No Turning Back – Holding On

3 Commentaires      1 192
Style: New York hardcoreAnnee de sortie: 2006Label: Reflection

Amis de la testostérone, des marcels blancs, des tatouages… Disciples de valeurs d’amitiés viriles ou familiales… Ou tout simplement amateurs de gros son qui fait danser sans pouvoir s’arrêter, No Turning Back est taillé pour vous !

Ces petits hollandais ont déjà derrière eux une sacrée carrière : 3 MCDs, un split Ep, un Ep et trois albums avec ce Holding On des familles. Sans compter des concerts partout dans le monde au gré de tournées impressionnantes. De quoi faire des envieux, n’est ce pas ?
Musicalement, ça ne cherche pas midi à quatorze heures : de l’ultra-efficace, des morceaux courts mais intenses et dansants, à l’instar des grands groupes du NYHC dont ils sont les dignes fistons européens. Une sorte de croisement entre Agnostic Front (pour le côté punky de certains plans), Killing Time, Breakdown et Madball, avec chœurs puissants, gros moshs, des riffs saccadés très précis, avec toutefois une petite touche européenne (Integrity, etc…). Pas besoin d’introspection pour apprécier, tu poses le disque dans la platine et tu sautes partout dans ta chambre (ces mosh sur « Nothing changes » !). 14 titres, 24.39 minutes de puissance dans ta face !

D’après mes sources, puisque je ne connais pas plus que ça cette scène malgré mon intérêt évident pour nombre de groupes, Holding On est la suite logique de Damage Done. No Turning Back n’est pas un groupe qui révolutionnera le genre. Mais il fait partie des locomotives européennes et sommes toutes on n’en demande pas plus. Ca latte, ça défoule, et cerise sur le gâteau l’artwork est original et plutôt chouette !

Enjoy !

PS : merci à Nico pour les indications !

  1. pictures perfect smiles
  2. this world is mine
  3. two steps ahead
  4. wicked ways
  5. sick and tired
  6. nothing changes
  7. forever in denial
  8. alive or dead
  9. thief
  10. take your guilt
  11. find another way
  12. is this it ?
  13. open your mind
  14. what’s waiting ahead ?
Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

3 Commentaires

  1. Pilou says:

    Bon bien sûr fallait que je me plante, Integrity c’est pas belge c’est ricain…
    Mea culpa dominus magnus

  2. Crusto says:

    Haaaaan bouuuuuh il a fait une erreur!! La hooonte!
    Sinon ouais bon disque, même si je prefere les deux precedents! Best euro band du moment

  3. Pilou says:

    Charogne de suédois ! ;-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *