Maudlin Of The Well – Part the Second

2 Commentaires      1 049
Style: avant garde / rock progressifAnnee de sortie: 2009

L’industrie du disque est en perdition. L’industrie du disque veut votre argent. Le poker par contre est à la mode et continue de faire gagner de l’argent aux plus talentueux. 1200 dollars par mois pour un professionnel traversant une passe moins avantageuse. La moitié en revient à son groupe favori pour lui permettre de financer quelques chansons que le compositeur, Toby Driver, a en tête depuis longtemps avant la transformation de Maudlin of the Well en Kayo Dot. C’est ainsi qu’avec quelques contributions de fans supplémentaires le compositeur pu payer un studio pour enregistrer, en bonne compagnie, ce nouveau disque et l’offrir aux fans.

Cinq nouvelles chansons de Maudlin of the Well, projet précédant Kayo Dot, pour des fans d’un compositeur qui n’a cessé d’évoluer au travers de chacun de ses disques et de ses projets (un album solo et Tar Tar Lamb sont à ajouter à la liste). Le ton n’est plus au doom progressif. Plus de growls. Plus non plus de guitares saturés, ou seulement pendant quelques instants. Violon, clavier, chant clair (seulement crié sur quelques lignes) et orchestration progressive / classique mais légère et brillante. Que reste t’il donc à ces chansons pour mériter d’être enregistrées sous le nom de Maudlin of the Well ? Des mélodies particulières, bien moins influencées par le free jazz que le dernier disque de Kayo Dot, d’une part et d’autre part … rien d’autre.

Tout cela n’a, de toute manière, aucune espèce d’importance. Tout ce qui compte c’est que cinq nouvelles chansons inclassables nous soient offertes sur un plateau virtuel. Le trio central de Maudlin of the Well est de nouveau réuni, Tobdy driver, Greg Massi et Jason Byron, autour de compères de Kayo Dot, notamment Mia Matsumiya, violoniste attitrée de tous les projets de Driver depuis le départ des deux zigotos précédemment cités. Les deux époques sont donc réunies sur ce disque et cela se ressent bien durant le disque. Tout aussi aventureux que Kayo Dot et mélodieux que Maudlin of the Well, ce cadeau offert aux fans est bien une pièce supplémentaire dans l’histoire du groupe qui permet la liaison entre les deux périodes de la vie créative de Toby Driver et non un retour en arrière nostalgique.

Les adversaires de Blue Lambancy Downward peuvent se réjouir de récupérer l’espace de quelque titre une musique moins avant gardiste que ce dernier disque. Pour autant, Part the Second n’est absolument pas un retour en arrière, mais une occasion de découvrir ce que le groupe avait en réserve entre Leaving your Body Map et Choir of the Eye.

La complexité des chansons est comparable à celle de My fruits psychobells, premier album du groupe, moins les références au metal. Les compositions sont cependant tout aussi denses grâce à l’interaction constante entre les instruments qui font le charme des disques de Toby Driver. L’image que pourrait donner un disque offert gratuitement, celui d’une arrière pensée qui ne mérite pas autant d’attention que leurs compagnons sortis en CD et malheureusement difficiles à trouver, est complètement annihilée dès les premières minutes de la première chanson au nom aussi complexe et abstrait que la musique qu’il désigne. Un nouveau disque qui ne fait pas défaut à la réputation de groupe avant-gardiste, mélangeant jazz, rock, musique progressive et classique, que s’est taillé Maudlin of the Well des années après sa séparation. Une excellente occasion de revenir ou de découvrir les joyaux que nous on légués ces musiciens en compagnie de celui-ci. N’hésitez pas à donner tout de même quelques dollars si vous appréciez l’effort.

  1. an excerpt from 6,000,000,000,000 miles …
  2. another excerpt: keep light near you, even when dying
  3. rose quartz turning to glass
  4. clover garland island
  5. laboratories of the invisible world …

Chroniqueur

Mathieu Lubrun

Hororo est chroniqueur depuis 2004 sur Eklektik, bibliothécaire de profession, passionné de musique (metal, jazz, hip hop, electro …) et de comics. Alcoolique de concert et de disques, bavard et effervescent dès qu’il rentre en contact avec un artiste qu’il apprécie. Contactez-le pour lui dire tout ce que vous voulez à son adresse personnelle xhororox [AT] gmail [DOT] com et/ou suivez-le sur Twitter.

hororo a écrit 395 articles sur Eklektik.

Up Next

Groupes cités dans la chronique

Vous pourriez aussi apprécier

2 Commentaires

  1. noohmsul says:

    J’aime beaucoup Kayo Dot mais je connaissais pas ce groupe, merci pour la découverte!!!

  2. XXuK says:

    Excellente découverte pour ma part :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *