Oneida – Preteen Weaponry

Pas de commentaires      993
Style: indie rock progressifAnnee de sortie: 2008Label: Jagjaguwar

Mesdames et Messieurs, passagers du vol à destination d’Oneida, attachez vos ceintures, préparez vos esgourdes et prévoyez quelques turbulences, nous vous prions de ne pas vous enfuir avant la fin du vol au risque de gâcher tout l’intérêt de l’expérience en cours.

N’ayez pas peur, je ne partirais pas dans un délire psychédélique pour vous parler du nouveau disque des américains d’Oneida, pourtant, le contenu de cet album est plutôt propice à ce genre de digressions. Il est vrai qu’on tient ici un objet assez indescriptible. Pour situer la chose, ceci est le premier volet d’un triptyque nommé Thank your parentset il se compose de trois parties. D’ailleurs, si celles-ci ne portent pas de noms pouvant les distinguer (en dehors du Part 1, 2, 3) c’est pour une bonne raison, ce disque doit s’écouter en une fois, prière de décocher la fonction shuffle de vos ipods donc. Ce morceau s’articule donc sur un schéma de trois mouvements, le premier étant une montée tribale, le deuxième voyant l’arrivée de saturations impressionnantes, tout cela pour finir sur une dernière partie à la batterie aux résonances électroniques qui clôt l’album par une descente qui prend son temps mais ne fait jamais de faux mouvements.
L’ensemble est parfaitement maîtrisé, ce qui peut paraître surprenant quand on sait que tout est enregistré au cours de jams, ces dernières étant enrichies ensuite en studio. On notera d’ailleurs un travail assez exceptionnel sur les sonorités qui peuvent se faire feutrées comme acérées selon l’ambiance véhiculée par le mouvement en cours. Tout ça a pour effet de baigner l’auditeur dans une masse sonore imprévisible assez déstabilisante qui prend son temps pour évoluer, car attention, bien que j’utilise le terme de progressif pour décrire cet album, veuillez plutôt chercher du côté d’un Neu ! que d’un Mars volta. Il faut donc prendre le temps de l’écouter et se laisser absorber par la musique.

Vous l’aurez compris, l’objet décrit ici n’est peut-être pas à mettre entre toutes les mains, mais tout amateur de musique progressive et/ou expérimentale devrait faire un tour à bord de l’expérience Preteen weaponry car il se pourrait bien qu’il y trouve son compte et en ressorte conquis et chamboulé.

  1. preteen weaponry part 1
  2. preteen weaponry part 2
  3. preteen weaponry part 3
Up Next

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *