Ufommamut – Idolum

9 Commentaires      1 178
Style: doom psychéAnnee de sortie: 2008Label: Supernatural Cat

Malgré des variations de qualité, Ufommamut a déjà une discographie assez remarquable. Après un petit temps de silence, les italiens reviennent nous ravir avec un album remarquable en tout point. Pour commencer, l’artwork est sublime: féminin et ténébreux. Ensuite – allons directement à l’essentiel – la production, le son, les ambiances et les compositions charment sans mal. Au risque de paraître dithyrambique, je serais tenté de dire que tout est parfaitement dosé et senti. Au sujet du son, Matt Moussiloose (chroniqueur dans nos pages) a parlé d’un Antonov au décollage; je ne peux qu’aller dans son sens. Ce son ténébreux (à l’image de la pochette), lourd, sourd, bourdonnant et massif fait planer cet album, et son auditeur, comme un colosse des airs en rase-motte au dessus de diverses contrées plus ou moins connues, tel un fantôme errant. Pour l’anecdote, le terme « Idolum » est un ancien terme latin signifiant à la fois fantôme et idée.

Citer Black Sabbath, Neurosis, Yob et Electric Wizard permet, bien sûr, de situer le groupe mais cela ne suffit pas. Rien de violent n’émane de ce disque. Il est sombre et n’agresse pas. Il porte et emporte. Il vous souffle. Incroyablement lourd et éthéré, il transpire le psychédélisme des 70’s et le gras moderne. Les riffs enrobés par ce FAMEUX SON se montrent catchy et pourvoyeurs de headbangs endiablés. Les voix, elles, sont magnifiques; tantôt voilées, spectrales et lointaines, tantôt mélodieuses et envoûtantes (comme sur « Ammonia »). Tout au long de ces quelques titres, la joie de la répétition se mêle à celle de la grâce rampante. Un mélange addictif qui a tôt fait de vous amener à repasser le disque une fois celui-ci terminé.

Idolum sonne et résonne comme un standard. Il est peut-être prématuré de l’affirmer dès maintenant mais les années et les prochaines sorties dans le secteur confirmeront sans mal cette proposition: avec ce disque, les Italiens viennent sûrement de signer un classique du genre. Rien que ça.

Tracklist :

  1. stigma
  2. stardog
  3. hellectric
  4. ammonia
  5. nero
  6. destroyer
  7. void
  8. elephantom
  9. hermeat (bonus track pour la version vinyl)
Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

9 Commentaires

  1. Lucas says:

    Un des meilleurs albums de l’année.
    Ce son ! Incroyable, en vinyl ça fait trembler tes os. Ultra jouissif.

  2. Ellestin says:

    Chouette chronique pour un disque qui, effectivement, sent le classique à plein nez!

  3. pearly says:

    toujours en tête dans mon top 2008…
    Juste parfait, hallucinant comme cet album réussit à me foutre 6 pieds sous terre sans ne jamais m’agresser.
    tout est là, avec des riffs dantesques et un son de mammouth.
    Chef d’oeuvre.

  4. Faya says:

    Tout pareil… Et ils ont une science du riff digne des plus grands groupes de stoner/doom. Ecoutez l’album Snailking aussi, monstrueux ! Sinon, il sera bien haut dans le top de l’année, aux côtés de Asva et d’Esoteric dans d’autres genres de doom…

  5. Bernard says:

    Excellent album d’un groupe que j’avais découvert lors d’un concert monstrueux et totalement halluciné il y a 3 ans. Enorme!

  6. mr.hutz says:

    J’attends le concert la bave aux lèvres :-)

  7. Jeremy says:

    Hello, cool de voir tant de réactions positives à cet album, qui le mérite amplement. Malheureusement, je risque de vous décevoir en vous annonçant qu’aucune date de Ufomammut n’a pu être programmée en France pour le moment. La seule date restante serait le dimanche 30 novembre. Ils seront à Sint-Niklaas (Belgique) la veille.
    Sinon, il faudra attendre le mois d’avril. Ils sont programmés dans un festival et envisagent de faire quelques dates dans le nord de l’Europe. À bon entendeur…

  8. Ø says:

    Poutrage massif en règle. Dans le top 10 des albums de l’année (même si elle est pas finie) Sinon dans la même veine, stoner doom cosmico-psyché, je vous recommande aussi Sons of Otis.

  9. kollapse says:

    Oui c’est ce que l’on peut appeler un classique en devenir. Tout y a été dit plus haut, et je plussoie dans l’ensemble :-). Top 10 de l’année pour ma pomme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *