Envy – Abyssal

Pas de commentaires      919
Style: screamoAnnee de sortie: 2007Label: Rock Action

Après le soporifique Insomniac Doze, Envy persiste dans sa lancée post-rock… Ce qui n’est pas des plus réjouissant. Le premier titre de cet EP est calme; même lorsqu’il sort les guitares saturées. Pas d’entrain, pas d’élan, pas de dynamique. Pas une vibration. C’est franchement inquiétant! Le pire c’est qu’il s’étire, qu’il s’étale… Seule l’ultime montée sauve le titre de la noyade, ce, grâce au batteur. Très mauvaise entrée en matière! Le deuxième titre, lui, est déjà plus plaisant. Ca remue un peu même si on est assez loin de la fureur d’antan. Quatre minutes incisives qui revigorent et nous font savoir que le groupe est encore capable de coups de force. C’est rassurant. La troisième chanson, elle, est typiquement « insomniac dozesque ». Un arpège gentillet et lancinant qui tourne jusqu’à ce que l’ensemble n’explose assez timidement et même brièvement, il faut bien l’avouer. C’est relativement beau certes, mais ça a du mal à prendre. Encore une fois, ce n’est que le final, assez timoré pourtant, qui va sauver la mise de justesse. Le quatrième et dernier titre, quant à lui, est presque insignifiant; très(très très )vaguement électro, plat, tranquille et lisse comme la surface d’une mare déserte et isolée. Une douce et agréable séance d’étirements comme celle-là aurait été méritée après une érintante séance de sport… Ce qui, vous l’avez compris, n’a pas été le cas ici.

Dans le post-rock, normalement, on a un schéma archétypal avec crescendo et/ou descrescendo… et surtout des pics intenses de saturation. Envy semble avoir presque oublié qu’ils ont fait du screamo, s’inventant maintenant post-rockeurs assez moyens. Le problème, c’est qu’ils en viennent même à minorer les sommets de saturation, sans arriver à faire monter la sauce, sans arriver à créer la frustration qui rendrait les quelques explosions réellement jouissives. Pour le dire simplement: « c’était mieux avant ».

Up Next

Du meme groupe

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *