The Angelic Process – Coma Waering

2 Commentaires      1 071
Style: ambient shoegaze drone metal?Annee de sortie: 2006Label: Paradigms Recordings

Ce que propose ce duo américain originaire de n’est rien de moins que ce qui peut se faire de mieux dans le genre metal avant gardiste et bruitiste. The Angelic Process c’est une première approche rebutante. Un mur de sons fouillis et grésillants. De la neige électrique qui tombe à n’y plus rien voir. Le son est délibérément sale et c’est bien une impression de trouble cosmique qui vous prend aux oreilles. Le premier coup vous fera peut-être penser – dans l’idée – à la saleté propre aux productions raw et trve du black metal ou aux productions shoegaze de My Bloody Valentine et autres formations de la même trempe. Mais si vous décidez d’apprivoiser l’animal, vous découvrirez la beauté étincelante à peine dissimulée sous le manteau couvert de poussière.

On pense évidemment très fort à Nadja et à Jesu à l’écoute de ce groupe mais la décharge noise et la dimension épiques sont telles que l’on a vite fait de déceler ce qui fait toute l’intensité et l’originalité du duo. Dense et fragile la musique de The Angelic Process est une ôde au voyage. Un voyage tourmenté dans un univers lui-même tourmenté. Rien qui ne soit de tout repos en somme, mais un voyage qui vous promet de toucher la grâce du bout des doigts ou de la contempler l’espace d’un instant. C’est cela qui vous amènera encore et encore vers ce disque (et plus généralement vers ce groupe). La simple chanson-titre suffira à faire comprendre ce que j’entends par là. Une magnifience, un charme indescriptible, un magnétisme irrationnel.

Comme le rayon de soleil qui perfore l’épaisse couche de bas nuages noirs, comme un kiss cool qui n’aurait pas deux effets mais quinze mille, comme le m&m’s gris qui vous fait gagner des millions… Les moments de grâce de TAP vous laisse bouchent bée, vous font du bien, vous récompensent, s’en vont vite mais sont de ceux que l’on n’oublie pas. Ca non.

Aux dernières nouvelles, K.Angylus, le guitariste/batteur est dans l’incapacité de jouer à cause d’une mauvaise blessure à la main droite. Le groupe est en suspension officielle depuis la mi-octobre 2007. Il est dans le coma pourrait-on dire. Espérons qu’il se réveille un jour. Il avait tant de merveilleuses choses à nous faire écouter…

  1. my blood still whispers
  2. the sun in braids
  3. mouvement-the flesh is weak
  4. crippled healing
  5. coma waering
  6. mouvement-the rest of the world is noise
  7. rid the past by dying
  8. mouvement-shielded by death/suspended in light
Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

2 Commentaires

  1. ellestin says:

    mur de décibels, tornade de friture, cascade d’émotions. Pour moi un bon degré supérieur à leur dernier album (qui est aussi très bien)

  2. Everlasting says:

    Très éthéré, avec même une touche pop (synthé/voix) et finalement il y a bien davantage de shoegaze que de metal là dedans. Ecoute intéressante même si je doute de la durée de vie de l’objet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *