Planes Mistaken For Stars – Weridetofight!

Pas de commentaires      1 241
Style: hardcore/rock indé cradoAnnee de sortie: 2008Label: No Idea Records

Avant les barbes. Avant les photos de groupes accoudés à un bar. Avant les riffs plus metal et les mélodies marquées par le sud des Etats Unis. Bref, avant Mercy il y avait un jeune groupe emo. Pas de confusion possible entre deux groupes. Malgré des changement dans le line up les membres de Planes Mistaken for Stars sont essentiellement restés les mêmes à l’exception du poste de bassiste qui fut occupé par trois personnes au fil des années.

En 1999 sortait donc un EP éponyme contenant huit chansons au chant hésitant et aux mélodies évoquant l’ombre de Texas is the Reason. L’énergie punk et la voix nasillarde du chanteur trahit l’age du groupe mais, le talent est déjà là. « Coppers and stars » restera longtemps l’hymne du groupe et sera même encore demandé, parait-il, par des membres du public des années plus tard. Des demandes qui ne seront pas exaucées pour autant. Le Planes Mistaken for Stars de Mercy est pourtant tout aussi sincère mais le style aura fortement évolué en moins d’une dizaine d’années. On reconnait cependant aisément dans les craquement du chant de « Staggerswallowell » les hésitations de cette voix tellement forte en émotion qui confessera plus tard son amour et sa haine sur « Penitence ».

Weridetofight! est donc une compilation des premières années de Planes Mistaken for Stars. Elle permet de regrouper sur un même support les différents EP comme l’éponyme de 1999, une chanson écrite pour un split EP avec The Appleseed Cast et Race Car Riot, le EP Knife in the Marathon de 2000 et les singles Fucking fight et Spearheading the sin movement. Ajoutons à cela quatre reprises de Black Flag et une de Unbroken et c’est toute l’adolescence de Planes Mistaken for Stars qui se retrouve compilée sur un seul disque.

Entre emo et screamo, les mélodies ne s’écartent pas de ce genre mais, sont tout aussi touchantes que les meilleurs groupes du genre. Pas difficile de comprendre que ce groupe ait eu une longévité et un succès d’estime aussi important pendant un peu plus de dix ans (de 1997-2008). La sincérité de ce groupe et l’émotion qu’il déversait dans chacune de leurs chansons ne permet pas de douter de son honnêteté. Si les groupes d’emo sont aujourd’hui légions et font sauter à l’unisson les stades que remplissent aujourd’hui Fall Out Boy et My Chemical Romance il n’en était encore rien en 1999. Parti donc d’un style avant qu’il ne se retrouve sous les projecteurs, le groupe a continué d’évoluer et de contorsionner ses instruments pour en retirer le son et les chansons qui les représenteraient dans leur évolution en tant qu’artistes, musiciens et être humains.

Weridetofight! est un bien bel album, cohérent et constant dans sa qualité d’écriture et d’enregistrement. Rien n’est à jeter et l’on sent dans cette parution un désir de rendre hommage à un groupe et à sa musique bien après que l’effervescence se soit dissipée depuis la disparition regrettable de ce quatuor. Planes Mistaken for Stars n’aura jamais été à la mode mais, cela ne doit pas vous empêcher d’écouter et d’apprécier leurs chansons. Une bien belle manière de se rappeler qu’émo est bien le diminutif « d’émotion » et pas juste un ensemble clichés vestimentaires et capillaires.

  1. copper and stars
  2. division
  3. the time it took
  4. the past two
  5. somewhere in september
  6. standing still fast
  7. knucke hungry
  8. where the arrow went out
  9. staggerswallowswell
  10. fucking fight
  11. the part you left out
  12. scratching rounds
  13. leaning the room
  14. pillbox
  15. anthem
  16. 66crush
  17. fall on proverb
  18. wasted
  19. police story
  20. gimmie gimmie gimmie

Chroniqueur

Mathieu Lubrun

Hororo est chroniqueur depuis 2004 sur Eklektik, bibliothécaire de profession, passionné de musique (metal, jazz, hip hop, electro …) et de comics. Alcoolique de concert et de disques, bavard et effervescent dès qu’il rentre en contact avec un artiste qu’il apprécie. Contactez-le pour lui dire tout ce que vous voulez à son adresse personnelle xhororox [AT] gmail [DOT] com et/ou suivez-le sur Twitter.

hororo a écrit 395 articles sur Eklektik.

Up Next

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *