Ramesses – We Will Lead You to Glorious Times

5 Commentaires      1 269
Style: doomAnnee de sortie: 2004Label: This Dark Reign Recordings

Ramesses et donc la bande des ex-Electric Wizard est ce groupe qui n’avait sur le papier rien d’autre à proposer qu’une formation quasi mythique au public, mais We will lead you to glorious times première armoire de la fournée « contagion corp » vient prouver avec force démonstration qu’en plus d’avoir en son rang des figures légendaires de la scène doom, il y en a sous le capot et pas qu’un peu.

La galette ainsi mise sur le marché dégage le délicat fumet que l’on aimait retrouver chez les aumôniers de la pendaison pachydermique arrosée copieusement de satures enténébrées.
We will lead you to glorious times est un disque au groove souterrain, à l’allure opaque et épaisse. Sa présence intangible et occulte donne au rock de Ramesses cette qualité que l’on n’est pas, objectivement, forcé de retrouver chez d’autres groupes de death/doom plus traditionnels, c’est dans ces ambiances ternies par le verbe gras et visqueux que la grammaire musicale des apôtres du saint ralentissement trouve une échappatoire des plus fumeuses, dessinant des volutes funèbres sur l’horizon des Borgias du genre.

Le contrebalancement est hypnotique, la mise en abîme est profonde et l’assombrissement du paysage se fait avec un sens de la mesure qui n’a rien d’ostentatoire, la course léthargique est lancée…

La simplicité avec laquelle sont joués les titres de l’album procure un sentiment immédiat et équivoque, on est directement enveloppé par l’épaisse substance crachée par les enceintes, la fibre rock’n roll du groupe est palpable sur ces titres qui prolongent les sets sur de longues minutes, rendant la mixture plus rampante que jamais sous les injonctions nauséeuses de Richardson, dès « Witchampton » la démarche se profile furtivement et on se prend un méchant coup de retour dans la gueule, la tombe est désormais ouverte et c’est sur un tapis de brumes crépusculaires dessiné par des riffs lourds comme taillés dans la rouille qu’on voit se profiler la réussite de ce méfait addictif et suffocant.

La présence de Richardson,fraîchement débarqué, à la basse ajoute à la cadence archaïque de la grossière pierre de taille anglaise, et par cette rusticité filandreuse et ce barbarisme de complaisance l’on peut se plonger dans un passé encore vivant en pensant à un St Vitus ayant abusé tragiquement de tournées de fuel et de graillon au bar satanique du coin, un titre comme « Master your Demons » en est un bel exemple et fait aussi penser à l’ouverture d’un « Demon » d’Entombed (Wolverine Blues) au niveau des assonances, on nage en plein rock’n roll lourd et poisseux, l’effet voulu est atteint pour notre plus grand « bonheur ».

We will lead you to glorious times marque l’avènement d’un groupe sur quelques pistes, un The Tomb fiévreux et un Misanthropic Alchemy bien malsain et longtemps attendu finiront par étoffer tout le bien qu’on pensait du combo; un mini qui vient compléter la disco du groupe qui compte aussi un split avec Negative Reaction à son actif.
Loin d’être indispensable à l’amateur occasionnel de metal décadent, il reste une pièce de choix pour tous les autres, même si sa portée reste limitée; il offre outre ses quatre titres deux morceaux/vidéos sur le cd : « Ramesses II » et « Master your Demons », hymnes incontournables du combo.

Pour ceux qui ne connaissent pas le groupe, voilà une parfaite entrée en matière et un disque qui inspire une profonde et lente sauvagerie lapidaire, pour les autres pas besoin de faire un dessin, je pense qu’on se comprend…

 

http://www.youtube.com/watch?v=SN_L5ra7J5Y

Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

5 Commentaires

  1. damien luce says:

    Excellent squeud !!! Ils viennent en septembre avec unearthly trance, à ne pas louper !!!

  2. Zepekegno says:

    En effet on se comprend… Une tuerie bourrée de feeling (ce qui devient plutôt rare dans ce style, ou dans les styles voisins) ce disque!

  3. guim says:

    Exact damien,ça risque d’être bon surtout que Misanthropic m’inspire assez ;)

  4. inthese says:

    neineinein, We will… est sorti bien avant The tomb, paru lui en aout 2005 et enregistré au même moment que Misanthropic Alchemy. c’est vrai que leur recyclage de morceaux tous supports confondus n’aide pas à s’y retrouver ;-)

  5. guim says:

    C’est bien ce que je me disais,concernant la production des titres je trouvais les morceaux de ce disque beaucoup plus raw dans leur consistance.Ca change complètement ma vision du disque,merci pour cette précision qui a une importance capitale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *