Artefact – Ruins

4 Commentaires      1 140
Style: heavy black épiqueAnnee de sortie: 2007Label: Rupture Music

Je pourrais presque dire que les dernières notes de Magic Spellcraft résonnent encore dans ma tête alors que débarque le 3ème album des français d’Artefact tellement le temps semble être passé à une vitesse supersonique. En effet, même pas 2 ans séparent les 2 œuvres et c’est d’autant plus surprenant que le style pratiqué doit, je suppose, exiger un travail particulièrement rigoureux. La performance est donc encore plus admirable. Car il y a bel et bien performance. Du coup, si je résumais ce Ruins par la formule laconique : « ils gravissent une marche de plus vers le podium de l’excellence en parfaisant chaque élément présent sur l’offrande précédente », on me taxerait de fainéantise indigne d’un album méritant des développements plus élogieux et prolixes.
Tout le monde connaît ma chronique précédente par cœur donc inutile que je rappelle les noms illustres qu’on peut apercevoir dans le rétroviseur d’Artefact. Je ne peux éviter cependant de mettre l’accent sur l’un d’entre eux tant son aura plane avec une singulière bienveillance au-dessus de la sphère Artefactienne : Enslaved.
Impossible, à l’écoute du monstrueux « Gargoyles unleashing », de ne pas se dire «oh mais dis-moi, toi, n’aurais-tu pas pu figurer en bonne place sur l’albumIsa si les Norvégiens avaient à l’époque manqué d’inspiration et avaient dû faire appel à des compositeurs extérieurs » ? « hum » ? Ouais, je crois qu’on s’est compris tous les deux ; et inutile de cacher tes petits camarades « Medieval ancestry » et « Stellar winds » derrière tes riffs à donner le frisson et ton solo à chialer parce que leur personnalité n’est pas de celle qui laisse des arpèges et des breaks de tueur dans l’ombre.
Je le disais en préambule, le style pratiqué (pour aller vite « black mélodique avec touches heavy prog ») n’est pas à la portée du premier pelé peinturluré venu. C’est pas avec 20 minutes de pratique de son instrument (on parle de musique je vous rappelle !) qu’on peut proposer des compositions aussi inspirées et précises dans leur exécution. Je ne tiens pas à opposer les genres (l’écoute de bourrinades maléfiques me réjouis au plus haut point en temps utile) mais je ne peux manquer d’être admiratif devant une telle déferlante de talents. Et, alors que Magic Spellcraft ne parvenait pas à maintenir une pleine attention de ma part du début jusqu’à la fin, il y a ici tous les ingrédients permettant de continuer le voyage vers le majestueux : aussi bien les instrumentaux (« My inner sanctum », « Carpathian ruins », « Gargoyles rest » – enchanteresse version piano de « Gargoyles unleashing ») que les titres hargneux sentant bon la sueur de guerriers des Temps Anciens (« Curse of the wizard ») ou les passages plus atmosphériques (« fountain of the enchantress »).

Alors maintenant on arrête les conneries et on donne sa chance à l’un des meilleurs groupes du genre et ce même si la provenance n’est pas aussi exotique que pourrait l’espérer le fan obtus ayant du mal à reconnaître que l’on peut être prophète en son pays.
Vive la république, vive la France !

Tracklist :

  1. their cave
  2. gargoyles unleashing
  3. medieval ancestry
  4. catharian ruins
  5. reverence
  6. fountain of the enchantress
  7. my inner sanctum
  8. curse of the wizard
  9. stellar winds
  10. finale
  11. gargoyles rest

Chroniqueur

Darkantisthène

Il est né, il a chroniqué, il est mort, aurait pu dire Heidegger si... j'étais mort, si Heidegger était vivant et s'il s'était intéressé à ma prose autant qu'à celle d'Aristote. Et il n'aurait pas été à une connerie près le père Martin parce qu'avant de chroniquer, et après être né, figurez-vous que j'ai vécu ; et écouté de la musique.

darkantisthene a écrit 276 articles sur Eklektik.

Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

4 Commentaires

  1. guim says:

    Très intéressant tout ça,il va falloir que je m’intéresse à cette histoire

  2. krakoukass Krakoukass says:

    Excellent album oui, je suis loin d’avoir encore assimilé complètement la chose, mais c’est vraiment du tout bon!

  3. Runenlyd - Artefact says:

    Ouah on vient de tomber sur ta chronique et…merci !! (le passage « premier peinturluré venu », au top). oubliez pas qu’on sera en tournée dans toute la France du 13 au 24 Février, vous trouverez les dates là : http://www.myspace.com/artefactmetal
    Tschus

  4. Monster says:

    Ouaip viens d’écouter le titre sur la myspace, la grande classe quoi ! Mais le morceau en question me fait plus penser à du Emperor qu’à du Enslaved…

Répondre à Krakoukass Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *