Tv On The Radio – Dear Science

2 Commentaires      1 102
Style: rock/soul expérimentalAnnee de sortie: 2008Label: 4ad

Un nouvel album de Tv on the radio, voilà quelque chose qui ne pouvait que m’exciter. Pour ceux qui auraient loupé le début de l’histoire, ce groupe a posé en seulement deux albums et un Ep les bases d’une musique nouvelle entre noise, pop et chœurs afro presque funkys; tenter une description de leur musique par des styles pré-existants relève d’ailleurs de l’épreuve de force. Bien sûr, un album attendu au tournant comme l’est celui-ci avait beaucoup de chances de ne pas combler mes attentes et pourtant, au risque de me faire détester par de nombreux fans déçus, cet album est encore une réussite à mettre aux comptes de ces New Yorkais définitivement inclassables.

Pour être clair, cet album, et c’est là qu’il peut décevoir, est un virage du groupe vers plus (trop ?) d’accessibilité, chaque chanson pouvant être un potentiel single donnant envie de danser, les affluences afro-américaines prenant une place importante dans l’album. Pourtant, ne prenez pas peur à la lecture de ces mots car la touche si particulière du groupe est là grâce à des arrangements complexes toujours à propos (ces nappes de guitares/synthés de « Halfway Home », un régal) et des chansons qui renferment une complexité souvent absente des productions pops actuelles.
En parlant de chansons, deux me paraissent réellement exceptionnelles, « Dancing Choose » et surtout « DLZ ». La première est un tube imparable, où le chant presque hip-hop se révèle percutant et où le refrain est d’une évidence magnifique. La seconde est encore plus incroyable grâce à une fin dantesque où la batterie et la voix flirtent avec violence révélant un groupe qui a la rage et qui n’a pas peur de laisser l’auditeur abasourdi.
Bon, venons-en aux reproches tout de même, et si reproches il y a c’est par rapport à la relative banalité de l’album. J’entends par là qu’au regard des premiers disques, j’attendais vraiment un truc nouveau qui décoiffe tout en apportant quelque chose de plus. Alors certes, c’est une remarque pour trouver quelque chose de déplaisant à dire sur ce groupe, mais j’espère qu’ils ne se reposeront pas sur leurs lauriers.

Un album de grande classe, qui procure beaucoup de plaisir à l’auditeur et permet au groupe de synthétiser toutes ses influences et envies afin d’écrire un disque imparable et concis, j’espère seulement que cette synthèse leur servira de tremplin pour tout faire péter la prochaine fois.

  1. halfway home
  2. crying
  3. dancing choose
  4. stork & owl
  5. golden age
  6. family tree
  7. red dress
  8. love dog
  9. shout me out
  10. dlz
  11. lover’s day
Up Next

Du meme groupe

2 Commentaires

  1. 1ternot2baz says:

    Sympa mais un peu trop linéaire et formaté à mon goût. Vraiment intéressant pour les quatres premières pistes imparables d’efficacité !

  2. Neurotool says:

    un album sympathique, mais autant l’ambiance plus sombre des deux premiers albums me ravit à chaque écoute, autant là je peux comprendre que le groupe veuille aller vers d’autres sphères. Mais je ne suis pas sûr de suivre (surtout lorsqu’ils annoncent que le prochain album sera encore plus joyeux et catchy…). Ce « dear science » demeure un bon album avec de très bons morceaux pour autant, à diffuser dans les soirées de l’ambassadeur pour les gens de bon goût.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *