Audrey Horne – Le Fol

3 Commentaires      958
Style: rock grungyAnnee de sortie: 2007Label: Indie Recordings

J’étais persuadé que quelqu’un (Krakou pour ne pas le nommer) se serait chargé du premier album de Audrey Horne sur Eklektik. Stupeur donc et nécessité immédiate de réparer l’affront fait à ce groupe en le passant sous silence.
Si on fait un historique rapide du groupe, on peut en priorité dire que AH profite du fameux « effet-sticker » qui permet de faire vendre de la merde par palette aux fans naïfs. Effet sticker pourquoi ? Tout simplement parce que dans AH on retrouve Ice Dale (plus connu pour son travail de guitariste chez Enslaved ou I) ainsi que le guitariste de Sahg, on ajoute à tout cela que Tom Cato (King ov Hell de Gorgoroth) faisait parti de la bande sur le premier album et on se retrouve avec le all-star band le plus étonnant de Norvège. Etonnant puisque AH navigue bien loin des sphères black métalliques qu’occupent les groupes suscités, celui-ci étant à ranger soigneusement entre des albums de Faith No More ou de Alice in chains, c’est en tout cas ce que suggère le fameux sticker.

Bref, quand on connait un peu No Hay Banda on est pas particulièrement surpris par la direction du groupe dans le Fol. La recette étant, grosso-merdo, la même. Des refrains que même ta grande mère atteinte d’Alzheimer pourrait retenir, des structures traditionnelles rock et touti-quanti. Pourtant Le Fol se démarque quelque peu de son illustre prédécesseur dans le sens ou ce petit dernier se fait malgré tout moins immédiat que son grand frère. Les premières écoutes se font donc un peu dans la douleur, la machine à tube qu’était No Hay Banda a, semble-t-il, du sable dans les rouages. Pourtant à force d’écoute on se rend compte que tout cela est du à un travail un peu plus poussé sur les mélodies et sur le fond de l’album qui ne se contente plus de baser l’essentiel de son travail sur ses refrains. Ainsi, le nouvel AH aurait pris de l’assurance et a décider d’aller au pot tout seul comme un grand. Et force est de constater qu’il n’en met pas partout le saligot. Il se permet même de balancer en fin d’album deux gros tubes énormes qui n’auraient pas démérités sur No Hay Banda avec leurs structures simples et leurs refrains à manger du fromage par les oreilles (Le gigantesque « Wish you well » tout particulièrement). On ajoute à ca un digipack soigné à la pochette travaillée et on obtient finalement un fort bon cru de gros rock à tendance grunge.

Evidemment et vous l’avez compris si vous avez lu cette chronique (qui marque mon retour sur Eklektik après quelques semaines d’hibernation) le sticker cachant généralement la misère d’un album avec ses musiciens de prestige ne sera ici que pour essayer de faire percer un peu plus un groupe qui, depuis son premier album mérite clairement d’être mis un peu plus en avant dans les médias. C’est donc avec plaisir qu’Eklektik offre à Audrey Horne un espace dans lequel il pourra, je l’espère gagner quelques oreilles attentives. Il le mérite…

  1. last chance for a serenade
  2. jaws
  3. last call
  4. threshold
  5. monster
  6. afterglow
  7. in the end
  8. pretty girls make graves
  9. bright lights
  10. hell hath no fury
  11. wish you well
  12. so long, euphoria

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

3 Commentaires

  1. totoro says:

    Groupe énorme qui mérite beaucoup beaucoup plus que l’indifférence polie qu’il suscite en France!
    No Hay Banda est un chef d’oeuvre, ce Le Fol qui lui succède est parti pour mériter pareille sentence!
    Un album qui squatte mon mange-disques sans discontinuer depuis des semaines…
    Je me répète mais Audrey Horne est un groupe au potentiel monstrueux que l’on se doit, lorsque l’on a bon goût évidemment, de défendre bec et ongles!!!
    Sur ce, Tschusss!

  2. Joss says:

    « et leurs refrains à manger du fromage par les oreilles » LOL, c’est quoi cette expression Dah-Neir ? :-) Sinon faudra que j’écoute ça à l’occasion…

  3. dah-neir says:

    ché pas ca me faisait marré.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *