Trepalium – Xiii

6 Commentaires      1 150
Style: death metalAnnee de sortie: 2009Label: Season Of Mist

Je n’ai jamais réussi à accrocher à Trepalium… Pourtant sur le papier, le groupe a beaucoup d’atouts pour me plaire. Mais sans que je sache expliquer vraiment pourquoi, la musique de nos français ne ma parle pas vraiment. Alors quand j’ai entendu le premier extrait de ce nouvel album, « Daddy’s Happy », j’ai été très agréablement surpris par la teneur en mélodie et en accroche du morceau.
J’étais donc impatient d’écouter l’intégralité de ce nouvel album, XIII, bien décidé à me réconcilier avec le groupe.

Finalement, ce ne sera qu’en partie le cas. Trepalium produit toujours un death metal groovy et technique (les accents jazzy des guitares et de la basse sont toujours là) de grande qualité, mais je ne sais toujours pas expliquer pourquoi mon attention n’est jamais complètement retenue. Beaucoup de morceaux laissent un amer sentiment d’inachevé, d’incomplet. C’est au sens propre du terme l’effet que produisent les 2ème et 3ème titres qui s’arrêtent tous deux assez brutalement, de sorte qu’on se demande à chaque fois si le morceau est réellement terminé ou va reprendre après une petite interruption tout à fait étudiée.

Globalement et à mon grand regret, l’album égrène ses titres, me fait taper du pied, apprécier tel ou tel passage, mais rien ne me scotche vraiment à mon siège et c’est limite si je ne finirais pas par étouffer un bâillement au bout de 5-6 titres.
Les blasts de « Unexpectable Lies » produisent bien leur petite sensation mais là encore avant que la sauce ait pu réellement prendre le titre se termine de façon frustrante et malhabile.

En définitive, même si je reconnais le travail effectué et le talent certain du groupe, pour le moment comme dirait l’autre, « c’est encore un peu court jeunes hommes ». On sent pourtant bien que ça se joue vraiment à rien, qu’il en faut peu pour que le groupe fasse enfin exploser au grand jour son potentiel certain en sortant un album incroyable. Les titres les plus réussis comme « Daddy’s Happy » donc, « And Now… » et surtout « Saddistik Peace » et son final époustouflant, sont bien là pour le prouver et renforcent encore la frustration causée par le reste. Malheureusement, au global en l’état actuel, Trepalium reste pour moi encore un second couteau, qualitativement bien loin derrière les Gojira, Klone ou Hacride qui tirent la scène française vers l’avant.

Pour finir sur une note positive, j’adore vraiment la pochette de ce XIII

  1. daddy’s happy
  2. glowing cloud
  3. blink of time
  4. addicted to oblivion
  5. inner hell
  6. unexpectable lies
  7. and now…
  8. usual crap
  9. become
  10. world plague
  11. saddistik peace
  12. fant-easy reality
krakoukass

Chroniqueur

krakoukass

Co-fondateur du webzine en 2004 avec Jonben.

krakoukass a écrit 826 articles sur Eklektik.

Du meme groupe

Groupes cités dans la chronique

6 Commentaires

  1. Bernard says:

    Bien d’accord avec la chro! Vu récemment en ouverture de Gojira, il n’y a vraiment rien qui n’a pas déjà été fait auparavant les 15 dernières années dans leur musique/prestation scénique. Rien de bien excitant au final.

  2. ZSK says:

    assez d’accord avec la kro. le premier titre bute tout, le reste est trop conventionnel… dommage parce qu’au niveau du son c’est du tout bon.

  3. Guillaume klone says:

    Perso je trouve que c’est un album qu’il faut prendre le temps d’apprécier .
    Il est vraiment tres bon sur la longue cet album et il y a bcp de subtilités dedans .
    Les morceaux sont super bien construits et variés dans les ambiances .
    Je trouve que c’est leur meilleur album et en live c’est vraiment terrible !!
    Donc avis aux amateurs , prenez le temps de bien digerer la galette et vous ne serez pas deçus ; c’est promis :)

  4. llkkk says:

    Bien d’accord avec Guillaume klone, c’est un album qui s’apprécie vraiment sur la durée. Cette chronique est trop hâtive, les premiers jours j’ai également trouvé cet album trop concis, jusqu’au déclic. XIII mérite un bon 17

  5. Gouëlle says:

    Je les ai aussi vu en première partie de Gojira au mois de février, et en ai profité pour acheter l’album, que je trouve vraiment excellent. Un seul reproche : les parties vocales ne sont pas assez variées. Le chanteur manque également de présence sur scène … Les points à améliorer pour permettre au groupe de rejoindre l’élite hexagonale ?

  6. LPA says:

    Réactions à chaud (première écoute en cours) : la bonne claque quand même ! ! Ca groove grassement, ça se la joue parfois avec des accords jazzy, ça blaste, ça hurle, bref rien d’hyper innovant mais une bonne production bourrée d’énergie, assez simple d’accès, un peu comme un bon ampli : on allume et ça sonne ! !
    Après, passer ces premiers effets positifs, pas dit que ça tienne dans la durée … à voir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *