Lite – Phantasia

lite phantasia

C’est sexy. C’est exotique. Mais c’est chiant cette hype venue du Soleil Levant. Vous n’avez jamais ressenti ça ? Des frissons dans le dos, les mains moites, votre entrejambe qui s’anime inexplicablement ? Quel malheur… Moi, il suffit que je lise “Instrumentalistes basé à Tokyo” pour que ce soit toute une révolution autour de moi, pour que j’accoure à la platine avec le précieux, que j’appuie fébrilement sur play, et… et… et… salope de hype…
Allez savoir pourquoi, on suppose toujours que les nippons ont ce savoir-faire, ce grain de folie qui fait toute la différence. Mais j’ai dû écouter trop de Melt Banana, trop de Zeni Geva, trop de Ruins, trop de Boris.

Ici l’affaire débutait plutôt bien. Une couverture pour le moins originale et pour tout dire assez belle qui s’offre à vous. Vous ouvrez le digipack et vous tombez sur la musique de Lite. Soit un math-rock empruntant autant à la technique qu’au jazz son côté suffisant et pour tout dire d’un ennui sans commune mesure. Une section rythmique assez excellente. Deux guitaristes assez peu inspirés. Il en faudrait bien plus pour que j’ai envie d’y retourner à cette alternance de morceaux jazz-rock convenus et d’embardées rock bien trop conventionnelles. On pensera bien évidemment à Don Caballero, ou plus proche d’eux à Sleeping People. On préfèrera d’ailleurs retourner écouter les sus-nommés. Ces mecs ont beau servir de backing band à Mike Watt (ex-Minutemen), non décidément, rien n’y fera.

Alors il paraît que le premier album Filmlets était bien plus intéressant. Si vous voulez tenter l’aventure libre à vous. En ce qui me concerne, l’encéphalogramme reste plat. C’est mort.

  1. ef
  2. contra
  3. infinite mirror
  4. shinkai
  5. black & white
  6. interlude
  7. ghost dance
  8. solitude
  9. phantasia
  10. fade
  11. sequel to the letter
TAGS : , ,
GROUPES:
STYLE:

Pas de commentaires

Soyez le premier à commenter cet article !

Laisser un commentaire




XHTML: Vous pouvez utiliser les balises suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

  • ben-howard - i forget where we werejoss | 25 novembre 2014
    Ben Howard – I Forget Where We Were
    En parfait accord avec la chronique. On sent dès la première écoute qu'il se passe quelque chose de spécial, même si il en faudra plusieurs pour bien s'imprégner de l'album. Pour moi le sommet du disque se situe avec l'enchainement "End of the affair" et le superbe "conrad" qui montre qu'on peut encore, en 2014, faire d'ex...
  • bbKane | 24 novembre 2014
    Bloodbath – Grand Morbid Funeral
    Entièrement d'accord avec la chronique. Une bombasse d'album pour un groupe que je n'attendais pas à ce niveau. L'apport de Nick Holmes est indéniable dans la réussite de ce disque.
  • dark fortress_venereal dawnangrom | 21 novembre 2014
    Dark Fortress – Venereal dawn
    ah oui quand même !!!
  • dark fortress_venereal dawnangrom | 20 novembre 2014
    Dark Fortress – Venereal dawn
    Je m'en fais écouter ça de ce pas !
  • dark fortress_venereal dawnkrakoukass | 18 novembre 2014
    Dark Fortress – Venereal dawn
    Ouaip excellent album pour sûr. Ils ont clairement franchi un pallier avec ce dernier opus. Très belle chronique camarade!
  • anopheli-ahungerMadrumo | 07 novembre 2014
    Anopheli – A Hunger Rarely Sated
    Vachement cool comme fusion !
  • kerretta-pirohiabeunz | 05 novembre 2014
    Kerretta – Pirohia
    Effectivement, ya un côté Russian Circles bien prononcé. Merci pour le retour, ça fait bien plaisir ! Et jette-toi sur leurs albums précédents ! ;)
  • kerretta-pirohiaMarbaf | 02 novembre 2014
    Kerretta – Pirohia
    Ben merde, j'étais passé à côté de ce groupe. Ça me fait penser à Russian Circles. Merci beaucoup pour la découverte (et pour le lien bandcamp).