Hiatus Kayote, Snarky Puppy (dans le style plus big bang) et les petits chouchous de Quincy Jones "Dirty Loops"…tout ça sous l'oeil des grands frè...
  • lonely the brave-the days warAER | 25 octobre 2014
    Lonely the Brave – The Day’s War
    Première partie de Deftones l'an dernier au zénith de Paris et une bonne partie du public s'en foutait alors que ce groupe sonne plutôt bien, il me fait penser à cette vague de groupe des années 2000 un post- hardcore et rock comme Hundred Reasons et Hell is for Heroes, je suis d'accord sur la voix entre Cold et Vedder (san...
  • slipknot-the-gray-chapter-newDrugzath | 21 octobre 2014
    Slipknot – .5: the Gray Chapter
    Enfin une tres bonne chronique sur cet album ,pas comme chez nos compères de VS Webzine ;--) .Je te rejoints en tout point sur ce que tu a mentionné .Pour ma part un bon album qui se lasse pas au fil des écoutes .
  • slipknot-the-gray-chapter-newkrakoukass | 20 octobre 2014
    Slipknot – .5: the Gray Chapter
    Merci pour ton commentaire. ;) Loin de moi l'idée de proclamer que quiconque n'aime pas cet album est un abruti obtus (les personnes visées sont plutôt les couillons qui n'ont jamais aimé Slipknot -pour des raisons souvent basées sur des préjugés ou une haine du so called Nu Metal- et ont toujours craché sur le groupe, ...
  • slipknot-the-gray-chapter-newMths | 20 octobre 2014
    Slipknot – .5: the Gray Chapter
    Merci de bien faire comprendre que quiconque n'aime pas cet album est un "rageux bas du front", ça fait toujours plaisir. Et si ce n'est pas le message que tu voulais faire passer, je t'invite cordialement à retravailler le début de ta chronique... Je trouve que, dans les titres qui ont été balancés sur le Web, il y a q...
  • fartbarf-dirtypowerRémi | 19 octobre 2014
    Fartbarf – Dirty Power
    masques, vocoder et Lap dance? merci au revoir.
  • occultation - silence in the ancestral houseIkea | 15 octobre 2014
    Occultation – Silence in the Ancestral House
    Sans aller jusqu'au coup de cœur, un très bon album. Tout à fait d'accord sur l'ambiance, très réussie, renvoyant aux films d'Argento, Fulci et consorts. Quant au côté Ghost... Il est présent mais Occultation est tellement plus raffiné, insidieux, que j'ai tendance à le mettre à-part. Clairement, un groupe qui montre ...
  • krieg-transientdarkantisthene | 13 octobre 2014
    Krieg – Transient
    très belle sortie, je suis moins fan de la "2ème" partie de l'album mais ça reste très intéressant dans le style.