Bilan 2007 joss

Bilan 2007 joss

Albums de l’année

The OceanPrecambrian
LA claque de l’année, la voilà. Pourtant on y était préparé compte tenu des dernières livraisons du groupe berlinois. Tout ce qui a été expérimenté par le groupe sur leurs divers albums et E.P est ici régurgité sur un double album fascinant. Mêlant assauts métal/hardcore destructeurs et voyages oniriques post-rock, les allemands nous content les premiers instants de la terre et emballent le tout dans un packaging somptueux. Vous avez dit culte ?


Coheed and CambriaNo World For Tomorrow
L’album précédent m’avait séduit dès la première écoute et était devenu mon disque de chevet pendant plusieurs mois. Celui-ci continue sur la lancée de son prédécesseur, même si un peu moins immédiat. Avec une orientation encore plus heavy qui n’est pas pour me déplaire, No word for tomorrow, c’est une heure de heavy-pop-prog riche, beau et jouissif.


UlverShadows of the Sun
Voilà quelques albums je porte un intérêt grandissant pour la musique d’Ulver. Mais avec Shadow of the sun, le groupe passe un cap à mes yeux et livre ici un œuvre captivante et contemplative. Electro, ambiant, néo-classique et finalement indéfinissable et hors du temps, ce nouvel album est la bande son idéale de vos nuits.


Porcupine TreeFear of a Blank Planet
Ce n’est pas vraiment une surprise de voir Porcupine débouler dans ce top, tant leur dernier album faisait partie des grosses attentes de l’année 2007. Ici le groupe ne déçoit pas et malgré des premières impression mitigées, ce nouvel album s’affirme d’écoute en écoute comme une oeuvre incroyablement riche et travaillée. Mon Porcupine Tree préféré au jour d’aujourd’hui.


BlackfieldII
Monsieur Wilson, le stakhanoviste du rock, s’incruste une nouvelle fois dans ce top avec son side project Blackfield. Même topo que pour FoaBP, l’album s’avère sympathique aux premières écoutes, puis se donne des airs de reviens-y pour finalement devenir totalement addictif avec ses mélodies pop imparables. Découvert il y a un an, cet album continue de tourner très régulièrement chez moi.

The DecemberistsThe Crane Wife
Belle claque que la découverte de ce groupe atypique que sont les Decemberists. En déclinant leur pop à travers des domaines tels que le rock, le folk ou le prog, le groupe américain se dote d’une grosse personnalité et nous livre un album somptueux, varié et attachant. Sans doute le groupe de pop le plus intéressant que j’ai entendu ces derniers temps.


Pain of SalvationScarsick
Après plusieurs tentatives ratées pour découvrir ce groupe (dont Be qui malgré de bon trucs m’avait bien rebuté dans l’ensemble), leur dernier méfait est celui aura finalement réussi à me faire adhérer à la musique de POS. Du métal prog qui ne ressemble en rien à l’image que l’on se fait habituellement de ce genre musical. En faisant resurgir de manière flagrante leur infuence Faith no More, les suédois frappent fort avec ce Scarsick percutant et aventureux.


Dillinger Escape PlanIre Works
Avec les départs successifs de leur guitariste (raison de santé) et de leur batteur (raisons obscures), il n’y a pas que la musique du groupe qui fut chaotique. Malgré tout, le groupe s’est démené tant bien que mal pour donner un successeur digne de Miss Machine. Il y arrive sans problème avec cet Ire works bien plus varié que son prédécesseur. Certains verrons d’un mauvais oeil les orientations plus accessibles de la musique des Américains (et encore) mais force est de reconnaître que cet Ire Works est un grand album.


PrimordialTo the Nameless Dead
Voilà une des dernières sorties de l’année (avec le The Ocean) qui vient chambouler le top 10. Après de premières écoutes entre perplexité (la voix du chanteur) et l’admiration (les riffs épiques), on se laisse finalement séduire par ce pagan metal guerrier à l’esprit très irish. Les textes clamés par la voix très particulière de A.A. Nemtheanga, couplé à une musique épique et prenante font de cet album un petit chef d’œuvre.


ShiningV – Halmstad
Certainement l’album dont j’ai été le plus surpris d’apprécier. Ne courant pas particulièrement après tout ce qui est qualifié de dépressif, je me suis surpris à rentrer dans cet univers certes très sombre mais aussi d’une grande beauté et parsemés de moment très rock n’ roll. Sans aucun doute un des grands albums de métal de l’année, une jolie performance pour un groupe relativement underground.


Pas de commentaires

Soyez le premier à commenter cet article !

Laisser un commentaire




XHTML: Vous pouvez utiliser les balises suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

  • 633- deadly scenes-coverangrom | 26 février 2015
    6:33 – Deadly Scenes
    @Kane : tu peux taper dans le EP avec Strobl il est fort bon aussi . Moi aussi j'ai du mal avec les fourre tout en général mais là ca marche , et foutrement bien. Je vais aller voir ça à Nantes en avril !
  • 633- deadly scenes-coverKane | 26 février 2015
    6:33 – Deadly Scenes
    Coup de coeur de ce début d'année pour moi. Premier album de 6:33 que j'écoute et du coup je vais me pencher sur ce qui a été fait avant. D'habitude j'ai du mal avec le metal "baroque" qui part dans tous les sens, mais là on a de vraies chansons, de vraies constructions, et ça arrive à être varié mais cohérent.
  • 633- deadly scenes-coverangrom | 26 février 2015
    6:33 – Deadly Scenes
    Je partage ton avis. Je pense que ça risque d'être mon premier achat de l'année
  • cowards-risetoinfamyMarco | 19 février 2015
    Cowards – Rise To Infamy
    très bon album, un PAN DANS TA GUEULE qui fait du bien! (et chro qui résume bien l'album également)
  • angrom | 11 février 2015
    Bilan 2014 – Darkantisthene
    C'est souvent le souci avec les groupes qui ont des discographies de classiques longues comme le bras. passé l'excitation de la découverte on a toujours plus envie de se mettre entre les feuilles un "classic album" que le petite dernier. Ceci dit je trouve que pour un groupe qui a la longévité d'ACDC , Rock Or Bust tient pl...
  • joss | 10 février 2015
    Bilan 2014 – Darkantisthene
    Je ne sais que penser du AC/DC maintenant. J'ai été très agréablement surpris à sa sortie, mais aujourd'hui je n'éprouve plus le besoin de l'écouter... On verra ce que ça donne après l'avoir laissé de côté quelques mois...
  • darkantisthene | 06 février 2015
    Bilan 2014 – Darkantisthene
    j'avais la flemme de ne créer rien que pour eux la catégorie "fait plutôt bien le job", c'est pour ça !
  • angrom | 05 février 2015
    Bilan 2014 – Darkantisthene
    Belle sélection. Je vais en profiter pour rattraper certains trucs que je n'ai pas écouté... AC/DC , déception ? Soyons sérieux par contre.