Luror – Cease to Live

Pas de commentaires      932
Style: black metalAnnee de sortie: 2008Label: Blut & Eisen Productions

Internet comme trompe l’ennui a ses enseignements. J’ai constaté un matin récent qu’il n’y existait aucune chronique de ce qui est l’un des meilleurs albums de black metal sortis l’an passé. Pas une. Stupéfaction, réparation.

Le groupe est allemand. Cela s’entend. Le riff allemand trompe rarement. Surtout lorsqu’il forme une rugueuse charnière avec des percussions affûtées pour l’assaut, filant à la baguette d’une métrique disziplinée. Cease to Live est un album plein, un roc, la tentation de zapping est nulle. Tout en restant pensionnaires d’un classicisme doctrinal – dont la scène “orthodoxe” nous abreuve d’exemples – Luror trouvent le moyen de se forger une carapace d’athlètes du black metal comme on en voit peu. Intégrité, férocité, possession, compétence instrumentale, ambiance granitique, tout confine au très haut niveau, tout affole les paramètres. Il y a quelque chose d’über là-dedans. On y ajoute une production sportive mais frelatée à souhait, fidèle au propos : la saturation est une caresse de tessons portés au rouge. Peu de puretés comparables.

Chaque titre est une plongée en eaux noires, mais chaque plongée accouche d’une expérience bien distincte. Apnée suffocante sur le morceau éponyme ou l’abîme de désespoir “Already Dead”, chasse effrénée entre les vagues (“Symptom of Evil”, “A Bleak Sun Enlightens Me”) : Luror sont tout à la fois squales et cétacés, parfaitement capables de tabasser à l’ancienne comme de tricoter des crevasses doom dans leur blasphème. L’album écume ainsi tous les états rythmiques du black, polyvalence gagnante culminant dans un “…of Good Will” hystérique dans ses charges et hymnique dans ses parties mid-tempo. En parlant d’hystérie, signalons que Luror ont en la personne de P.W. un vocaliste peu regardant sur le devenir de son œsophage. L’écoute n’en est que plus magnétique.

Une remontrance ? 35 minutes qui filent plus vite qu’un coït des petits jours…

  1. through cruelty to illumination
  2. a bleak sun enlightens me
  3. cease to live
  4. a symptom of evil
  5. …of good will
  6. boundaries of evil
  7. already dead
Up Next

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *