Pord – DéMo

pord

Le temps d’une démo et on a l’impression que les Lozériens de Pord ont déjà tout compris : ces 35 minutes de noise / hardcore tout droit sortis des années 90 supplantent la plupart des groupes actuels dans le style. Les constructions des titres sont imparables, tension, répétitions, accalmies, explosions, le tout est serti sans l’ombre d’une longueur. Le son est là, personnel tout en rendant hommage aux illustres prédécesseurs, là où d’autres pataugent et tâtonnent avant de se donner une identité et une style, Pord semble s’en foutre tant il semble être directement passé à l’étape supérieure.

Pour donner une idée générale de la musique du groupe, on pourra citer Dazzling Killmen pour le son de gratte relativement clair et les riffs tordus et Botch et toute la frange du noise / hardcore moderne jusqu’à Dillinger pour certains passages. Les 5 titres de la démo se traversent d’une seule traite, les passages intenses alternent avec des accalmies plus nuancées, tapant parfois dans le post hardcore ou le screamo à la Gantz sans donner l’impression de vouloir à tout prix caser un passage spécifique. Ca hurle, ça balance du riff dans tous les sens, ça tape, mais avec intelligence en évitant à chaque fois la saturation ou l’engorgement de riffs empilés sans idée précise.

Pord sort ici une démo vraiment enthousiasmante, dont je peux dire le plus grand bien sans complaisance, c’est frustrant parce que je n’aime pas n’avoir aucun reproche à formuler pour épancher ma bile quotidienne, je regretterai seulement qu’il ne s’agisse que d’une démo, parce qu’il y a là suffisamment de talent et d’inspiration pour en faire tout un album et revendre au passage quelques idées à quelques confrères moins inspirés.

Pour les curieux, la démo est en écoute intégrale sur leur site http://pord.free.fr et en vente via leur myspace.com/pord

  1. bave
  2. staying…
TAGS : ,
GROUPES:
STYLE: , ,

A PROPOS DE marc

marc Chroniqueur très intermittent sur ce site, j'ai plusieurs passions : les bichons frisés, la musique de bon goût (noise / hardcore / screamo / death metal et autres nullités) et le point de croix.

marc a écrit 37 articles sur Eklektik.

Pas de commentaires

Soyez le premier à commenter cet article !

Laisser un commentaire




XHTML: Vous pouvez utiliser les balises suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

  • ben-howard - i forget where we werejoss | 25 novembre 2014
    Ben Howard – I Forget Where We Were
    En parfait accord avec la chronique. On sent dès la première écoute qu'il se passe quelque chose de spécial, même si il en faudra plusieurs pour bien s'imprégner de l'album. Pour moi le sommet du disque se situe avec l'enchainement "End of the affair" et le superbe "conrad" qui montre qu'on peut encore, en 2014, faire d'ex...
  • bbKane | 24 novembre 2014
    Bloodbath – Grand Morbid Funeral
    Entièrement d'accord avec la chronique. Une bombasse d'album pour un groupe que je n'attendais pas à ce niveau. L'apport de Nick Holmes est indéniable dans la réussite de ce disque.
  • dark fortress_venereal dawnangrom | 21 novembre 2014
    Dark Fortress – Venereal dawn
    ah oui quand même !!!
  • dark fortress_venereal dawnangrom | 20 novembre 2014
    Dark Fortress – Venereal dawn
    Je m'en fais écouter ça de ce pas !
  • dark fortress_venereal dawnkrakoukass | 18 novembre 2014
    Dark Fortress – Venereal dawn
    Ouaip excellent album pour sûr. Ils ont clairement franchi un pallier avec ce dernier opus. Très belle chronique camarade!
  • anopheli-ahungerMadrumo | 07 novembre 2014
    Anopheli – A Hunger Rarely Sated
    Vachement cool comme fusion !
  • kerretta-pirohiabeunz | 05 novembre 2014
    Kerretta – Pirohia
    Effectivement, ya un côté Russian Circles bien prononcé. Merci pour le retour, ça fait bien plaisir ! Et jette-toi sur leurs albums précédents ! ;)
  • kerretta-pirohiaMarbaf | 02 novembre 2014
    Kerretta – Pirohia
    Ben merde, j'étais passé à côté de ce groupe. Ça me fait penser à Russian Circles. Merci beaucoup pour la découverte (et pour le lien bandcamp).