Northern Kings – Rethroned

5 Commentaires      1 053
Style: heavy symphoniqueAnnee de sortie: 2008Label: Warner

Quatre chanteurs Finlandais ont décidé d’unir leurs voix dans un ‘supergroupe’. Ce sont les Northern Kings. Ce qu’il y a de marrant avec les formations originaires du pays des mille lacs, c’est qu’à l’énoncé du line-up on se croirait en train de parcourir la carte d’un restaurant Indien.

Juha-Pekka Leppäluoto (Charon, le mâle organe de la formation), Tony Kakko (Sonata Arctica, styliste à ses heures perdues), Marco Hietala (Nightwish, sosie officiel de Joss pour arrondir ses fins de mois) et Jarkko Ahola (Teräsbetoni, inconnu dans nos registres) s’époumonent donc sur des reprises pop/rock à la sauce Heavy Symphonique. Voilà, les trois quarts des lecteurs d’Eklektik ayant fui la pièce à la lecture de ces quelques informations, nous allons pouvoir disserter tranquillement sur RETHRONED, le deuxième album des Rois Nordiques.

L’annonce de la liste des artistes qui allaient subir les assauts des quatre vocalistes avait de quoi faire saliver (Entre autres Sinatra, A-Ha, Seal). Ayant encore en mémoire les morceaux de bravoure entendus sur REBORN (‘Ashes to ashes’, ‘Hello’, ‘We don’t need another hero’ et surtout ‘Brothers in arms’) j’abordais cet opus avec un bon a priori. Nullement rebuté par le pompeux de l’exercice, j’avoue même m’être frotté les mains à l’idée d’un ‘I should be so lucky’ (originellement chanté par Kylie Minogue) réinterprété par l’excellent JP Leppäluoto. Coup de bol, c’est effectivement lui qui s’y colle sur une variation à la fois sombre et bien déjantée. Et puis ?

Et puis, c’est tout. L’effet de surprise du premier album est passé. Les arrangeurs n’ont pris aucun risque et RETHRONED est un bon gros pétard mouillé. Je suis déception. La démesure n’est pas au rendez-vous et l’on s’ennuie ferme. Si ‘A view to kill’ (Duran Duran) et ‘Strangelove’ (Depeche Mode) sortent du lot grâce à des versions plutôt grandiloquentes, le reste de l’album est d’une monotonie consternante. Tous les titres ou presque sont rhabillés avec un Heavy-Metal des familles bien plan-plan. Dommage pour un projet de cette ambition.

On aurait pu craindre qu’ils en fassent trop, ils n’en font hélas pas assez. Dans ce cas, autant s’abstenir. Cette nouvelle aventure des Northern Kings est un monument de banalité. Remonter sur le trône pour se faire chier à ce point là, c’est quand même un comble !

  1. training montage (rocky iv)
  2. wanted dead or alive (bon jovi)
  3. kiss from a rose (seal)
  4. a view to a kill (duran duran)
  5. nothing compares 2 u (sinead o’connor)
  6. my way (frank sinatra)
  7. strangelove (depeche mode)
  8. take on me (a-ha)
  9. i should be so lucky (kylie minogue)
  10. killer (adamski/seal)
  11. roisin dubh : a rock legend (thin lizzy)

Chroniqueur

alchemist

Chroniqueur inter mi-temps, amateur de chats, de Metal mélodique sous toutes ses formes, de fromages de caractère, de bons bouquins, de radios intelligibles... et de zombies.

alchemist a écrit 99 articles sur Eklektik.

Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

5 Commentaires

  1. darkantisthene says:

    mékilékon !

  2. Joss says:

    mékilékonbis (pour le sosie)

  3. ZSK says:

    « Teräsbetoni, inconnu dans nos registres » > bag, c’était le groupe finlandais à l’Eurovision 2008, du Heavy à la Manowar… sinon, j’en ai rien à carrer de ce projet, même si des versions métal de « Nothing Compares 2U » (que je connais en version Makina!) et « Take On Me » doivent mériter un coup d’oreille… ou une curiosité malsaine

  4. AlCheMist says:

    Ca veut dire quoi ‘bag’ ? Sinon, c’est surtout le ‘I should be so lucky’ qui vaut le détour. Assez malsain pour ta curiosité je pense… ;O)-

  5. ZSK says:

    yoops, je voulais écrire « bah,… », je rippe sur le clavier, comme toujours…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *