Ashes Divide – Keep Telling Myself It’s Alright

ashes divide keep telling

Ashes Divide est le nouveau projet de Billy Howerdel, leader chauve de A Perfect Circle.
Bon avec une phrase d’intro pareille je suis à peu près sûr d’avoir gagné quelques clients qui resteront jusqu’au bout de la chronique.
Bien qu’on ne sache pas vraiment aujourd’hui si APC doit être considéré comme en sommeil ou pas, Ashes Divide a le mérite d’apporter une bonne dose de nouveauté à travers ces 11 titres.
Alors, comment s’inscrit Ashes Divide par rapport à APC, me demanderez-vous certainement ?

Pour être clair, les deux projets, même s’ils partagent certaines similarités, sont quand même assez différents, ne serait-ce que dans l’approche.
On retrouve certes ce sens aigu des mélodies vénéneuses et un son proche de celui d’APC, mais le tout se présente à nous dans un enrobage beaucoup plus pop et direct.

La première chose qui frappe inévitablement, c’est que ce n’est pas Maynard Keenan (Tool) qui tient ici le micro mais Billy Howerdel lui-même. Et il faut d’autant plus le souligner, que Monsieur Howerdel (on avait eu quelques aperçus avec APC) chante vraiment très bien, sa voix étant parfois assez proche de celle de Jared Leto (30 Seconds to Mars). La comparaison avec les 30 Seconds ne s’arrête d’ailleurs pas là à mon sens, car s’il est bien une comparaison qui tient la route pour décrire le style pratiqué par Ashes Divide, c’est bien celle-là.
Une pop-rock sophistiquée qui ose parfois quelques incursions timides dans le métal à travers un riff ou un passage de double grosse caisse (comme sur l’excellent « Enemies »), mais qui reste toujours très mélodique, voilà comment la musique de Ashes Divide -comme celle de 30 Seconds- pourrait être décrite.

Alors c’est sûr on ne retrouve pas cette légère complexité progressive qu’APC proposait pour le plus grand bonheur de certains. Pour autant les arrangements valent le coup, les incursions de piano sont vraiment réussies et quelques passages pourraient même sonner un peu indus à la NIN ou électro (discrets) à la Björk (comme sur « A Wish » par exemple). Il y a définitivement de quoi se rassasier sur ces 11 titres : ne serait-ce qu’avec le génial single « The Stone » (allez allez, foncez m’écouter ça sur MYSPACE hop !) qui pourrait bien devenir le tube de l’été sur TF1 (enfin en fait, non). « Denial Awaits », l’excellent « Enemies » (qui était le premier titre dévoilé sur Myspace), le très beau « Ritual » ou l’enlevé « The Prey » sans oublier le presque APCien « Sword », autant de titres qui ne manqueront pas de provoquer le ravissement.

Certes, Howerdel n’évite pas toujours le piège du titre radio friendly, « Too Late » par exemple sonne un peu trop ballade au susucre facile. « Defamed » également sonne un peu Placebo sur les bords et n’est peut-être pas la plus grande réussite de l’album.

Qu’importe, ces 2 exceptions ne nuisent pas à la qualité globale de l’album qui n’empêchera pas d’espérer un retour inspiré d’APC, mais aidera très efficacement à patienter en attendant ce jour!

  1. stripped away
  2. denial waits
  3. too late
  4. forever can be
  5. defamed
  6. enemies
  7. a wish
  8. ritual
  9. the stone
  10. the prey
  11. sword

http://www.youtube.com/watch?v=xQ_Q-GiQ7qY

A PROPOS DE krakoukass

krakoukass Co-fondateur du webzine en 2004 avec Jonben. Adresse de contact : krakoukass@eklektik-rock.com

krakoukass a écrit 696 articles sur Eklektik.

2 commentaires

  1. Excellent album, qui se révèle une magnifique suite à l’histoire APC.

  2. Très belle chansons, j’aime beaucoup.

Laisser un commentaire




XHTML: Vous pouvez utiliser les balises suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

  • klone - here comes the sunjoss | 22 avril 2015
    Klone – Here Comes the Sun
    Eh bien, moi qui était toujours resté insensible à la musique de ce groupe, me voilà de plus en plus accro à ce nouvel album. J'ai tout de suite été séduit par la superbe voix claire de Yann, ce qui m'a donné envie d'y revenir plusieurs fois. Ensuite les compos se dévoilent au fil des écoutes. Très bel album et une g...
  • Moonspell - Extinctangrom | 20 avril 2015
    Moonspell – Extinct
    Plutôt agréablement surpris par ce disque d'un groupe que j'avais comme toi un peu lâché depuis la fin des années 90. Pas une grosse claque, mais un bon disque bien foutu. par les temps qui courent, c'est déjà pas si mal
  • djentHycare | 20 avril 2015
    Djent, késaco?
    Merci d'avoir mis des mots sur ce que je ressentais en écoutant Meshuggah et de m'avoir fait découvrir ces quelques groupes....! ;)
  • coverThibaut | 18 avril 2015
    Dead – Transmissions / Verse
    Je viens juste (ce matin) de recevoir mes deux EP de DEAD, donc l'album est aussi superbe. J'aimerais la K7, mais je ne trouve pas le bon de commande!!! J'adore DEAD, groupe exitant. A rejoindre les légendes françaises; JC Satan, Docteur Mix and the Remix et bien sûr Métal Urbain. T
  • Moonspell - Extinctsoldout | 13 avril 2015
    Moonspell – Extinct
    Pochette hideuse, ras le bol des pochettes copier/coller de Seth. Sinon excellent album ça doit bien faire une dizaine d'année que j'avais pas autant écouté un album de Moonspell, mention spéciale aux leads vraiment excellents (Domina en tête). Effectivement on réinvente pas la roue mais c'est, selon moi, largement au des...
  • Man is not a birdmetacello | 12 avril 2015
    Man Is Not a Bird – Survived the Great Flood
    Plutôt original et frais. Merci pour la découverte ! (surtout que cela n'a pas semblé facile)
  • Man is not a birdMarbaf | 09 avril 2015
    Man Is Not a Bird – Survived the Great Flood
    Merci pour la découverte !
  • Prodigy - TDIMEsoldout | 07 avril 2015
    Prodigy – The Day is My Enemy
    C'est marrant c'est justement Rok-Weiler qui m'a le plus branché sur l'album (je m'imagine qu'en live ça doit envoyer du lourd) tandis que le reste s'écoute sans réel déplaisir mais ne présente rien d'innovant ni de mémorable.