3 Inches Of Blood – Fire Up the Blades

Pas de commentaires      934
Style: heavy/speed metalAnnee de sortie: 2007Label: Roadrunner Records

Un aussi gros label que Roadrunner, pas très porté sur le heavy metal de tradition au vu de leurs signatures ces dernières années, a ajouté à son catalogue cette formation américaine de true heavy metal. Même que ce sont pas des lopettes dans le genre, 3IOB ça défonce quand même pas mal avec ces 2 gus qui hululent dans des registres différents : l’un qui vocifère dans un style un peu death metal et l’autre dans un registre criard plus mélodique et plus typiquement heavy metal rappelant le vocaliste d’Attacker dans le style perçant (moins subtil qu’un King Diamond).

Comparé au précédent album qui était vite lassant et énervant car trop répétitif à force de jouer pied au plancher avec peu de subtilité, 3IOB a fait des progrès. J’ignore si cette amélioration est du à l’influence de leur nouveau producteur, un certain Joey Jordison, batteur dans un collectif de carnaval, mais il faut avouer que les bougres ont fait du progrès niveau songwriting. Brassant des influences tel que Iron Maiden, Judas Priest ou Megadeth, le heavy metal de 3IOB, sans être ultime, est agréable pour l’amateur du style, en particulier quand ces gens agrémentent leurs refrains de cavalcades épiques soutenues par des claviers (« God of the Cold White Silence ») ou truffent leurs compos de quelques breaks et changements de tempo bienvenues (« Forest King »), voire s’aventurent sur des terrains plus sombres (« Infinite Legions ») ou plus groovy (« The Great Hall of Feasting » ou « Trial of Champions » et son orgue hammond).

Le true mighty warrior of steel déçu par l’insipide dernier album de Manowar ou qui trouve que Maiden est devenu une bande de lopettes depuis une paire d’années, trouvera sans doute son compte avec ce Fire Up the Blades burné comme Rocco Siffredi après plusieurs mois d’abstinence.

  1. through the horned gate
  2. night marauders
  3. the goatriders horde
  4. trial of champions
  5. god of the cold white silence
  6. forest king
  7. demon’s blade
  8. the great hall of feasting
  9. infinite legions
  10. assassins of the light
  11. black spire
  12. the hydra’s teeth
  13. rejoice in the fires of man’s demise
Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *