Psycroptic – Ob(Servant)

3 Commentaires      1 243
Style: death techniqueAnnee de sortie: 2008Label: Nuclear Blast

Symbols of failure était aussi technique et complexe que ses chansons étaient pratiquement indifférenciables les unes des autres. Le manque d’accroche quelconque sur ce disque en faisait un monstre parfait pour les fans de death metal technique mais, aussi un véritable casse tête pour se repérer entre toutes les chansons. Il y a une limite à la technique et celle-ci s’appelle « composer une chanson cohérente ». La leçon a donc été bien apprise sur Ob(Servant) grâce à l’apparition d’une influence insoupçonnée chez ce groupe de death metal technique australien : Pantera.

Tout en conservant son gout pour les riffs techniques, le blast et les structures archi-complexes, des riffs riches en groove se sont ajoutés ainsi qu’une approche vocale entre le growl et le cri à la Phil Anselmo. Des nouveautés très bien assimilées qui permettent à Ob(Servant) de respirer comme jamais aucun autre disque de Psycroptic avant lui et de faire de ce nouvel album une réussite presque complète.

Presque car, si je n’avais pas eu a subir cet horrible son de batterie dès les premières notes j’aurais sans doute était beaucoup plus charmé par ce disque. Ici le batteur ne sonne pas comme un être humain mais, comme une machine à écrire derrière laquelle se trouverait une secrétaire émérite à qui l’on dicterait du Proust. Ses prouesses techniques sont indéniables et son jeu complimente parfaitement les riffs mais, ce claquement incessant et artificiel est un frein à l’appréciation complète de ce disque.

Hormis ce problème de production il n’y a pas grand-chose à redire sur la qualité des chansons. Sans être parfaitement composé, il y a dans ce disque une complexité et une véritable variété dans les changements de riffs. Les jeu discordant des guitaristes est mis à l’épreuve grâce à des leads surprenants tandis que des passages plus lourds laissent respirer la musique. Le registre vocal plus large du chanteur est aussi une bénédiction puisqu’il apporte un dynamisme et une décharge émotionnelle qui manquait à Symbols of failure. Le chanteur présent sur Scepter of the ancient avait en effet pour habitude de changer très souvent de style ce qui donnait un aspect presque théâtral à sa manière de réciter ses paroles. Ce tournant vers une voix à la Pantera fait perdre à la musique son coté froid et rend le tout beaucoup plus agressif et mémorable.

Ob(Servant) est à deux doigts d’être un album de l’année pour moi même s’il lui manque un son plus naturel et moins lisse. Ce tournant dans la carrière de Psycroptic transforme cependant ce groupe en un monstre qu’il sera très intéressant de découvrir sur scène en tournée avec Cephalic Carnage et The Black Dahlia Murder pour pouvoir entendre des breaks comme celui de « Removing the common bond » ou l’introduction de « Horde in devolution » sortir des enceintes et écraser le public.

  1. ob(servant)
  2. a calculated effort
  3. slaves of nil
  4. the shifting equilibrium
  5. removing the common bond
  6. horde in devolution
  7. blood stained lineage
  8. immortal army of one
  9. initiate

Chroniqueur

Mathieu Lubrun

Hororo est chroniqueur depuis 2004 sur Eklektik, bibliothécaire de profession, passionné de musique (metal, jazz, hip hop, electro …) et de comics. Alcoolique de concert et de disques, bavard et effervescent dès qu’il rentre en contact avec un artiste qu’il apprécie. Contactez-le pour lui dire tout ce que vous voulez à son adresse personnelle xhororox [AT] gmail [DOT] com et/ou suivez-le sur Twitter.

hororo a écrit 395 articles sur Eklektik.

Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

3 Commentaires

  1. RBD says:

    Bien vu.
    Moi aussi, j’apprécie beaucoup ce growl naturel, à l’ancienne. Il fait contrepoint avec le gros son ultra propre des guitares derrière. Un disque plus direct que du temps du premier chanteur, mais très plaisant.
    Par contre, ceux qui découvriront Psycroptic par la prochaine tournée seront en retard ! Ils ont laissé passer une occasion quand ils ouvraient pour Deicide (enfin, l’équipe B) début 2007.

  2. guim says:

    D’abord très déçu par l’album, avec le temps j’ai un peu évolué sur la chose, l’album est bien meilleur que le précédent, mais il lui manque la férocité d’un Scepter pour atteindre les sommets que le groupe m’avait promis alors. Niveau riffing y a bon et techniquement c’est du psycroptic ça s’entend, je trouve l’album plus émotionnel, la palette est plus large, c’est ce qui me fait un peu peur pour le groupe qui perdrait alors une de ses forces premières de mon point de vue pour se lancer dans des délires qu’Anata ne renierait pas, ce n’est pas un mal, à la vue de la qualité technique que ce groupe déploit depuis des années il y a fort à parier qu’il sera bientôt une référence du genre. Mais pour le prochain ressortez moi le tractopelle les mecs. ;)

  3. BLEUARGH says:

    Pantera une influence sur cet album?!!! Y en a qui ont un sérieux problème d’audition!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *