Genghis Tron

Pas de commentaires      831
Annee de sortie: 2010



Interview avec Hamilton (guitars/drum programming).

Pourriez vous parler du concept derrière les pochettes de Dead mountain mouth et de Board up the house ?

Ces deux couvertures ont été crée par Jon Beasley (www.oskdesign.com), un artiste californien très talentueux. Nous ne lui disons jamais quel genre de couverture nous voudrions, nous lui envoyons juste les albums et nous lui faisons confiance pour créer quelque chose d’excellent qui s’accorde à la musique. « Dead moutain mouth » aborde la relation complexe entre l’homme et la nature – comme le montre la maison ultra moderne enflammé au milieu du désert. « Board up the house » est un peu plus abstrait, il a trouvé que les chansons étaient plus mélodiques et plus colorées et il a donc voulu jouer sur cet aspect de l’album tout en conservant un aspect sombre et mystérieux.

Votre musique étant assez originale, quel genre de réaction avez vous obtenu de la part du public durant votre dernière tournée ?

Notre dernière tournée étant une série de concert pour la sortie de notre nouvel album, nous avons obtenu de très bonnes réactions de la part du public puisque nous étions la tête d’affiche et que tout le monde était venu nous voir. En général, le public réagit différemment à chaque concert. Les gens semblent soit aimer, soit détester ce que nous faisons. Toutefois, même si ils n’aiment pas la musique, les gens semblent aimer regarder un groupe qui n’est pas juste composé d’une guitare, d’une basse et d’une batterie comme la plupart des groupes. Je pense que nous offrons quelque chose d’unique durant nos performances car en étant seulement trois, nous arrivons à jouer tant de choses !

Vous avez été classifié comme un groupe de “cyber grind”. Pensez vous que c’est une manière correct de définir votre musique ?

Je ne pense pas. Pour moi, « cyber grind » est une forme extrêmement digitale de grindcore, comme Gigantic Brain. Je peux comprendre pourquoi certaines personnes ont pu dire cela au sujet de nos premières chansons, mais plus nous écrivons de la musique et moins elle a à voir avec le grindcore à n’importe quel niveau. Oui, nous avons des blast beats dans certaines de nos chansons mais, en dehors de cela, je pense que notre musique à très peu a voir avec le grindcore de n’importe quel type !

Quelles sont vos influences en matière de musique électronique ?

Oh mon dieu, il y en a beaucoup trop pour pouvoir les citer tous ! Elles vont des premiers artistes à avoir expérimenter, comme Terry Riley jusqu’à Tangerine Dream et Kraftwerk … et beaucoup d’artistes innovant des années 90 comme Autechre, Aphex Twin, Boards of Canada … jusqu’à des artistes plus orientés dance comme Daft Punk, New Order et beaucoup d’artistes disco Italien.

Etes vous influencé par Meshuggah ? Et si c’est le cas que pensez vous de leur musique ?

Tout à fait, c’est un de mes groupe de metal favoris. Meshuggah arrive à obtenir un équilibre entre une musique incroyablement complexe mais aussi très agréable. Si on est intéressés par les rythmes étranges on peut écouter Meshuggah pour essayer de comprendre ce qu’ils essaient de faire et comment ils composent leurs chansons. Toutefois on peut tout aussi bien se perdre dans la musique et s’éclater. Ils ont prouvés que l’on n’a pas besoin d’utiliser des instruments étranges pour créer de nouveaux sons, entre leurs rythmes hypnotiques et leur incroyable son de guitare qui semble provenir d’un autre monde.

Dans le dernier Terrorizer vous parliez du désir d’écrire un album plus mélodique, est ce que c’est une direction que vous voudriez plus explorer dans le futur ?

Qui sait ? Nous n’avons pas encore commencé a écrire de nouvelles chansons, donc seul le temps nous dira où nous irons. Nous avons tendance à réagir à nos albums précédents donc étant donné le coté plus mélodique de Board up the house, peut être que nous nous essaierons d’atteindre un nouveau degré de distorsion … qui sait ? De toute manière, je sais que nous voudrons continuer de changer et de créer de nouveaux défis pour nous même. Qu’importe ce qui arrivera ensuite, je peux t’assurer que nous ne reviendrons pas sur ce que nous avons fait précédemment.

Voudriez vous composer la bande son d’un jeux vidéos ? Si oui, quel genre de jeu préféreriez vous ?

Ummm, je ne sais pas. Je n’ai rien contre les jeux vidéo, mais nous n’en sommes pas fan. Je pense que parce que nous utilisons beaucoup un clavier, des éléments électronique et que le mot « Tron » (nb : en référence au film de science fiction du même nom) figure dans notre nom les gens s’imaginent que les jeux vidéo ont été un grande influence sur nous … or, ce n’est pas du tout le cas. Nous avons joué à des jeux vidéo quand nous étions plus jeune, mais toutes nos influences en musique électroniques viennent d’ailleurs. Je pense que nous serions plus intéressés par la composition de la bande originale d’un film … comme une réalisation de David Cronenberg ou de David Lynch !

Vous partagerez l’affiche avec beaucoup de groupes quand vous jouerez en France : Today is the Day, Nachtmystim, Jucifer et Horse the Band. Que pensez vous de cette affiche et aimez vous certains de ces groupes ?

Hahah, je n’étais pas au courant que tous ces groupes seraient présents à ce concert … mais c’est assez fou ! Nous aimons toujours jouer sur des affiches variés, donc je pense que ce sera surement très amusant. Nachtmystium serons nos compagnons de tournées donc nous les verrons tout les soirs … ce sera amusant de regarder les concerts des autres groupes par contre. Nous préferons largement faire un concert où tous les groupes sonnent différemment qu’un où tout le monde se ressemble où vient de la même « scène ».

Y’a t’il des artistes, en dehors du monde de la musique, avec qui vous pensez partager une esthétique similaire ?

Umm … aucun nom ne me vient à l’esprit, mais en général je respecte les artistes qui tentent des choses qui ne sont pas nécessairement faciles pour eux … et des artistes qui tentent de créer quelque chose de nouveau et d’excitant. J’imagine que c’est une réponse très ennuyeuse et que c’est probablement un cliché mais c’est la vérité !

Chroniqueur

Mathieu Lubrun

Hororo est chroniqueur depuis 2004 sur Eklektik, bibliothécaire de profession, passionné de musique (metal, jazz, hip hop, electro …) et de comics. Alcoolique de concert et de disques, bavard et effervescent dès qu’il rentre en contact avec un artiste qu’il apprécie. Contactez-le pour lui dire tout ce que vous voulez à son adresse personnelle xhororox [AT] gmail [DOT] com et/ou suivez-le sur Twitter.

hororo a écrit 395 articles sur Eklektik.

Up Next

Du meme groupe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *