Wolves In The Throne Room – Black Cascade

6 Commentaires      1 569
Style: black metal atmosphériqueAnnee de sortie: 2009Label: Southern Lord

Quatre morceaux, encore… Les loups d’Olympia ont le sens du filon. Mais pas du recyclage. Trois albums, trois visions contrastées d’un même environnement sublime et imprenable. Diadem of 12 Stars, sanguin et progressif, était la contre-plongée utopique, le refuge de toutes les imaginations et de toutes les légendes. Two Hunters présentait ce monde de l’intérieur sous son aspect “touristique.” Tamisées par la sève, ses rages les plus extrêmes avaient l’allure de caresses. Les sous-bois laissaient filtrer une lumière apaisante. On pouvait se laisser dériver sans crainte.
Black Cascade reprend cette perspective, mais en construit en quelque sorte le négatif, le règne des intempéries et des esprits livides. Le vent glacé des nuits sans lune déferle, glace, tournoie, jette les feuilles mortes en tir de barrage, et parmi elles une mâchoire de brume, grave et inflexible, rugit, écume, dévore, vrille ses anathèmes suffocants dans les chairs comme des épées rougies dans un magma. Tout ce que dégage le groupe sur scène est là, à la source. La puissance de l’acte, tendue en un effort terrible vers les sanctuaires archaïques. La rencontre panthéiste des vanités humaines et des noirceurs souterraines, sous l’œil fusionnel des éléments. On n’oubliera pas Black Cascade, pas plus que Two Hunters. Ce dernier sacrifiait davantage à la séduction et à l’emphase, pour la commotion méritée que l’on a vue parcourir la critique. Black Cascade réinstalle le groupe au cœur de son métier, le black metal. Les guitares ont revêtu le pelage rêche des carnassiers solitaires, la batterie martyrise le sol entre grêles exterminatrices et lourdes sérénités, le chant féminin a déserté les clairières… En clair les morceaux sont moins “individuels” et s’agglomèrent en un rideau noir et dense qu’il faut affronter sans parapluie pour en extraire la beauté. Une beauté détrempée, mais sans la moindre écorchure. Pour certains le baptême sera peut-être accablant. C’est à ces épreuves qu’on sépare le grain de l’ivraie. Courage !

  1. wanderer above the sea of fog
  2. ahrimanic trance
  3. ex cathedra
  4. crystal ammunition

Du meme groupe

Vous pourriez aussi apprécier

6 Commentaires

  1. A Clarion Fuzz says:

    pour ceux qui n’ont pas de platine LP, l’EP Malevolent Grain (excellent) est dispo en bonus sur l’édition japonaise de BC.

  2. Arnaud says:

    Qu’est-ce que c’est bien écrit, si ça ne donne pas envie une telle chronique…
    Pas encore assez écouté, mais l’ambiance dégagée fait que j’y reviens avec plaisir.

  3. hellion says:

    trop bon set en plus hier soir à lyon

  4. Bob l'éponge says:

    je le trouve globalement moins bon que les 2 premiers… ça reste du bon quand même

  5. krakoukass Krakoukass says:

    D’accord avec l’éponge du dessus, mais il faudrait quand même que je le réécoute…

  6. devin says:

    Toujours bon mais l’impression qu’ils vont en sortir 3 comme ça après.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *