Carpathian – Isolation

Pas de commentaires      1 001
Style: hardcore moderneAnnee de sortie: 2008Label: Deathwish

Signé sur Deathwish après un album et deux EP, la carrière de ce jeune groupe australien vient aujourd’hui de prendre une accélération pour arriver dans les starting block des fans du label, friand des signatures de Jacob Bannon (chanteur de Converge). Actif depuis au moins cinq ans, le hardcore de Carpathian est tout ce qu’il y a de plus contemporain. Production boostée, guitares massives et cris arrachés entre hardcore et screamo. Isolation partage avec Verse la rage et les mélodies qui en font un bon groupe mais ne suit pas une des recettes les plus originales que j’ai pu écouter au long de ma courte expérience dans le milieu hardcore.

Ce qui rend ce disque vraiment intéressant à mon gout est la confrontation entre les racines hardcore des musiciens et le son plus metal et beaucoup plus lourd des guitares. Quand le tempo ralentit et que les two steps se font rares, la musique prend une autre dimension. Dans une optique similaire tout en étant bien distinct de l’excellent Agression de Verse, un titre comme « The Cold front » ou « SeventyK » n’a plus grand-chose à voir avec le hardcore et pourrait même être qualifié de metalcore si ce genre n’était pas aujourd’hui devenu une insulte.

Là réside le gros point noir de ce disque. S’il était possible de partir dans une faille spatio temporel où tous les mauvais groupes de metalcore qui ont pollué nos oreilles disparaitraient, alors Carpathian serait un groupe fantastique mariant un son plus metal à des influences hardcore modernes (Have Heart, Verse, Grave Maker etc …). Ce portail n’existant pas, il ne reste donc plus à Carpathian qu’à s’appuyer sur ses chansons qui elles sont tout aussi efficaces, poignantes, mélodiques, lourdes et puissantes à la fois. Carpathian est juste un groupe de plus dans le genre mais, avec ce qu’il faut pour les distinguer du lot. Le départ de Verse leur laisse d’autant plus le champ libre pour imposer leur style et gagner en popularité. Avec un tel album, ils le méritent bien.

  1. isolation
  2. cursed
  3. spirals
  4. insomnia
  5. the cold front
  6. deadbeats…
  7. sun heights
  8. seventyk
  9. ceremony
  10. permanent

Chroniqueur

Mathieu Lubrun

Hororo est chroniqueur depuis 2004 sur Eklektik, bibliothécaire de profession, passionné de musique (metal, jazz, hip hop, electro …) et de comics. Alcoolique de concert et de disques, bavard et effervescent dès qu’il rentre en contact avec un artiste qu’il apprécie. Contactez-le pour lui dire tout ce que vous voulez à son adresse personnelle xhororox [AT] gmail [DOT] com et/ou suivez-le sur Twitter.

hororo a écrit 395 articles sur Eklektik.

Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *