Exodus – Let There Be Blood

Exodus-LetThereBeBlood

Depuis leur retour en 2004, les ptits gars d’Exodus ne chôment pas. 3 albums, un live et le petit dernier qui nous intéresse ici. Petit dernier, pas vraiment, puisqu’il s’agit du réenregistrement du cultissime « Bonded by blood » sorti en 1985. Alors ceux qui ont lu ma kro du Stormblast 2005 de Dimmu Borgir, savent à quel point j’adore qu’on touche à des disques cultes. Pour autant plutôt que de m’amuser a tirer sur l’ambulance qui ne demande pourtant que ca, je m’en vais la jouer plus nuancé. Et pour appuyer mon propos j’appelle Herman, fan de métal qui me servira de cobaye.

L’histoire d’Herman commence simplement. Herman est plutôt jeune mais pas trop il a donc découvert le métal dans les années 93/94 et Herman il aime bien farfouiller a droite à gauche. A l’époque le frère aîné d’Herman, Ivan, écoutait des trucs du genre Metallica un petit groupe culte à l’époque. Mais Herman n’a jamais été véritablement fan de ca. Lors de ses investigations le jeune et sympathique Herman découvre une autre facette du thrash représenté par Kreator. Des vocaux plus hurlés, des rythmiques plus rapide, le jeune Herman se tournant progressivement vers du plus violent trouve le thrash qu’il aime. Alors il fouille Kreator dans tous les sens. Puis comme toujours, les goûts évoluant, Herman prends un virage dans le black ou le death, laissant un peu de côté ce style tout en surveillant du coin de l’oeil Kreator. La vie d’Herman était chiante et monotone, jusqu’à ce qu’il aille chez son sympathique disquaire (oui Herman a la chance de vivre là où on trouve encore ce style de boutique, entre les Kebab et Pimkie). Herman se dirige d’un pas nonchalant vers l’étale des occasions quand son attention est attirée vers la musique à fond les ballons qui passe dans la boutique. Herman est étonné, le grain de voix ressemble un peu à celui de Mille Petrozza, et Herman sachant qu’un album de Kreator était sur le point de sortir (Herman est un peu à côté de ses pompes faut dire) va demander au disquaire l’origine de ce bruit qui lui plait bien. Le vendeur toujours sympathique, balance le boîtier de Let there be blood d’Exodus devant le nez d’Herman en lui expliquant qu’il s’agit d’un réenregistrement de leur premier album. Une fois l’envie de lui faire bouffer son boîtier passée, Herman garde ce nom bien au chaud dans son cerveau et ne voulant pas payer la musique des prix faramineux rend le boîtier au vendeur. Une fois de retour chez lui notre sympathique Herman se dirige vers une plate-forme de téléchargement légal (pacequ’Herman est pas un vilain pirate) et télécharge quelques morceaux de la nouvelle version et de l’ancienne. Une fois un avis a peu près forgé, Herman en grand impulsif débile dépense son argent de poche dans l’ensemble de la disco du groupe.

Cette histoire d’Herman je la connais bien, c’est à peu de choses près la mienne et c’est celle-ci qui me fait avoir un jugement plus nuancé qu’avec Dimmu Borgir. Alors certes on passera sur le soi-disant hommage à Paul Baloff premier chanteur du groupe disparu (enfin mort, on sait où il est) en 2002, vu que bon, 6 ans après son décès, il aura mis du temps a venir cet hommage. On l’aurait mieux compris au retour du groupe en 2004 que maintenant. Mais bref, refaire un album 23 ans plus tard ne me paraît pas si saugrenu et s’il peut avoir pour conséquence de faire découvrir ce groupe à des gens comme Herman ou moi, trop jeune à l’époque des faits à la limite pourquoi pas.

Maintenant sur la qualité intrinsèque de l’album on ne s’attardera pas trop vu qu’il s’agit de Bonded by blood chanté par le gros et agressif Rob Dukes. Autant dire que celui qui n’aime pas l’original avec la voix spéciale de Baloff trouvera sûrement son bonheur ici. Tandis que les die-hard fans de la première version seront outrés de ce sacrilège et l’enterreront sans honneur. Je suis personnellement client de cette version comme de l’ancienne. Certains morceaux paraissent un poil ralentis mais dans l’ensemble le disque gagne en agressivité, ce qui n’est pas pour me déplaire.

L’occasion de découvrir ce groupe pour certains, l’occasion de se défouler pour d’autres, ce disque n’a finalement que des bons côtés.

  1. bonded by blood
  2. exodus
  3. and then there were none
  4. a lesson in violence
  5. metal command
  6. piranha
  7. no love
  8. deliver us to evil
  9. strike of the beast
  10. hell’s breath

2 commentaires

  1. Je découvre en ce moment sur Deezer! Pas photo, je préfère la voix du mec, car même si Bonded by blood est culte de chez culte, le chant est bien naze! Là, c’est franchement meilleur!

  2. Baloff un chant merdique…hum hum.Son chant est bcp plus personnel,plein de vie et plus rageur que ce nouveau chanteur qui se débrouille mais qui est plus insipide.Et refaire un album qui n’a pas besoin de relifting c’est inutile car je trouve le son des guitares et de la batterie meilleur,plus incisif sur la première prod,c’est dire combien ce nouveau disque est inutile à mes yeux ! Là,la prod est bourrée d’hormones,c’est surproduit,berk quoi.

Laisser un commentaire




XHTML: Vous pouvez utiliser les balises suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

  • plebeiangrandstand-lowgazersichimatsu | 17 avril 2014
    Plebeian Grandstand – Lowgazers
    Dès les première secondes, on est dans le bain. Ambiance DsO sans la voix parce que pour ne serais-ce qu'en égaler une comme Mikko Aspa, accroche-toi Jeannot (on pourrai en écrire des pages sur sa voix à celui-ci). Une section de batteries comme je les aimes, de la gratte bien malsaine en veux-tu en voilà, ça speed bien l...
  • plebeiangrandstand-lowgazersRémi | 15 avril 2014
    Plebeian Grandstand – Lowgazers
    Ok. Moi je m'en étais arrêté à la moitié de chronique, tout pareil j'ai été super enthousiaste à l'écoute de Thrvst puis déçu à l'écoute de l'album: quand ça blast pas, la batterie fait des plans bateau. Et les riffs de grattes sont minimalistes au possible. Voilà, je me suis arrêté là. Et je vois ce qu'il me r...
  • Animals-As-Leaders-The-Joy-of-MotionSpirilysis | 12 avril 2014
    Animals As Leaders – The Joy of Motion
    Chronique très juste, à laquelle j'adhère totalement. Je confirme, "the joy of motion" est de loin mon préféré des 3. A mes oreilles (et à ce qu'il y a entre) leur musique affirme lourdement sa personnalité, offrant une énergie mieux canalisée, plus vaste et virevoltante, avec un fil bien plus percutant pour chaque mor...
  • morbus-chron-sweven-608x608ichimatsu | 02 avril 2014
    Morbus Chron – Sweven
    A la première écoute je me suis précipité sur leur site pour acheter le vinyle. Il me semblait avoir déjà écouté ce groupe... et oui, leur premier LP sur leur Bandcamp mais sans avoir éprouvé quoi que ce soit... alors qu'ici ! Le mélange de la musique, qui se rapproche parfois avec Ghost surtout dans le tempo (qu'est-...
  • Bak Trak - Voltage coverBak Trak | 24 mars 2014
    Bak Trak – Voltage
    Merci beaucoup !! Pour écouter l'EP en entier: http://bak-trak.com/musique/
  • helms alee - sleepwalking sailorsMarbaf | 21 mars 2014
    Helms Alee – Sleepwalking Sailors
    C'est bon ça, merci pour la n+1ième découverte :-)
  • kampfarKane | 14 mars 2014
    Kampfar – Djevelmakt
    Oui, j'approuve, cet album de Kampfar est réellement excellent. Je le rapprocherais plus des premiers Enslaved, avec évidemment un meilleur et plus gros son, mais c'est un détail sans importance. Epique, puissant, froid, mélodique juste ce qu'il faut, avec des titres atmosphériques à souhait, d'autres plus rentre dedans, u...
  • kampfarangrom | 12 mars 2014
    Kampfar – Djevelmakt
    Ca donne bien envie d'essayer, ta chronique