Pyrexia – Age of the Wicked

1 Commentaire      938
Style: brutal deathAnnee de sortie: 2007Label: Unique Leader

Pyrexia est l’archétype du groupe n’ayant jamais eu le succès mérité, leur premier album, l’absolument culte Sermon of Mockery, bien qu’étant sûrement un des tout meilleurs albums de brutal death , a toujours été dans l’ombre du Effigy of the forgotten de leurs amis de Suffocation (même origine géographique, mêmes style et surtout sorti 2 ans plus tard, aux yeux du public ça ne pardonne pas) et la suite de leur carrière a été sabotée par de nombreux changements de line up ainsi que par leur évolution pour un style légèrement plus –core qui a beaucoup déplu aux fans de la première heure.
Après un split en 2001 qui entraînera la naissance des bien mauvais Catastrophic, le groupe est revenu en 2004 avec un best of comprenant 8 chansons remasterisées venant de toute leur discographie ainsi que 3 titres inédits ( unique intérêt de ce disque au fond) augurant un véritable retour en force.

Ca n’est que 3 ans plus tard que le groupe, fraîchement signé chez Unique Leader sort enfin ce nouvel album intitulé Age of the Wicked, et là miracle, avec un seul membre originel encore présent, chez un label connu pour sortir des tonnes de groupes de brutal death us plus banals les uns que les autres, Pyrexia nous pond une petite bombe brutale et haineuse à souhait, 10 titres qui vous sautent à la gueule pour une demi heure de butal death teigneux avec un groove typiquement New Yorkais

Alors évidemment, on peut trouver des défauts à ce disque tels qu’ une production assez étrange et semblant même changer d’un titre à l’autre, un manque d’originalité et un coté monolithique, mais l’efficacité déployée fait oublier tout ça, à l’écoute d’ Age of the Wicked on ne pense qu’à headbanger/se dandiner/briser des crânes à coups de massue ( selon l’humeur) et une fois l’album terminé on ressent une envie pressante de se le remettre afin de se délecter une nouvelle fois de ce flot de hargne dévastatrice

En conclusion, alors que leurs potes de Suffocation ont pour la première fois sorti un album faiblard, alors que tout le monde les pensait morts, et surtout alors que 14 ans ont passé depuis la sortie de Sermon of Mockery, Pyrexia nous sort enfin un digne successeur à cet album et semble enfin jouir d’une certaine stabilité, espérons juste que cela continue comme ça et qu’à l’avenir ces brutes New Yorkaises nous sortiront d’autres brûlots du niveau de ce Age of the Wicked qui est sans aucun doute une des meilleures sorties de l’année.

  1. the wicked rise
  2. prey the weak
  3. itmp
  4. irony
  5. shackles of the mind
  6. season of anguish
  7. song of hate
  8. life long hate
  9. ode to brinn
  10. no apologies
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Commentaire

  1. guim says:

    Bien vu la chro,pas encore écouté mais ça donne envie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *