Porcupine Tree – Nil Recurring

5 Commentaires      1 613
Style: pop metal progressiveAnnee de sortie: 2008Label: Peaceville

Peu de temps après la sortie de son dernier album Fear of a blank planet, Porcupine Tree sort un E.P en quantité limité et disponible uniquement via leur e-shop Burning Shed, qui est aujourd’hui réédité par Peaceville. De ce fait il porte bien mal son nom car Nil Recurring se traduit littéralement par “reproduire à zéro”. Pourtant on peut dire qu’il s’agit d’une bonne initiative de la part du label anglais, tant ce mini-album méritait une plus large diffusion.

Écrits lors des sessions de FoaBP, les 4 titres de Nil Recurring furent mis de côté afin de ne pas trancher avec l’ambiance du dernier album des anglais. Pourtant on est loin de titres déchets ou de vulgaires faces B et rassembler ces petits extras sur un E.P relevait de l’évidence pour leur tête pensante, Steven Wilson. Preuve que nous ne sommes pas en face de chutes de studio, le premier titre (entièrement instrumental) voit à nouveau la participation de Robert Fripp (il était déjà présent sur un titre de FoaBP). À l’écoute de ce titre qui évolue vers des ambiances assez torturées, et finalement très « kingcrimsoniennes », on comprend aisément qu’il n’ait pas trouvé sa place sur l’album.

Nil Recurring. Une fois de plus le E.P porte mal son nom car 2 de ses 4 titres utilisent des éléments déjà présents sur Fear of a Blank Planet : le refrain de « Sentimental » ici réutilisé pour le titre « Normal » et la fameuse rythmique saccadée de « Anesthetize » réutilisée sur « What Happens Now ». Enfin dans le cas présent on parlera de réutilisation intelligente et non de manque d’inspiration (compte tenu de la production de Steven Wilson, je pense qu’il peut se passer de ce genre de subterfuge).

Au final, ce Nil Recurring s’avère être un excellent complément de FoaBP même si bien moins homogène que son aîné. Mais n’est-ce pas l’intérêt du format E.P ? Offrir aux fans des titres qui ne trouvent pas leur place sur un album mais qui sont non moins dignes d’intérêt. En ce sens, Nil Recurring rempli parfaitement son contrat.

  1. nil recurring
  2. normal
  3. cheating the polygraph
  4. what happens now
Up Next

Du meme groupe

Vous pourriez aussi apprécier

5 Commentaires

  1. dah-neir says:

    Bonne initiative peut-être mais sortir un EP à près de 15€ ca se rapproche du foutage de gueule chez Peaceville

  2. Joss says:

    Ha ouais 15 euros c’est un peu cher effectivement pour un E.P, même si il dure quasiment une demi-heure. Il me semble que j’avais payé la version Burning Shed dans les 10 euros port compris…

  3. guim says:

    Oui mais c’est pas tout le monde qui peut sortir un EP de cette qualité,bon d’accord les morceaux auraient dû être dans l’album,ouai d’accord on aurait préféré un double au même prix,ouai d’accord c’est pour le pognon,ouai mais c’est aussi l’art de bien savoir la mettre,on pourrait leur en vouloir et puis au final non,quelle bande de connards

  4. Angrom Angrom says:

    Excellent EP, je rejoins ton avis, superbe complément à l’album. A noter effectivement qu’il était moins cher sur le site du groupe (comme souvent d’ailleurs). Et que les 4 morceaux étaient aussi (en version surround Hi-Rez) sur le DVD-Audio de FOABP …

  5. Rémi says:

    …et pour plus cher tu achète un album de grind qui dure 20min…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *