Eden Maine – To You the First Star

2 Commentaires      944
Style: hardcore [brand]newschoolAnnee de sortie: 2005Label: Undergroove

« J’ai respiré. J’ai transpiré. J’ai chauchemardé.

J’ai vu des démons, et Satan qui trônait au milieu. L’ambiance était pesante mais j’ai avancé… doucement. J’ai frôlé des abîmes. J’ai cru mourir, étouffé par l’air rempli de souffre. Mais rapidement, j’ai été rassuré par la lueur qui passait sous la porte. Ce n’est qu’après que je me suis rendu compte que cette lueur provenait du gigantesque brasier dans lequel j’ai cru resté à jamais », c’est ce que m’avait confié mon « moi », à l’époque, après avoir écouté le dernier album des Anglais d’Eden Maine, aujourd’hui séparés.

Le chaos engendré par cet album est assez intense et fin pour être promu au rang de « chaos sublimé »; la basse Breachienne et les remous de « More Fireflies for the Candlelight », par exemple, auront vite fait de vous convaincre. Sans se laisser aller à la facilité, Eden Maine jongle brillamment avec les clichés du « chaotic genre », et joue même la carte de la sensibilité en nous servant des titres fortement inspirés du post-rock comme sur « Voices » ou « The Atheist Light », ce, après une première moitié d’album dans laquelle les britanniques démontrent leur savoir-faire en terme de chansons épileptiques.

En effet, une fois passé le milieu de l’album, vous mettez les pieds en terres mouvantes: entre post et chaotic hardcore. De ces variations, il reste au final l’intensité. Intensité dans les compositions, dans leur éxécution, dans l’enchevêtrement des riffs. Intensité dans l’intention. On notera la production limpide qui donne, de façon juste, sa place à chaque instrument. Le son de batterie est tout bonnement phénoménal, comme pour le reste d’ailleurs. On regrettera même que cela soit trop propre, trop lisse. Rah cette manie de râler: on ne peut jamais être satisfait. On aurait préféré voir traîné une petite poussière, histoire de salir un peu le tout. Mais rien de bien grave, simple question de goût. Et encore c’est vraiment chipoter pour chipoter.

To You the First Star, c’est 12 titres d’un hardcore torturé et intense d’une rare qualité. Eden Maine était bel et bien un groupe largement, largement au dessus du lot. Avec le recul cela ne fait plus aucun doute. RIP.

  1. solstitium
  2. hail satan
  3. i am what you are
  4. more fireflies for the candlelight
  5. the hunter and the hunted
  6. do not move a muscle, do not breathe a word
  7. voices
  8. murder was her name
  9. echoes
  10. the acidic taste of betrayal
  11. the atheist light
  12. disinformasiya
Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

2 Commentaires

  1. damien luce says:

    Album fantastique… Le batteur est un tueur !!!

  2. synaptic says:

    très bon album en effet, ça fait bizarre de voir ça dans les nouvelles chros

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *