Draconian – Turning Season Within

draconian turningseason

Voilà un bien bel album que les amateurs de doom metal à la Swallow The Sun seront bien inspirés d’écouter cette année. En effet, si Hope était sans doute l’album phare du genre en 2007 il est bien possible que son alter ego de 2008 soit ce nouvel album de Draconian.
Certes les suédois n’en sont pas à leur coup d’essai puisque ce Turning Season Within est leur 4ème album (je ne m’amuserai même pas à compter les démos et l’EP qui ont précédé ces sorties), mais les progrès effectués sont ici très conséquents, par rapport au précédent album qui n’avait pas du tout emballé mon cher confrère Darkenpolystyrène.

Tous les ingrédients du genre sont ici présents : rythmiques lourdes et lentes, mélancolie à tous les étages, chant impeccable, bref tout ce qu’il faut pour faire un bel album gothico doom. Il est vrai qu’en sus de ces ingrédients pour ainsi dire « classiques » le groupe ajoute un chant supplémentaire qui n’est autre qu’un chant féminin qui au choix décontenancera ou ravira les habitués du genre.
Honnêtement, pour rassurer les allergiques aux organes vocaux féminins dont je fais d’habitude partie, je suis pour ma part complètement conquis cette fois. Le partage entre la voix death gutturale d’Anders et la superbe voix de Lisa est extrêmement réussi, l’équilibre est préservé, aucun ne prenant véritablement le dessus sur l’autre.

Cette dualité vocale qui s’ajoute à une instrumentation classique mais impeccable (avec Mellotron sur plusieurs morceaux) est pour beaucoup dans la réussite de l’album mais c’est avant tout la qualité des compos qui fait mouche et les moments forts sont même particulièrement nombreux : on retiendra ainsi la puissance jouissive de « Earthbound » et la beauté de « Seasons Apart » (très réminiscent de Swallow the Sun), « When I Wake » ou le magnifique « The Failure Epiphany ».

Certes le groupe tombe ponctuellement dans les clichés du genre comme cette façon d’enchaîner à deux reprises passage calme et hurlement mélo-tragique « DIEEEEEEEE !!!! » mais qu’importe tout cela est trop bien fait et trop joli pour que la critique ne s’estompe pas rapidement derrière les écoutes successives de l’album.

Très très bel album !

  1. seasons apart
  2. when i wake
  3. earthbound
  4. not breathing
  5. failure epiphany
  6. morphine cloud
  7. bloodflower
  8. empty stare
  9. september ashes
TAGS : , ,
GROUPES:
STYLE: , ,

A PROPOS DE krakoukass

krakoukass Co-fondateur du webzine en 2004 avec Jonben. Adresse de contact : krakoukass@eklektik-rock.com

krakoukass a écrit 678 articles sur Eklektik.

1 commentaire

  1. Boarf du Theatre of tragedy (des débuts)…le mauvais goût en plus ! Meilleur album que les précédents tout de même.

Laisser un commentaire




XHTML: Vous pouvez utiliser les balises suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

  • LP_cover.inddshaq | 18 décembre 2014
    Vanhelgd – Relics of Sulphur Salvation
    Bien d'accord avec le début de cette chro, 2014 a été une bonne année pour le Death-Metal (même si je ne reste pas convaincu par la prestation de Mr Holmes), et voilà une offrande qui va clore mon Necronomicon 2014 avec majesté. Moins la claque que pour Horrendous ou Morbus Chron, mais je ne doute pas qu'avec le temps il ...
  • Guilty-Pleasures_Photo-credit-Hannah-Woodcockjoss | 04 décembre 2014
    Guilty Pleasures 2014
    Quoi ? rien sur Metronomy et The Do ???!!!
  • bbng-iiibeunz | 01 décembre 2014
    BADBADNOTGOOD – III
    excellent ! merci pour le partage ! :)
  • bbng-iiiAER | 30 novembre 2014
    BADBADNOTGOOD – III
    Pour les amateurs, une "cover" magistrale de BBNG de Future Islands "Waiting on you" https://www.youtube.com/watch?v=FWyJEhMHFdM#t=79
  • ben-howard - i forget where we werejoss | 25 novembre 2014
    Ben Howard – I Forget Where We Were
    En parfait accord avec la chronique. On sent dès la première écoute qu'il se passe quelque chose de spécial, même si il en faudra plusieurs pour bien s'imprégner de l'album. Pour moi le sommet du disque se situe avec l'enchainement "End of the affair" et le superbe "conrad" qui montre qu'on peut encore, en 2014, faire d'ex...
  • bbKane | 24 novembre 2014
    Bloodbath – Grand Morbid Funeral
    Entièrement d'accord avec la chronique. Une bombasse d'album pour un groupe que je n'attendais pas à ce niveau. L'apport de Nick Holmes est indéniable dans la réussite de ce disque.
  • dark fortress_venereal dawnangrom | 21 novembre 2014
    Dark Fortress – Venereal dawn
    ah oui quand même !!!
  • dark fortress_venereal dawnangrom | 20 novembre 2014
    Dark Fortress – Venereal dawn
    Je m'en fais écouter ça de ce pas !