Cafe Flesh – I Dumped My Wife, I Killed My Dog

Pas de commentaires      853
Style: noise'n rollAnnee de sortie: 2009Label: Furne / Head Records

Il y a des groupes dont on entend très souvent parler et qui pourtant nous passent à côté pendant un bon bout de temps. Ce fût le cas pour Cafe Flesh dont la renommée croît petit à petit au niveau de la scène noise française mais qui avait pourtant réussi à échapper à mes oreilles. Heureusement, un soir, leur second disque chaleureusement appelé I dumped my wife, I killed my dog arrive dans ma boîte aux lettres, me permettant enfin de donner leur chance à ce quartet français.

La musique de Cafe Flesh est d’ailleurs facilement identifiable et les amateurs des Jesus Lizard, Heroine Sheiks ou des Cows ne seront pas perdus. De surcroît, le groupe a la bonne idée de corser le tout d’une rasade de Rock ‘n roll qui fait vraiment du bien, donnant un élan salvateur à des compos courtes et efficaces. N’ayant peur de rien, le chanteur passe même au saxophone baryton pendant les parties instrumentales, envoyant le groupe traîner du côté des inoubliables Morphine .
Vous l’aurez compris, il y a beaucoup de bonnes choses dans la musique de ces quatre malades avides de violence malsaine mais bienfaitrice. Pourtant, je ne peux me définir comme totalement convaincu à cause d’un certain sentiment de lassitude apparaissant au fil des écoutes, la faute à une musique qui finalement tourne un peu en rond.

Cela ne vous empêchera pas de laisser une chance à cet album qui mérite quand même amplement l’honneur de vous marteler les oreilles à coup de distos bien cradingues et de chant arraché. Pour ma part, je donne rendez-vous au groupe en concert, histoire de voir ce dont ils sont capables de faire de cette bonne poignée de titres abrasifs et imparables.

  1. track race
  2. hippie sucker
  3. my dog
  4. my boss
  5. nothing in the world can replace you
  6. it’s a shame, it’s the game
  7. lullaby
  8. car crash
  9. lips
  10. born to lose
  11. bottle breaker
  12. siren bath song
Up Next

Du meme groupe

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *