Woven Hand – Ten Stones

12 Commentaires      1 653
Style: folk rock habitéAnnee de sortie: 2008Label: Sound Familyre

Ah, si vous saviez quelle fut ma joie quand j’ai eu vent de ce nouvel album de Woven hand. Après tout, on aura appris à être certain que chaque nouvelle sortie du groupe nous donne le droit à de magnifiques chansons habitées qui nous transportent loin, très loin. Il est pourtant passionnant de voir comment David Eugene Edwards arrive à rendre chacun des albums qu’il compose unique mais que l’ensemble forme au final une mozaïque dense et cohérente.

Ce nouvel album ne déroge pas à la règle, il pourra même surprendre aux premières écoutes, se révélant beaucoup plus rugueux que son prédécesseur, on peut même le rapprocher plus d’un secret south de 16 horsepower (groupe extraordinaire dont faisait partie David Eugene Edwards et l’actuel bassiste de Woven Hand) que des productions précédentes de Woven Hand. En effet, dès l’introductif « the beautiful axe » les guitares se révèlent franches, la batterie martèle de sa caisse claire les prêches du toujours aussi habité Edwards. Après quelques écoutes, on sera pourtant facilement conquis par ces chansons qui tiennent constamment l’auditeur en haleine, ce dernier étant transporté par toutes les vibrations ressortant d’un tel album.
On pourrait alors isoler chaque chanson, choisir celle qui nous touche le plus (pour ma part cela serait sûrement « not one stone » avec un côté épique et puissant qui ne peut laisser de marbre), et regarder l’album comme une succession d’odes à la vie et à la quête du repos spirituel. On pourrait également se dire qu’on tient ici un album de voyageur, un album qui navigue entre des eaux tumultueuses et des déserts arides (« cohawkin road » et ses guitares réverbérées nous rappelant la musique d’Ennio Morricone), et bien que l’on ressente moins d’influences celtiques ou médiévales qu’auparavant, cet album est une sorte de porte entre les émotions, les paysages et les époques.

Pour dire cela franchement, j’ai de plus en plus d’admiration vers l’œuvre que construit ce groupe, qui, au fil des albums, se diversifie, explore les recoins les plus perdus de l’âme humaine et en ressort une musique poignante et vibrante. Cet album a été en grande partie conçu pour le live et je conseille à tout le monde d’aller voir ce groupe possédé vous influer leur musique avec une générosité bluffante. Grand groupe.

  1. the beautiful axe
  2. horsetail
  3. not one stone
  4. cohawkin road
  5. iron feather
  6. white knuckle grip
  7. quiet nights of quiet stars
  8. kicking bird
  9. kingdom of ice
  10. his loyal love
  11. untitled

Du meme groupe

Vous pourriez aussi apprécier

12 Commentaires

  1. damien luce says:

    Je connais pas du tout cet artiste, à part cet album quelqu’un peut me conseiller un autre album de woven hand?

  2. jonben jonben says:

    Je te conseille plutôt Secret South de 16Horsepower mentionné dans cette chronique. D’ailleurs il va falloir que je m’écoute ce Woven Hand si il s’en rapproche.

  3. julien sickbag says:

    certainement album de l’année pour moi, cet album se rapproche plus de 16 horse power que les précédents, il est plus rock aussi, que du bonheur quoi !!!

  4. Joss says:

    @ Damien : ouais essaye plutôt des albums de 16 horsepower comme « Secret South » ou « Sackcloth n’ ahes ». Ce Woven Hand est pas mal du tout (il me plaît plus que Mozaic) mais fait tout de même penser à du sous-16horsepower. Enfin ce mec à une voix terrible de toute façon.

  5. Neurotool says:

    Du sous-16 horsepower??!! C’est juste une évolution, le mec jouait dans un groupe, aujourd’hui, il travaille sous un autre nom, normal qu’il propose quelques chose de différent même s’il y a des passerelle entre les deux.
    @Damien: l’album « consider the birds » est une pierre angulaire de sa discographie en tant que Woven hand. « Mosaic » est plus mystique mais très bon aussi, « Blutch » sonne plus expérimental, plus difficile d’accès mais normal puisque c’est une BO pour un spectacle de danse contemporaine à l’origine.
    Sinon pour cet album, un très bon album, bien accrocheur, plus rock , mais normal puisque’il est taillé pour la scène. Après je ne suis pas convaincu sur la durée de vie de cet album. A voir.

  6. damien luce says:

    Merci je vais me pencher sur 16 horsepower, ce groupe est plus rock non?

  7. Joss says:

    @ oui je comprend bien mais ce nouvel album donne l’impression que DEE cherche à refaire ce qu’il faisait avec 16H mais sans en atteindre l’excellence. Enfin je parle un peu vite vu que je l’ai encore peu écouté.
    @ Damien : 16 c’est assez indéfinissable, il me semble que ça a été catalogué un moment comme alternative country, ce qui ne veut pas dire grand chose. Disons que ce groupe puise son inspiration dans les musiques traditionnelles américaines mais avec un coté un peu plus sombre/mystique/rock… enfin bref le mieux c’est d’écouter :-)

  8. neurotool says:

    @damien: 16horsepower sonne plus country.

  9. somath says:

    Mais en même temps secret south de 16 HP ne sonne pas country, les autres on est d’accord mais pas besoin d’être fan de country pour apprécier (voire vénérer) 16 HP et Woven Hand, l’important est que ces 2 groupes possédent un chanteur excpetionnel et que chacune de leur chanson est bourrée de sentiments.
    @ Damien Luce: Je te conseille d’attaquer par secret south de 16 Hp mais n’hésite pas à aller voire rapidement du coté de sackloth’n ashes et Low estate de ce groupe. Tu peux en même temps te pencher sur tous les disque de Woven Hand qui sont d’excellente qualité avec tous un petit truc qui les différencie, le premier est gorgé de chansons plutôt accrocheuses, consider the birds est le plus ecclectique et surement mon préféré, blush est plus expérimental, mozaîc plus calme et sombre, et le dernier plus rock. A voir ce que tu préfères..

  10. damienluce says:

    ok merci pour les infos !

  11. Faya says:

    Un des meilleurz’ albums de l’année. J’ai toujours préféré l’ambiance lente et mystique de WH plutot que celle de 16HP, dont je connais que Low Estate, quand meme plutot cool.

  12. jfkool says:

    @Damien : en effet écoute « consider the birds » qui est la meilleure synthèse de Woven Hand (que je préfère à 16 Horsepower). Ils passent pour la 3è fois en un an à Paris (mais complet malheureusement le 23/11).
    Bonne écoute mon gars! Moi cette voix et ce groupe ont changé ma vie… (en mieux, bien évidemment !!)
    La meilleure façon de se faire un avis se trouve là : http://www.youtube.com/watch?v=k7AwPUsyUO4
    MAIS AUSSI LA : http://www.youtube.com/watch?v=zWwzP0tVo_U&feature=related

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *