Necromessiah – Antiklerikal Terroristik Death Squad

Pas de commentaires      653
Style: black/thrashAnnee de sortie: 2007Label: Blasphemous Underground

Oh bordel, vlà les finauds de la rentrée ! 10 titres dans la plus pure tradition blasphématoire (Christ-crushing black metal et autres Fukking bastard god), même pas 28 minutes de zique et en plus les types se démerdent pour nous claquer une intro de presque 2 minutes. Faudra pas compter sur eux pour jouer la bande son idéale de votre premier rendez-vous galant ; à moins que votre conception du terme galant rime avec bonne grosse cartouche précoce dans la salle de bain cheveux gras au vent dès le premier soir.
Je ne connaissais bien évidemment pas ce groupe avant de tomber sur ce second méfait (le premier, Instar gladii in corporem christi, remontant à 2004). Je dis « bien évidemment » car ça fait un moment que ce type de black/thrash punkisant ne fait plus partie de mes styles de prédilection. Pour vous dire à quel point c’est le cas, j’ai revendu mon Endless pain de Kreator il y a presque 10 ans… Mais 10 ans c’est finalement encore récent car les 3 bouffeurs de curés de Necromessiah ont bloqué toutes leurs horloges depuis 1989. Ils ne jurent bien sûr que par les riffs incisifs, les tempos endiablés qui ne débandent jamais et les voix rocailleuses adressant virilement leur vindicte à l’égard de la société ecclésiastique. Ça défouraille non stop donc et ça va probablement ravir les fans du genre. Le plus surprenant dans l’affaire réside uniquement dans l’origine du groupe : l’Italie. Pour le reste, pas d’inovation, pas d’écarts en-dehors des clous (ceux de la chaussée hein) – au point que je me demande à chaque morceau s’il ne s’agit pas d’une reprise..
N’étant adepte ni de slips à clous (ceux qu’il faut chausser hein), ni de kro tiède ou de copulation contre nature dans les cimetières de villages lorrains, je crains que ce cd ne connaisse le sort de ses illustres prédécesseurs allemands. (ah merde, jpeux pas vendre les promos !)

  1. intro (vatican burning)
  2. atomic bloodshed
  3. marching for hell
  4. christ-crushing black metal
  5. terror squad
  6. necroalkolterrorist
  7. in the name of god left the churches burn
  8. fukking bastard god
  9. evil prophets
  10. total blasphemy

Chroniqueur

Darkantisthène

Il est né, il a chroniqué, il est mort, aurait pu dire Heidegger si... j'étais mort, si Heidegger était vivant et s'il s'était intéressé à ma prose autant qu'à celle d'Aristote. Et il n'aurait pas été à une connerie près le père Martin parce qu'avant de chroniquer, et après être né, figurez-vous que j'ai vécu ; et écouté de la musique.

darkantisthene a écrit 276 articles sur Eklektik.

Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *