Earth + KTL + Sir Richard Bishop – 16 février 2008 – Nouveau Casino – Paris

5 Commentaires      1 189

Retour du froid à Paris en cette fin de février. Les frileux comme moi pouvaient donc compter sur cette soirée pour se réchauffer, pour deux raison : une musique en provenance du désert et un Nouveau Casino blindé. Earth n’attire plus seulement les fans de doom, de drone, de curiosités expérimentales : les fans de(s) (in)rock(s) viennent tâter la bête, flairer le bon coup. Mais dépucelage pour moi aussi du coup, n’étant pas présent à leur précédent concert parisien au Point Éphémère avec Sunn O))).

Un homme, seul avec sa guitare jazz et son pédalier, investit la scène. Sir Richard Bishop. Un set instrumental, minimaliste est délivré ; le guitariste parcourt son manche avec maîtrise et aisance et assène ses compos inspirées par  la folk américaine, le jazz manouche  et les gammes orientales. Le son est clair, riche en aigus et medium. Profitant du crunch de son ampli, il se lance dans des grandes salves limites noise, guère étonnant pour un membre de Sun City Girls, prolifique groupe avant-gardiste exerçant depuis 25 ans. Un set agréable donc, assez intéréssant, mais qui peut bien faire piquer du nez en d’autres circonstances.

On m’avait prévenu. KTL c’est du lourd, du corrosif. Lorsque Stephen O’Malley et son partenaire aux samples commencent à jouer, je relativise. Ok, un jeu  de guitare dissonant et très présent, des infra basses imposantes et quelques samples inquiétants. Sympa mais bon… c’est tout ? Non, j’avais oublié que j’avais à faire à la moitié de Sunn O))) et Khanate, un terroriste sonore de premier ordre. Les machines grondent, s’animent, me réveillant d’un coup de massue. Les estomacs se tordent, les dents grincent et les boules Quiès sortent de leur poche. Le danger est imminent, un OVNI monstrueux tournoie au dessus de nos têtes, armant des canons à ions sur les pauvres êtres se trouvant sur son chemin. 3ème phase, le spectre de Sunn O))) se fait évident ; l’ampli gronde, les basses affluent, le magma nous ensevelit. C’est donc ca, cette hype autour du groupe de ce type. Il faut dire que nous manipuler de la sorte n’est pas donné à tout le monde. Une expérience que je n’oserai même pas tenter en CD, par peur d’être déçu, tant le rendu live est terrifiant et intense !

On est heureux de voir les membres de Earth monter sur scène, après ce tour de force. Qu’on accroche ou pas, on sait au moins que l’on sera apaisé, relaxé. Armé du son clair et pur de sa Telecaster, Dylan Carlson se fait maestro de 5 morceaux d’americana-blues joués d’une lenteur toute dronesque (on ne se refait pas et tant mieux). Le set est exclusivement consacré au tout frais The Bees Made Honey In the Lion’s Skull, bien que j’ai des doutes sur le premier morceau joué tant le désert fantomatique évoqué par Hex… m’est venu à l’esprit. Earth nous fait voyager dans les profondes contrées de son pays, aux racines de la musique rock. Le son est parfait, le jeu est spontané (on remarque même quelques imprécisions rythmiques, mais rien de perturbant), on vibre au rythme des fûts de la shamane au poste de batteur et des cordes en suspension de Carlson. Le set s’arrête au bout de 4 morceaux, mais heureusement, le groupe retrouve la raison et revient nous jouer le morceau d’ouverture de son dernier disque « The Driver », et sa rythmique martelante et obsédante.
Malgré l’aspect actuel relativement accessible de la musique de Earth, on sent d’où ils viennent. La passion du son, de la lourdeur, de l’effet des ondes soniques sur le corps… Quelque soit son habillage et sa couleur, l’essence est la même, le trip est le même, et ce gigantesque ampli trônera toujours avec Dylan Carlson sur scène. On en redemande !

Faya

Up Next

Du meme groupe

5 Commentaires

  1. guim says:

    Bien aimé la partie sur KTL,bon petit report Faya,got the touch my friend et belle affiche,pas le plus simple à faire tourner,mais tout le monde à l’air d’y avoir trouver son compte

  2. Hororo says:

    Bon live report, je suis impressionné et le concert avait l’air d’être très cool.

  3. Faya says:

    Ouais c’était master cool. Merci pour les avis :)

  4. louis says:

    Stupéfiant Earth au nouveau casino
    hallucinant ktl à la base soumarinne de Bordeaux (set plus long et son plus puissant qu’à Paris)
    :)

  5. MNML says:

    Bien sûr qu’il faut choper du KTL en dur, le son du LP est démentiel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *