Bilan 2008 guim

Bilan 2008 guim

2008 in the shades.

Je me joins à l’équipe du site pour vous donner rendez vous cette année, en ces pages, j’espère encore une fois que vous répondrez présent.
Bonne route à vous.

Mais dans le rétro voilà ce qui m’aura donné quelques suées ou qui aura retenu mon attention.
Il n’y a pas de classement. Donc sans ordre de préférence:

Autres

Au pied du podium mais les disques ont tourné :
Esoteric – The Maniacal Vale
Halo Manash -Language of Red Goats
Hecq – Night Falls
Jig-Ai – Katana Orgy
The Goslings – Occasion
Arditi – Omne ensis impera
Portishead – Third
Darkspace – Dark Space III
Leviathan – Massive Conspiracy Against All Life
Ainsi que les disques de Grails.

Albums de l’année

ProclamationMessiah of Darkness and Impurity
L’Espagne muy caliente, bestiale et rageuse, un album digne des plus belles réalisations de 90 pour le genre. Olé.


AscendAmple Fire Within
Un décor minéral, abrasif , exceptionnel.



Sauvage et pratiqué dans les règles de l’art et du cochon.

MossSub Templum
Le voyage de Dante entre le purgatoire et l’enfer.


RevengeInfiltration.Downfall.Death
C’est dans les vieux pots qu’on fait les meilleures gerbes.


MorbosidadProfana la Cruz Del Nazareno
S’il y en a bien qui ont des comptes à régler avec le paradis cette année c’est peut être bien Morbosidad.


AsvaWhat You Dont Know Is Frontier
Initiatique, lancinant et mystique.


EarthThe Bees Made Honey in the Lion’s Skull
Des ballades digne d’un western à lysergic valley.

EhnahreThe Man Closing Up
Album que je préfère au dernier Kayo Dot qui lui aussi est assez exceptionnel, beaucoup plus de tension et une narration assez singulière.


ArghoslentHornets of the Pogrom
Un album aussi carré que son caractère est bien trempé


VargsangWerewolf of Wysteria
Vargsang a peut être mis de l’eau dans son vin, mais le lycanthrope est toujours là à rôder.


UfommamutIdolum
Lourd et ethéré, un témoignage plus que convaincant.


MeshuggahObzen
Meshu a encore des choses à dire et j’avoue ne pas m’en lasser.


Pas de commentaires

Soyez le premier à commenter cet article !

Laisser un commentaire




XHTML: Vous pouvez utiliser les balises suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

  • horrendous - ecdysiskrakoukass | 22 décembre 2014
    Horrendous – Ecdysis
    Ah ouais glam c'est plutôt bien vu!! ;)
  • horrendous - ecdysisshaq | 22 décembre 2014
    Horrendous – Ecdysis
    Excellent album. Les faiblesses techniques (je trouve le batteur limite) sont compensées par la créativité et l'énergie, et cette volonté permanente de rester dans l'hommage tout en forgeant une musique personnelle. Quant à When the walls fell, je le trouve carrément Glam ^^
  • marmozets-theweirdandwonderfulkrakoukass | 20 décembre 2014
    Marmozets – The Weird And Wonderful Marmozets
    Vraiment bon cet album, avec des moments bien rageurs et d'autres plus "pop". Avec leur moyenne d'âge de 18-19 ans, ils ont de l'avenir.
  • LP_cover.inddshaq | 18 décembre 2014
    Vanhelgd – Relics of Sulphur Salvation
    Bien d'accord avec le début de cette chro, 2014 a été une bonne année pour le Death-Metal (même si je ne reste pas convaincu par la prestation de Mr Holmes), et voilà une offrande qui va clore mon Necronomicon 2014 avec majesté. Moins la claque que pour Horrendous ou Morbus Chron, mais je ne doute pas qu'avec le temps il ...
  • Guilty-Pleasures_Photo-credit-Hannah-Woodcockjoss | 04 décembre 2014
    Guilty Pleasures 2014
    Quoi ? rien sur Metronomy et The Do ???!!!
  • bbng-iiibeunz | 01 décembre 2014
    BADBADNOTGOOD – III
    excellent ! merci pour le partage ! :)
  • bbng-iiiAER | 30 novembre 2014
    BADBADNOTGOOD – III
    Pour les amateurs, une "cover" magistrale de BBNG de Future Islands "Waiting on you" https://www.youtube.com/watch?v=FWyJEhMHFdM#t=79
  • ben-howard - i forget where we werejoss | 25 novembre 2014
    Ben Howard – I Forget Where We Were
    En parfait accord avec la chronique. On sent dès la première écoute qu'il se passe quelque chose de spécial, même si il en faudra plusieurs pour bien s'imprégner de l'album. Pour moi le sommet du disque se situe avec l'enchainement "End of the affair" et le superbe "conrad" qui montre qu'on peut encore, en 2014, faire d'ex...