Black Comedy – Instigator

instigator-black-comedy

Instigator est le deuxième album du groupe Black Comedy, un groupe monté par Tjodalv (ex batteur de Dimmu Borgir, Old Man’s Child) et Memnock (actuel bassiste de Old Man’s Child). Complétés d’un clavier, de deux guitaristes et d’un vocaliste, tous beaucoup plus inconnus que les 2 précités, le groupe œuvre dans un cyber thrash metal agressif, une sorte de rejeton infernal de Fear Factory croisé à un Soilwork, voire avec un Pantera (le jeu de guitare y fait parfois penser) avec une voix plus criarde.
Je découvre le groupe avec cet album, aussi ne comptez-pas sur moi pour vous parler de l’évolution depuis le précédent (qui renseignement pris semble assez peu indispensable). En tout cas cet Instigator m’a fait passer par plusieurs stades : à la première écoute, l’album m’a laissé assez froid, en gros « bof, sans plus ».
J’y suis quand même revenu incidemment deux jours plus tard, et là premier déclic : « ah mais en fait c’est pas mal ce machin ». Une troisième écoute s’en est suivie et j’étais finalement conquis. Sans être en rien l’album de l’année, ce nouveau Black Comedy est quand même un bien bon album qui ravira les amateurs du genre et qui revient très régulièrement sur ma platine.

La qualité globale des titres est en effet suffisamment au rendez-vous pour que ce soit un plaisir de s’enfiler l’album d’une traite ou presque (l’album étant assez long, avec 58 minutes au compteur). Certes il y a bien quelques titres moins marquants (peut-être le dernier, et encore je chipote), mais certains sont au contraire absolument superbes, comme « Civil Paranoia », « Favorite Hateobject », ou le fabuleux « Sum of all Shit » qui pue le tube absolu.

Le groupe fait la part belle aux mélodies très soutenues par un synthé très présent (les allergiques aux sons synthétiques sont prévenus) sans être écrasant, mais il sait aussi se faire très agressif comme sur l’excellent « War Incognito » au riff particulièrement agressif ou sur « Lord of Locust » avec ses quelques blasts bien sentis et ses parties vocales très rapides. La variété des tempos est en fait idéalement présente, en témoigne ce « At One With Decadence » sur lequel une ambiance mélancolique se marie idéalement avec les vocaux agressifs de Jon Bergan.
Vocalement en effet, notre ami effectue une prestation plus que convaincante : son timbre agressif tirant sur le metalcore (mais pas trop) apporte une certaine originalité au genre (bien que certains trouveront sûrement sa voix insupportable, ça passe ou ça casse), et les parties de voix claire sont d’une qualité bien supérieure à la moyenne qui contribue à rendre les refrains mémorables (je me retiens pour ne pas parler de « Sum of all Shit » encore une fois).
Le tout est présenté dans un enrobage (comprendre une production) puissante, froide, parfaitement adaptée au genre dont il s’agit.

En bref, point de révolution avec ces norvégiens, mais pour en attendre à tous les coins de sillons, il faut vraiment être naïf ou très croyant.
Qu’importe, Black Comedy a réussi là un très bon album dans le genre, même s’il ne se montre pas encore aussi inspiré qu’un Sybreed dans un genre proche.

  1. the emergence
  2. favorite hateobject
  3. war incognito
  4. sum of all shit
  5. prime specimen
  6. civil paranoia
  7. at one with decadence
  8. lord of locust
  9. inhale the sulpher
  10. crawl to exceed
  11. subtle conversion (sic transit gloria mundi)
  12. story of the god, the beast and the fools between

A PROPOS DE krakoukass

krakoukass Co-fondateur du webzine en 2004 avec Jonben. Adresse de contact : krakoukass@eklektik-rock.com

krakoukass a écrit 696 articles sur Eklektik.

2 commentaires

  1. A peu près le même cheminement de mon côté pour cet album « ouais bof » au début et aujourd’hui j’ai du mal a ne pas me le mettre au moins une fois par jour. Je serais un poil moins clément sur la prod que je trouve, pour chipotter, un petit poil trop faible. Ca me frappe particulièrement sur « sum of all shit » dans les reprises après les breaks, ca manque de lourdeur ou de pêche. On pourrait se prendre une vraie grosse déflagration, la c’est un poil retenu c’est dommage. Peut-être est-ce du à mes mp3, je verrais ca après ma régul.
    L’album reste cependant d’un excellent niveau.

  2. Le clavier m’a tuer

Laisser un commentaire




XHTML: Vous pouvez utiliser les balises suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

  • klone - here comes the sunjoss | 22 avril 2015
    Klone – Here Comes the Sun
    Eh bien, moi qui était toujours resté insensible à la musique de ce groupe, me voilà de plus en plus accro à ce nouvel album. J'ai tout de suite été séduit par la superbe voix claire de Yann, ce qui m'a donné envie d'y revenir plusieurs fois. Ensuite les compos se dévoilent au fil des écoutes. Très bel album et une g...
  • Moonspell - Extinctangrom | 20 avril 2015
    Moonspell – Extinct
    Plutôt agréablement surpris par ce disque d'un groupe que j'avais comme toi un peu lâché depuis la fin des années 90. Pas une grosse claque, mais un bon disque bien foutu. par les temps qui courent, c'est déjà pas si mal
  • djentHycare | 20 avril 2015
    Djent, késaco?
    Merci d'avoir mis des mots sur ce que je ressentais en écoutant Meshuggah et de m'avoir fait découvrir ces quelques groupes....! ;)
  • coverThibaut | 18 avril 2015
    Dead – Transmissions / Verse
    Je viens juste (ce matin) de recevoir mes deux EP de DEAD, donc l'album est aussi superbe. J'aimerais la K7, mais je ne trouve pas le bon de commande!!! J'adore DEAD, groupe exitant. A rejoindre les légendes françaises; JC Satan, Docteur Mix and the Remix et bien sûr Métal Urbain. T
  • Moonspell - Extinctsoldout | 13 avril 2015
    Moonspell – Extinct
    Pochette hideuse, ras le bol des pochettes copier/coller de Seth. Sinon excellent album ça doit bien faire une dizaine d'année que j'avais pas autant écouté un album de Moonspell, mention spéciale aux leads vraiment excellents (Domina en tête). Effectivement on réinvente pas la roue mais c'est, selon moi, largement au des...
  • Man is not a birdmetacello | 12 avril 2015
    Man Is Not a Bird – Survived the Great Flood
    Plutôt original et frais. Merci pour la découverte ! (surtout que cela n'a pas semblé facile)
  • Man is not a birdMarbaf | 09 avril 2015
    Man Is Not a Bird – Survived the Great Flood
    Merci pour la découverte !
  • Prodigy - TDIMEsoldout | 07 avril 2015
    Prodigy – The Day is My Enemy
    C'est marrant c'est justement Rok-Weiler qui m'a le plus branché sur l'album (je m'imagine qu'en live ça doit envoyer du lourd) tandis que le reste s'écoute sans réel déplaisir mais ne présente rien d'innovant ni de mémorable.